Canton de Guichen

Guichen

7 350 hab. (Guichenais), 4 299 ha dont 322 de bois, chef-lieu de canton d'Ille-et-Vilaine dans l'arrondissement de Redon, 23 km au SO de Rennes; Gwizien en breton. Un collège public, maison familiale rurale, salon de l'alimentation et de l'agriculture biologique. La commune est bordée à l'est par le cours de la Vilaine, où est la gare sur la route de Laillé; un port de plaisance est aménagé à Pont-Réan, dont le beau pont de schiste rouge, du 18e s., est classé, et où se trouve aussi un camp militaire; châteaux de la Grésillonnais (16e s.) au sud-ouest de la commune, de la Massaie (17e s.) au nord.La population communale augmente depuis le minimum (2 900 hab.) de 1962 et s'est accrue de 700 hab. entre 1999 et 2008; elle avait toutefois frôlé les 4 000 hab. en 1886.

Guichen a reçu tout un ensemble d’ateliers et bureaux de grande banlieue: plasturgie Plastic Omnium (180 sal.) et pneus MC Synchro (40 sal.) — mais Solutions Plastiques, 120 sal. et les raccords souples Autoline du groupe Legris (150 sal.) qui travaillaient également pour l'automobile, ont disparu vers 2008; CMC (Concept Module Création, 100 sal.) qui fabrique des encadrements en bois, liège et vannerie; le métallier Gillouaye (50 sal.), qui construit des silos et trémies pour l’agriculture; fenêtres et portes en plastique FPPO (30 sal.), menuiseries Germain (45 sal.) et ECM (20 sal.), maçonnerie Buret (25 sal.), revêtements Mariotte (20 sal.); les négoces de meubles Confort décor (65 sal.) et de matériaux Briconautes (Denis, 55 sal.), le gardiennage Securifrance (280 sal.) et un gros supermarché U (200 sal.); collecte d'ordures Netra (40 sal.), transports Bouissou (20 sal.).

Guichen est le siège de la communauté de communes du canton de Guichen, qui a équipé cinq zones d'activités et correspond exactement au canton.Le canton a 26 100 hab. (20 900 en 1999), 8 communes, 24 429 ha dont 2 751 de bois; le paysage est rythmé par les barres et les vaux E-O d'un relief appalachien finement détaillé dans les plissements anciens, que recoupe du nord au sud la Vilaine; il conserve quelques restes de bois et de landes, jadis fort étendus dans une contrée pauvre, mais qui a été amendée dans la seconde moitié du 19e s. Aujourd'hui la plupart des communes sont en croissance en raison de la proximité de Rennes, et plusieurs dépassent 2 000 hab.: Bourg-des-Comptes, Goven, Guignen, Laillé.

À l'extrême ouest à 12 km de Guichen, Baulon (1 940 hab. dont 65 à part, 2 502 ha dont 368 de bois) englobe la forêt et l'étang de la Musse (43 ha) sur le Canut, affluent de droite de la Vilaine; elle a une maison familiale rurale; sa population s'est accrue de 550 hab. entre 1999 et 2008, soit de 40%. La petite Lassy (1 380 Lasséens, 976 ha), entre Guichen et Baulon, est entraînée dans le mouvement de périurbanisation: elle a gagné 340 hab. entre 1999 et 2008, donc un tiers.


Bourg-des-Comptes

2 500 hab. (Bourgcomtois), 2 341 ha dont 215 de bois, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Guichen, 6 km au SE du chef-lieu sur la rive gauche de la Vilaine, 27 km au sud de Rennes près de la route de Nantes; fabrique d’outillage Théard (65 sal.), installations électriques Rihet (30 sal.), négoce de matériaux et métaux VDS Aluminium (Sepalumic, 30 sal.), centre de convalescence. Son territoire a été longtemps sous la domination des seigneurs du Boschet, dont le château des 16e et surtout 17e s., doté d'un vaste parc, domine la vallée de la Vilaine au SO du bourg. Des manoirs agrémentent le paysage d'une commune qui est entrée dans le périurbain rennais, et dont la population n'était guère que de 1 000 hab. dans les années 1950 et 1960; elle s'est accrue de 500 hab., donc un quart, entre 1999 et 2008. Comptes s'écrivit jadis Coms, Coons ou Comps, ce qui semble désigner un vallon (komb); le breton traduit en Gwikomm.


Goven

4 000 hab. (Govenais), 3 973 ha, commune d'Ille-et-Vilaine dans le canton de Guichen, 5 km au NO du chef-lieu; maison familiale rurale, maisons de retraite, quelques étangs, plusieurs châteaux dont celui de Blossac (17e s.), sur la rive droite de la Vilaine, agrémenté de jardins et qui abrite la tombe de La Bourdonnais (1699-1753) dans la propriété familiale; routage et portage Bruz (50 sal.), négoce agricole Nutri Ouest (30 sal.). La population croît depuis le minimum des années 1950 (1 600 hab.) et a encore gagné 940 hab. de 1999 à 2008 (+30%).


Guignen

3 300 hab. (Guignennais), 5 305 ha dont 507 de bois, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Guichen, 7 km au SO du chef-lieu. Le bourg est bien équipé, avec un collège privé, et doté d’une zone de loisirs autour de l’étang de Painroux (20 ha); plâtrerie Fromentoux (20 sal.), collecte d'ordures Netra (40 sal.). Le nom, Gwinien en breton, viendrait d’un vicus (gui) de Winonna. Sa population avait atteint 3 300 hab. en 1901, puis était tombée à 1 700 en 1968; elle remonte peu à peu, même à 28 km de Rennes, et le mouvement s'est récemment accéléré: elle a gagné 800 hab. de 1999 à 2008, soit près d'un tiers.


Laillé

4 500 hab., 3 204 ha dont 532 de bois, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Guichen, 16 km au SSO de Rennes dans les collines de rive gauche de la Vilaine; c’est une commune résidentielle «verte» avec un centre de loisirs, un équipement commercial assez complet dont un magasin Carrefour (20 sal.), et du côté industriel la fabrique de plats cuisinés Sveltic du groupe Intermarché (marque Claude Léger, 190 sal.) et une fabrique de bennes du groupe Manitou (ex-Aumont BSBH, 110 sal.). Elle a un accès direct à la voie rapide de Nantes à Rennes (N 137) à l’est du bourg, et partage avec Guichen une gare de l’autre côté du bourg. La population communale augmente nettement depuis le minimum de 1962 (1 300 hab.) et s'est accrue de 900 hab. (+25%) entre 1999 et 2008.