Canton de Pleine-Fougères

Pleine-Fougères

1 880 hab. (Pleine-Fougerais), 3 198 ha, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Saint-Malo, 41 km ESE de Saint-Malo; Intermarché (40 sal.), collèges privé et public. Le finage atteint à l’est le Couesnon; la population a tendance à diminuer lentement, et depuis 150 ans; elle dépassait 3 000 hab. au milieu du 19e s., et encore 2 100 en 1950; toutefois elle a augmenté de 110 hab. entre 1999 et 2008. Le nom est ancien mais dérive de «plat», non de «plein» et aurait dû s’écrire Plaine-Fougères; il donne Planfili en breton. Le bourg est le siège de la communauté de communes de la Baie du Mont-Saint-Michel, Porte de Bretagne, Canton de Pleine-Fougères, qui correspond exactement au canton en dépit de son nom excessivement long.

Le canton a 8 100 hab., 11 communes, 18 417 ha dont 1 343 de bois; il occupe au nord une partie du rivage de la baie du Mont-Saint-Michel, mais la côte est vide et les villages se tiennent sur le rebord d’un petit massif granitique de forme ovale, qui accidente la moitié septentrionale du canton en dominant les anciens marais; on donne en général à ce massif le nom du village de Saint-Broladre (1 080 Broladrais, 2 381 ha), qui est le plus proche de la mer, 11 km au NO du chef-lieu, et qui a gagné une cinquantaine d'habitants après 1999.

Le bourg de Roz-sur-Couesnon (1 050 Rozéens, 2 586 ha dont 200 de bois) est en fait à plus de 5 km du Couesnon, et à 9 km au nord de Pleine-Fougères; il se tient sur le même rebord du massif; la commune détient au nord 5 km de rivage et accueille une fabrique de cosmétiques Phytomer (70 sal., groupe Codif), un camping; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2008. Entre les deux, Saint-Marcan (450 Marcanais, 768 ha), qui s'est accrue de 60 hab. dans le même temps, est dans la même position mais son finage n’a qu’une faible part des anciens marais et n’atteint pas le littoral. Enfin, le bourg de Sains (490 Sainsois, 1 025 ha), 3 km au nord du chef-lieu, est également perché sur le rebord de granite mais tourne le dos à la mer. Ces trois villages se dépeuplent encore lentement.

À l’est, le canton est limitrophe du département de la Manche, dont la limite suit le cours du Couesnon. Tout au SO, à Broualan (320 Broualanais, 1 276 ha dont 350 de bois), le château de Landal (15e-17e s.) se signale au bord d’un étang par ses grosses tours rondes à toit conique, et abrite une volerie; un autre étang et le bois de Buzot sont au sud de la commune, qui n’a été créée qu’en 1887; elle avait alors 820 habitants.