Canton de Lédignan

Lédignan

1 390 hab. (Lédignanais), 693 ha dont 326 de vignes, chef-lieu de canton du département du Gard dans l’arrondissement d’Alès, 19 km au sud de la ville dans la plaine viticole; cave coopérative, travaux publics Mulero (30 sal.) et autocars Rocanière (30). Le village, dont la population augmente depuis 1960, et qui vient encore de gagner 370 hab. entre 1999 et 2009 (+36%), est le siège de la communauté de communes Autour de Lédignan, qui groupe 10 communes et 4 200 hab.

Le canton a 7 500 hab. (5 400 en 1999), 12 communes, 9 021 ha dont 2 058 de bois et garrigues; il est limité au nord par le Gardon d’Anduze, à l’est par le Gard, issu de la réunion du Gardon d’Alès avec le Gardon d’Anduze. Lézan (1 400 Lézaniens, 954 ha dont 365 de vignes), 6 km au NO de Lédignan, a une cave coopérative et une petite fabrique de sols de sports (Sogatra, 25 sal.); elle s'est accrue de 400 hab. (+40%) entre 1999 et 2009.

Cardet (860 Cardésiens, 829 ha dont également 365 de vignes), 6 km au NNO du chef-lieu, siège du constructeur de chalets L’Abeille (45 sal.) et Aigremont (680 Aigremontois, 1 255 ha dont 270 de vignes), 4 km au SSE de Lédignan, ont aussi chacune une cave coopérative; mais c’est Saint-Jean-de-Serres (530 Saint-Jeannais, 826 ha), 3 km à l’ouest de Lédignan, qui a la plus grande surface de vignes (452 ha). Cardet a gagné 200 hab. de 1999 à 2009 (+30%), Aigremont 230 (+51%); Saint-Jean 80.

À l’est du canton, Boucoiran-et-Nozières (750 Boucoirannais, 1 452 ha dont 737 de bois et garrigues) associe depuis 1813 deux villages distincts des bords du Gard, sur l’axe de circulation d’Alès à Nîmes; leur finage est accidenté par les reliefs de la serre de la Borie (239 m), que longe le Gard côté est; négoce de matériaux Paradis (25 sal.). Elle a gagné 130 hab. depuis 1999. Toutes ces petites communes ont une population croissante, au moins depuis les années 1960 ou 1970.