Canton de Saint-Laurent-Médoc

Saint-Laurent-Médoc

4 000 hab. (Saint-Laurentais), 13 655 ha dont 7 800 de bois et 598 de vignes, chef-lieu de canton de la Gironde dans l’arrondissement de Lesparre-Médoc à 7 km SO de Pauillac et 43 km NO de Bordeaux, à la limite de la forêt landaise, dans laquelle le finage communal s’étend jusqu’à ceux d’Hourtin et de Carcans. Le nom était Saint-Laurent-de-Médoc avant 1986; la population, de plus de 3 000 hab. à la fin du 19e s., était descendue à 1 900 en 1962; elle remonte depuis et la commune a encore gagné 500 hab. entre 1999 et 2008.

Dans la commune sont une église inscrite du 12e s., un établissement de l’Adapei (handicapés, 60 sal.), l’aérodrome dit de Lesparre-Médoc-Saint-Laurent, 7 km au NO du bourg (piste gazonnée de 900 m), et de nombreux domaines viticoles dont celui du château Larose-Trintaudon (19e s.) au nord-est, le plus étendu du Médoc (185 ha dont 175 de vignes, au groupe d’assurances Allianz ex-AGF; les châteaux Corconnac (19e s., 8 ha), Caronne-Sainte-Gemme (40 ha, à Nony-Borie), Belgrave (19e s., 61 ha, groupe Dourthe), Camensac (19e s., 75 ha), La Tour Carnet (18e s. avec des éléments du 14e s., 74 ha, groupe B. Magrez), Barateau (19e s., 24 ha), Cach (19e s., 19 ha), le Galan (18e s., 12 ha). La ville est le siège de la communauté de communes du Centre Médoc, qui rassemble 8 communes (16 300 hab.), et du Pays de Médoc (6 communautés de communes, 54 communes, 88 800 hab.).

Le canton a 8 800 hab. (7 200 en 1999) et 3 communes pour 50 250 ha dont 36 521 de forêt; il est presque tout entier dans la forêt de pins et inclut Hourtin, Carcans et leur étang. Les seules vignes sont à l’extrémité orientale, au ras de Saint-Julien-Beychevelle dans la commune de Saint-Laurent.


Carcans

2 200 hab. (Carcanais), 17 540 ha dont 11 721 de bois, commune de la Gironde dans le canton de Saint-Laurent-Médoc, à 21 km OSO du chef-lieu et 55 km de Bordeaux. Le centre est dans la forêt landaise. La population augmente depuis les 1 000 hab. de 1954 et a gagné quelque 600 hab. de 1999 à 2007 (+37%). La commune, qui s’étend sur 24 km d’ouest en est, comprend la moitié sud du lac de Carcans et Hourtin (5 667 ha), dite étang de Carcans. Le village central est à l'est du lac; près de la rive orientale du lac s'est développé le hameau du Poutch; les hameaux de Troussas et Berron à l'est, Sainte-Hélène au nord complètent l'habitat forestier.

Sur la rive occidentale de l’étang se trouvent les villas et la plage de Maubuisson, station créée en 1954 et dotée d’un musée ethnographique de la forêt landaise, ainsi que la base de loisirs de Bombannes, créée en 1961 avec un grand centre de voile. Sur la côte atlantique, la vaste plage (8 km) n’est habitée que dans la petite urbanisation de Carcans-Plage. La station reçoit 40 000 personnes en été; université d’été sportive, festival de musique classique, championnats de Finn et d’Optimist; musée; forêt domaniale de 3 000 ha sur les dunes. De grands domaines agricoles ont été créés dans la forêt au sud (Coutin) et à l'est (la Lineyre).


Hourtin

2 800 hab. (Hourtinais), 19 050 ha dont 17 000 de forêt, commune des Landes de Gironde dans le canton de Saint-Laurent-Médoc, à 17 km SO de Lesparre-Médoc. Le bourg-centre, proche du plus grand étang d’Aquitaine, partie septentrionale du lac de Carcans et Hourtin (5 667 ha, 18 km sur 5), a aménagé sur la rive orientale de l'étang Hourtin-Port, qui comporte un port de plaisance, une «île aux Enfants», une hélisurface et des blocs de constructions. Le lotissement précaire de Lachanau est une autre urbanisation balnéaire au sud-ouest du village, sur le même rive. Hourtin a également projeté vers le nord-ouest à 7 km le village de Contaut à l'extrémité nord de l'étang, où l’on trouve des fougères géantes (l’osmonde royale), et 4 km plus loin Hourtin-Plage sur la côte de l’Atlantique.

La commune accueille un musée historique, un collège public et de nombreux terrains de camping; mais le centre de formation de la Marine nationale, successeur d'une base d'hydraviosn, a été fermé après la suppression du service militaire obligatoire. La commune, qui occupe 12 km de plages, sans compter les bords de l’étang, et affiche la plus grande surface en forêt du département de la Gironde. Le grand domaine agricole de Lagunan est à l'est dans la forêt. La population reste assez stable depuis le milieu du 20e s. La population totale de la commune était en 1999 de 3 300 hab., mais en comptant les 960 personnes «à part» du centre militaire, disparu depuis. La population municipale était de 2 300, et a donc gagné environ 470 hab. de 1999 à 2008.