Canton de Samatan

Samatan

2 390 hab. (Samatanais) dont 90 à part, 3 353 ha, chef-lieu de canton du département du Gers dans l’arrondissement d’Auch, 37 km ESE d’Auch dans la vallée de la Save, juste en aval de Lombez. C’est une bourgade ancienne, devenue châtellenie au 10e s., et plusieurs fois dévastée; mais elle est depuis longtemps ville marchande et centre de foires, et a su devenir une capitale du foie gras, avec des marchés hebdomadaires du lundi, halle au gras et halle aux volailles. Elle propose un musée du foie gras et des traditions populaires; plusieurs petites conserveries. Elle a été dotée d’un collège et d’un lycée publics.

Une base de loisirs de 17 ha avec étang sur la Save entre Samatan et Lombez contribue à en faire une «station verte de vacances», mais la commune n'a qu'un petit hôtel et un petit camping, plus l'hôtel-club Vacanciel Rail Bar (35 sal.). Le château Latour, refait vers 1700 et à la fin du 18e s., a deux gros pigeonniers carrés sur arcades. Au nord de la commune confluent la Save et l’Aussoue, qui vient de droite. La population est assez stable depuis les années 1930, à un niveau peu inférieur à celui des années 1880 (2 500 hab.); elle a gagné toutefois 380 hab. entre 1999 et 2009. (+19%). Samatan est le siège de la communauté de communes du Savès, qui groupe 28 communes et 8 200 hab. des cantons de Samatan et de Lombez.

Le canton a 5 000 hab. (3 900 en 1999), 15 communes, 16 948 ha dont 805 de bois; il est limitrophe de la Haute-Garonne à l’est. À Cazaux-Savès (270 Cazalais, 562 ha), 8 km NNE de Samatan sur la rive gauche de la Save, campe le grand château de Caumont, en brique et ardoise, du 16e s. avec remaniements du 17e et du 19e, et une large esplanade; la commune a presque doublé le nombre de ses habitants de 1999 à 2009. Bézéril (110 Bézériliens, 965 ha), dans les collines à 8 km NO de Samatan, a un château du 18e s. en brique et abrite une fabrique de maïs soufflé au domaine de Villeneuve (Nataïs Pop-Corn au groupe Heliofarms, 100 sal.).