Canton de Bruz

Bruz

15 900 hab. (Bruzois) dont 360 à part, 2 995 ha dont 229 de bois, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Rennes, 13 km au SO de la préfecture; le nom vient de la bruyère. La commune est bordée à l’ouest par la Vilaine, et traversée par son affluent la Seiche; à l’ouest du bourg, golf au bord de la Vilaine dans les bois de Cicé; au SE, parc ornithologique de Bretagne au bord de la Seiche.

Au sud du confluent de la Seiche et de la Vilaine, le plateau est occupé par les terrains militaires du CELAR (Centre électronique de l’armement), spécialiste de l’information, qui emploie 700 personnes (2e Rmat, régiment du Matériel). Bruz abrite aussi le Parc des Expositions de Rennes (25 sal.). La ville, qui a dû être reconstruite après les bombardements de 1944, n’avait que 4 900 hab. en 1962, 8 100 en 1990, et poursuit son expansion; elle a gagné 2 400 hab. de 1999 à 2008. La municipalité, longtemps à droite, est passée à la gauche en 2008; le maire est Philippe Caffin, divers gauche, animateur, directeur de l'Apras (Association pour la promotion de l'action et de l'animation sociale).

Outre un collège public et un privé, un lycée public et un lycée privé professionnel horticole, on y trouve une clinique de 80 emplois, un établissement de l’École normale supérieure de Cachan, l’École nationale de la statistique et de l’analyse de l’information (ENSAI), et un grand nombre d’établissements divers, dont dans l'industrie Sogitec (100 sal., simulateurs de vol), AES Chemunex (procédures de microbiologie, 80 sal.), Ségula (70 sal., ingénierie automobile), Meunier (50 sal., machines d’assemblage), Memometal (45 sal., appareils médicochirurgicaux), TES (composants électroniques, 35 sal.), Blandin (mobiliers, 30 sal.), Record (portes automatiques, 25 sal.).

Dans le bâtiment, protection contre l'incendie Tunzini (60 sal.), maçonnerie Pavoine (45 sal.), plâtrerie Maugendre (45 sal.), bétons Bonna Sabla (35 sal.), installations électriques GTIE TMT (45 sal.) et Lustr'Elec (30 sal.); nettoyage Cicea (30 sal.). Les transports sont représentés par les Routiers Bretons (250 sal.), BSL (160 sal.), Gefco (125 sal.), Dachser (55 sal.), Bertru (35 sal.), les Voyages Morand (80 sal.) et les Autocars Jollivet (45 sal.); les travaux publics par Eurovia (110 sal.), GTM (85 sal.) et Marc (80 sal.). Dans le commerce se signalent les négoces d'alimentation Colin RHD (Côte Ouest, 45 sal.), de bois Cerland ((55 sal.) et Sogebois (Silverwood, 35 sal.); magasins Intermarché (70 sal.), Super-U (40 sal.); comptabilité FIC (35 sal.), conseil Cybelia (30 sal.), coiffure à domicile Coiffurio (50 sal.).

Le canton a 41 400 hab. (36 000 en 1999), 7 communes, 10 442 ha dont 488 de bois; il réunit la plupart des communes de la banlieue sud de Rennes, toutes de plus de 2 000 hab.: Chartres-de-Bretagne et Noyal-Châtillon-sur-Seiche les plus proches de la métropole, puis Pont-Péan et Saint-Erblon au sud de la Seiche, enfin Orgères et Bourg-Barré au sud (v. ces noms).


Bourgbarré

3 200 hab. (Bourgbarréens), 1 420 ha, commune d’Ille-et-Vilaine au SE du canton de Bruz, 14 km SSE du centre de Rennes; laiterie et centre logistique du groupe Lactalis (380 sal. en trois unités), industrie du bois (parquets Panaget, 150 sal.), entreprise de construction Legendre (200 sal.) et location de matériel de chantier du même groupe (50 sal.), bétons Ouest-Préfa (35 sal.) et articles en fil métallique (Ouest-Armatures, 20 sal.) également au groupe Legendre; travaux publics Surcin (30 sal.) et plomberie Travers (20 sal.). La commune n’avait que 800 hab. dans les années 1950 et 1960, à partir de quoi elle a entamé sa croissance suburbaine. La population totale se serait accrue de 840 hab. (+36%) entre 1999 et 2008.


Chartres-de-Bretagne

7 200 hab. (Chartrains), 995 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Bruz, 8 km SSO du centre de Rennes; elle a été complètement transformée à partir de 1961 par l’implantation de la grande usine Citroën, qui occupe 241 ha au nord de la commune sur le site de la Janais et touche au bourg de Saint-Jacques-de-la-Lande; mais les habitants de Chartres ne sont guère plus de 300 à y travailler, sur environ 6 900 personnes (9 300 en 2005). D’autres entreprises, plus ou moins sous-traitantes de Citroën, ont suivi, comme la SETBT ex-Merlin-Gérin (170 sal., tableaux électriques, au groupe Schneider-Electric), l'ingénierie Setur (40 sal.) et les transports Gefco (65 sal.) et ATBE (50 sal.); supermarché Carrefour (70 sal.), peinture Danjou (30 sal.), nettoyage urbain Sita (60 sal.). La ville a un collège public et soigne son apparence (ville fleurie 4 fleurs). Sa population s'est encore accrue de 600 hab. entre 1999 et 2008.


Noyal-Châtillon-sur-Seiche

5 920 hab. (Castelnodais), 2 651 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Bruz, 8 km au sud du centre de Rennes et limitrophe de la métropole bretonne. Le bourg est sur la rive droite de la Seiche et le territoire communal est surtout résidentiel; il n’avait que 920 hab. en 1962 et a entamé alors une croissance, d’abord lente (1 400 hab. en 1982, 2 100 en 1990) puis s'est accélérée et enfin ralentie (+ 300 hab. de 1999 à 2008).

La commune a reçu la grosse unité de traitement de plastiques pour l’automobile Visteon (360 sal.); le transporteur Gefco du groupe PSA a une unité de 70 sal.; laboratoire d’analyses microbiologiques Eurofins Cervac (100 sal.), imprimerie du Rimon (25 sal.), maçonnerie Angevin (90 sal.) et MBF (20 sal.), espaces verts Videal (30 sal.); ingénierie HPC Envirotech (60 sal.), installations électriques Lepage (35 sal.), d'eau et gaz Pouessel (40 sal.); gardiennage Arka (45 sal.), nettoyage Prestaclair (20 sal.); magasin Super-U (90 sal.) et négoce de matériel agricole Delourmel (25 sal.), de fournitures industrielles Desautel (20 sal.); transports Gardan (25 sal.).


Orgères

3 750 (Orgérois), 1 633 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Bruz, 13 km au sud du centre de Rennes; un collège public; agencement de magasins AMC (40 sal.), plâtres et bétons Staff décor (60 sal.), maçonnerie TNS (35 sal.), espaces verts Herboratum (30 sal.); négoce de caravanes et camping-cars (40 sal.); nettoyage Herbreteau (30 sal.), nettoyage urbain Ecosys (25 sal.). La commune n’avait pas 900 hab. en 1954 et a passé le cap des 2 000 en 1980. Elle s'est accrue de 830 hab. entre 1999 et 2008 (+28%).


Pont-Péan

3 300 hab. (Pont-Péannais), 876 ha, commune d'Ille-et-Vilaine dans le canton de Bruz, 3 km à l'est du chef-lieu juste au sud de la Seiche, 11 km au sud de Rennes, traversée par la route de Nantes (N 137) avec échangeur; surtout résidentielle, elle a été créée en 1986 à partir de Saint-Erblon et avait alors moins de 2 000 hab.


Saint-Erblon

2 560 hab. (Saint-Erblonnais), 1 093 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Bruz, 8 km à l’est de Bruz et 11 km au sud du centre de Rennes, bordée au NE par la Seiche et surtout résidentielle; plusieurs châteaux et manoirs, certains du 17e s. comme celui de la Salle, classé; restes d'enceinte féodale au Château Loger. En croissance depuis 1910, elle avait 2 800 hab. en 1982, avant que n’en sorte la nouvelle commune de Pont-Péan; la croissance se poursuit dans le territoire ainsi réduit et la population a augmenté de 300 hab. entre 1999 et 2008.