Canton de Mirande

Mirande

4 000 hab. (Mirandais) dont 320 à part, 2 342 ha dont 346 de bois, sous-préfecture du département du Gers, 26 km au SO d’Auch au milieu de la vallée de la Baïse, sur la N 21. Elle est issue d’une bastide de 1281 au plan très régulier, avec une place à arcades et des maisons anciennes; musée des beaux-arts et arts décoratifs et festival de musique country, collège et lycée général et professionnel publics, lycée agricole avec centre de formation d’adultes, hôpital local (20 lits); hippodrome, marchés. Le bourg a des supermarchés Carrefour (30 sal.), Intermarché (40 sal.) et Aldi, des négoces d'articles de cuisine et de table Gers Équipement (170 sal.) et de produits agricoles Gasco (coopérative Gersycop, 25 sal.); Silos du Mirandais (75 sal.). La Poste annonce 40 sal.

Mirande est aussi «station verte de vacances» (3 hôtels, un camping de 170 places) et maintient à peu près sa population après un maximum à 4 100 hab. (sdc) en 1968, un autre à 4 200 en 1891; sa population reste stable. Le maire est Pierre Beaudran, radical de droite, huissier, successeur de son père dans les deux fonctions. Mirande est le siège de la communauté de communes du Cœur d’Astarac en Gascogne (16 communes, 7 100 hab.). L’arrondissement a 38 300 hab. (36 700 en 1999), 8 cantons, 150 communes, 168 611 ha.

Le canton a 8 100 hab. (7 600 en 1999), 23 communes, 26 601 ha dont 4 153 de bois; il s’étend de la vallée du Bouès à celle du Sousson, et il est traversé par celles de l’Osse, de la Grande et de la Petite Baïse. Berdoues (460 Berdousiens, 1 765 ha dont 492 de bois), 3,5 km au sud de Mirande au bord de la Baïse, est le site d’une ancienne abbaye cistercienne fondée en 1137, dont il reste des bâtiments du 18e s., et un grand bois dans la vallée; la commune a gagné 90 hab. depuis 1999. Un peu au sud, l’ancienne chapelle de Saint-Clamens, antérieure à l’abbaye, conserve un sarcophage antique. Saint-Michel (270 Saint-Michelais, 1 656 ha dont 283 de bois), dans la même vallée en amont, au confluent de la Baïsole, 10 km au sud de Mirande, propose un musée des animaux naturalisés.

Laas (290 Laassois, 1 094 ha dont 202 de bois), 11 km au SO de Mirande sur la même pouge que Miélan à 4 km au nord de celle-ci, s’orne d’un château du 18e siècle et a 50 hab. de plus qu'en 1999. Saint-Élix-Theux (120 hab., 837 ha), 5 km à l’est de Saint-Michel dans la vallée de la Petite Baïse, est issue d'une fusion de 1821; silos de la coopérative agricole Gersycop. Idrac-Respaillès (220 Idracais, 1 303 ha), 5 km ENE de Mirande dans la vallée de la Petite Baïse, résulte d'une fusion de 1825; elle est le siège de la communauté de communes des Vals et Villages en Astarac, qui associe 18 communes de la partie orientale du canton, soit 3 700 hab. sur 18 646 ha.