Canton de Calenzana

Calenzana (Calinzana)

1 700 hab. (Calenzanais), 18 277 ha dont 7 000 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Corse dans l'arrondissement de Calvi, 13 km au SE de la ville. Cette commune de Balagne, très étendue, va de la mer à la grande crête de la Corse, représentée au nord par le monte Grosso (1 938 m), plus au sud par le Corona (2 144 m) et la punta a Muvrella (2 148 m). En montagne s'étale le grand cirque de Bonifatu, orné d'une forêt domaniale et précédé par le chaos granitique de Bocca Rezza. Le littoral va de la baie de Nichiarelo au nord à celle de Crovani au sud, s'avançant en mer entre les deux par les caps Cavallo et di a Mursetta; réserve naturelle du Conservatoire du littoral de la baie de Crovani (25 ha). À l'extrême SO se trouve la marine d'Argentella, d'où l'on a jadis exploité des mines de plomb argentifère, ce que rappelle son nom.

Entre les deux, un vaste espace de maquis accueille des troupeaux; jadis les cultures y étaient assez étendues, donnant à Calenzana une certaine réputation dans le vin, le miel, la charcuterie, outre des spécialités de fromages et de gâteaux secs au vin blanc dits cusgiulelle; le calinzana est l'un des 5 ou 6 fromages traditionnels de la Corse. La Somivac y a fait naguère des efforts de remise en valeur et l'on compte dans la commune 66 ha de vignes. La population a augmenté de 34 hab. seulement entre 1999 et 2005.

Le village principal, longtemps rival de Calvi, a des commerces et des services. Point de départ du fameux GR 20, il se distingue par une grosse église baroque (17e-19e s.) tandis qu'un peu à l'écart on visite une belle église plus ancienne, Santa Restituta (14e à 17e s.). Il est longtemps passé pour un foyer de hors-la-loi, dont les derniers avatars furent les frères Guerini, rois du milieu marseillais et honorés localement. Le canton a 2 900 hab., 6 communes, 48 583 ha; c'est le plus étendu de Corse; outre trois villages proches de Calenzana (Moncale, Montegrosso, Zilia), il englobe au sud toute la Filosorma, divisée entre les grandes communes de Galéria et Manso, dans la vallée du Fangu. On y produit une variété de fromages et, au nord, des vins de qualité.


Galéria (Galeria)

310 hab., 13 516 ha dont 10 500 de bois, commune de Haute-Corse dans le canton de Calenzana, 30 km au SO de Calvi sur le littoral occidental de la Corse. Elle a été créée en 1864 à partir de Calenzana. Le village est au fond du golfe de Galéria, près de d'embouchure du Fangu, et s'est équipé d'une petite station balnéaire au bord de sa plage de galets; il est un peu à l'écart de la route côtière de Porto à Calvi (D 81). Très étendue, la commune a une vingtaine de kilomètres de côtes rocheuses et contournées. Elle commence au SO à la punta Nera, entoure la baie de Focolara, projette en mer les caps Blanc et Rouge (punta Bianca, punta Rossa) dominés par les hauteurs de la punta Muvareccia (407 m, panorama); puis, au-delà du golfe de Galéria, fermé au nord par la punta di Ciuttone, elle offre encore deux anses, dont la baie de Crovani tout au nord.

Vers l'intérieur, la commune pousse une longue pointe vers le NE jusqu'au Furmiculaju (1 713 m), d'où l'on a vue sur le cirque de Bonifatu; au sud, elle est en limite de département, suivant la crête entre les bassins du Fangu et du golfe de Porto jusqu'au-delà du Manganellu (1 023 m), et incluant la partie occidentale de la forêt du Fangu; mais seuls de petits hameaux se dispersent dans un territoire qui n'a guère que 2 habitants au km2. Restes d'un gisement préhistorique (l'Ambiu, près du village); une aulnaie protégée orne les bouches du Fangu. La population a augmenté de 22 hab. entre 1999 et 2005.


Manso (Mansu)

110 hab., 12 102 ha dont 11 376 de bois, commune de Haute-Corse dans le canton de Calenzana, à 42 km au sud de Calvi. Elle a été créée en 1846 à partir de Calenzana. C'est l'une des deux grandes communes de la Filosorma, à 20 km à l'est de Galéria, occupant tout le haut bassin du Fangu. Elle inclut la grande forêt du Fangu, où dominent les chênes-verts, et atteint 2 556 m à l'est (punta Minuta), 2 525 au SE (Paglia Orba) et 2 148 au NE (a Muvrella). La densité de population est inférieure à 1 habitant par km2. Restes d'un ancien couvent du Fangu au SE du village.


Moncale (Muncale)

200 hab., 709 ha, commune de Haute-Corse dans le canton de Calenzana, 2 km à l'ouest du chef-lieu, entièrement enclavée dans la commune de Calenzana et en partie cultivée.


Montegrosso (Montegrossu)

360 hab., 2 278 ha, commune de Haute-Corse dans le canton de Calenzana, 11 km au NE du chef-lieu, 12 km ESE de Calvi, à 400 m. À la suite d'une double fusion de 1972 entre Lunghignano et Montemaggiore formant Saint-Rainier-de-Balagne, puis entre celle-ci et Cassano à l'est, elle associe plusieurs hameaux de Balagne autour de Montemaggiore, le village central au sommet d'une butte; belle église romane polychrome (Saint-Rainier), foire de l'olive en juillet. La population a augmenté de 44 hab. entre 1999 et 2005, soit de 12%.


Zilia (Ziglia)

210 hab., 1 401 ha dont 700 de bois, commune de Haute-Corse dans le canton de Calenzana, 7 km au NE du chef-lieu, à 400 m. La commune va jusqu'au monte Grosso (1 938 m); elle est connue pour ses vignobles, dont le domaine d'Alzipratu, et pour une source minérale, exploitée avant 1914 puis récemment réactivée, qui vend dans toute l'île sous le nom de Zilia des bouteilles d'une eau bicarbonatée, plate, peu minéralisée.