Canton de Mordelles

Mordelles

7 250 hab. (Mordelais), 2 984 ha, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Rennes, 16 km à l’ouest de la préfecture, au bord du Meu et sur la route de Lorient. Il abrite un collège public et un privé, le traitement de données Cibama (190 sal.) et le groupement informatique de la Mutualité Agricole (Gimsao, 65 sal.); usine des salaisons J. Brient (300 sal.), reprise en 2010 par O. Philippe et S. Poyac; fabrique de matériel de levage (BA Systèmes, 70 sal.) et constructions métalliques Prodex (25 sal.), travaux publics Cise (45 sal.) et traitement des eaux Saur (120 sal.); un hypermarché U (170 sal.). La commune avait 2 100 hab. en 1954, soit nettement moins qu’au 19e s. où elle avait dépassé les 2 700; sa croissance a été amorcée dans les années 1960, et elle est devenue très sensible après 1970; la population s'est accrue de 1 220 hab. entre 1999 et 2008, donc de plus de 20%.

Le canton a 27 900 hab. (22 700 en 1999), 6 communes, 9 669 ha dont 284 de bois, et fait partie des banlieues ouest de Rennes; du nord au sud, il inclut Saint-Gilles, L’Hermitage, Le Rheu et Chavagne (v. ces noms). La sixième commune, Cintré, au nord-ouest, a passé les 2 000 hab. après l'an 2000.


Chavagne

3 800 hab. (Chavagnais), 1 244 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Mordelles, 11 km OSO de Rennes, en rive droite de la Vilaine; comptabilité BMS (20 sal.), installations électriques Bellay (40 sal.) et Rannou (30 sal.), transports Gouin (45 sal.), maçonnerie SBO (25 sal.). Chavagne avait 600 hab. en 1954 et sa croissance, de type résidentiel, est surtout postérieure à 1970. La population s'est encore accrue de 700 hab. entre 1999 et 2008 (+23%).


Cintré

2 100 hab. (Cintréens), 824 ha, commune d'Ille-et-Vilaine dans le canton de Mordelles, 5 km au nord-ouest du chef-lieu; elle bénéficie de l’expansion périurbaine rennaise: elle n’avait que 530 hab. en 1968 et sa population s'est encore accrue de 600 hab. (+40%) entre 1999 et 2008. Le Meu limite son finage à l'ouest, où sont quelques étangs de gravières partagés avec Talensac.


Hermitage (L')

3 800 hab. (Hermitageois), 656 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Mordelles, 11 km ONO du centre de Rennes, sur la voie ferrée de Brest, avec une gare. La commune n’avait encore que 700 hab. dans les années 1930, 900 en 1960; elle avait atteint les 3 000 dès 1982 et a plafonné en 1990; elle a augmenté de 600 hab. entre 1999 et 2008. Le nom est traduit en breton sous la forme Ar Peniti.

La commune a une grosse laiterie du groupe Lactalis (Laitière de l'Hermitage ex-Bridel, 265 sal.) assortie d'un négoce alimentaire SPLO du même groupe (110 sal.), et un assortiment d'établissements métallurgiques: une fabrique de machines agricoles (Jeantil, 110), armatures pour bétons (Matériaux de l’Ouest, 65 sal.), métallerie Profilage Ouest (50 sal.), constructions métalliques Fer Met Alu (35 sal.) et serrurerie Ser Met Alu (25 sal.); plus deux entreprises de travaux publics Keravis (45 sal.) et Blanchard (35 sal. ); magasin Super-U (50 sal.), ingénierie DASA (Korus, 25 sal.), négoce interentreprises Declercq (35 sal.), négoce de matériel agricole Blanchard (45 sal.), un centre d’aide par le travail de l’Adapei (100 sal.).


Rheu (Le)

7 900 hab. (Rheusois) dont 220 à part, 1 889 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Mordelles, 10 km à l’ouest du centre de Rennes. C’est une ville fleurie (4 fleurs) avec plusieurs manoirs, surtout du 19e s.; un collège public; traiteur Le Château d'Apigné (25 sal.), discothèque Le Platinium (25 sal.). Le golf de la Freslonnière a pris place entre le bourg et la ville de Rennes. La commune n’avait guère que 900 hab. avant 1950; elle est passée à 3 000 dès 1968 après avoir absorbé Moigné, au sud-est près de la Vilaine, à 4 300 en 1982. Elle s'est accrue de 1 800 hab. entre 1999 et 2008, soit +26%.

Elle a reçu beaucoup d’entreprises de banlieue rennaise. Dans la production et le bâtiment se signalent les fabriques de portes et fenêtres Franciaflex (160 sal.) et d'appareils d'éclairage et enseignes Insignis (90 sal.), les plastiques pour bâtiment Procopi (55 sal.), les sièges Perrouin (45 sal.), les appareillages électriques BCIG (40 sal.) et Cimlec (30 sal.), les instruments médicaux BH (35 sal.); menuiseries Rochereuil (AMR, 25 sal.) et Bat Alu (20 sal.), installations électriques SPIE (70 sal.), peinture Goude Glas (30 sal.), revêtements Aubert (25 sal.), plâtrerie Technipalc (25 sal.); travaux publics de l'Armoricaine de Canalisations (200 sal.).

Dans les services apparaissent les analyses Apave (120 sal.), l'ingénierie Ouest Aménagement (40 sal.), les conseils Catalys (55 sal.) et SPIE Communications (50 sal.), le secrétariat Socolog (35 sal.), ainsi que les nettoyages Serenet (100 sal.), NG (25 sal.) et ACJ (20 sal.). Si la ville a peu de magasins de détail notables, elle est riche en entrepôts et logistique: centre logistique du groupe Carrefour (Logidis, 390 sal.), centrale d'achats de pièces d'automobiles Star G (45 sal.), négoces d'articles de papaterie Socopi (50 sal.), de fermetures Fima (40 sal.), de vêtements Besnard (35 sal.), de fournitures industrielles Gecidic (25 sal.), de matériel de chantier Oman (25 sal.), vente à domicile des Magasins Bleux (65 sal.); transports Schenker-Joyaux (110 sal.), Ebrex (70 sal.), Girard (45 sal.), Couedic (30 sal.), Glaizot (25 sal.). Sur la zone d’Apigné, le nouveau centre logistique de La Poste (200 sal.) traite 200 000 colis par jour et rayonne sur douze départements, mais a entraîné la suppression des centres de Rennes et de Nantes.


Saint-Gilles

3 670 hab. (Saint-Gillois), 2 072 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Mordelles, 15 km au NO de Rennes sur la route de Brest (accès) juste après Pacé. Le finage arrive au sud-ouest aux portes de Bréteil autour du village de la Pierre-Blanche, où passent la D 125 et la voie ferrée; étangs de la Motte au nord-ouest, dans la vallée de la Vaunoise, et aire de service du pays de Rennes sur la N 12; château de Cacé au sud (16e au 18e s.). La commune avait 1 100 hab. en 1968 et sa population augmente depuis: elle a gagné 140 hab. de 1999 à 2008. Elle accueille au sud une station de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), avec abattoir.

Saint-Gilles participe aux activités de l'agglomération de Rennes sous diverses formes: verrerie à vitres du groupe Saint-Gobain (100 sal.), additifs alimentaires FCD (France Culinaire, 25 sal.); négoces alimentaire Blin (120 sal.) et agricole Bretagri (25 sal.); installations électriques Satel (50 sal.), maçonnerie J. Rose (20 sal.), travaux publics STPB (20 sal.), transports Cobitrans (40 sal.); blanchisserie Initial BTB (30 sal.), gardiennage ASFE (20 sal.), collecte de déchets Sodicome (20 sal.).