Canton de Preuilly-sur-Claise

Preuilly-sur-Claise

1 100 hab. (Pruillaciens), 1 200 ha dont 240 de bois, chef-lieu de canton de l'Indre-et-Loire dans l'arrondissement de Loches, 38 km au sud de Loches. La commune, qui fut prospère aux 15e et 16e s., a une église abbatiale bénédictine du 12e s. (très restaurée au 19e s.), passant pour le plus grand monument roman tourangeau, ainsi qu'un ancien hôtel de ville des 15e-16e s., et plusieurs châteaux dont Font-Baudry (19e s.) et les Lions (14e-15e s.).

Elle est équipée d'un collège public et un collège privé, d'un hôpital-hospice de la Rallière d'allure renaissance (premier tiers du 17e s.) avec maison de retraite (140 places) et propose un musée de la Poterne (histoire et traditions); articles de papeterie pour loisirs (DTM, 30 sal.), plomberie Bertucelli (40 sal.). Son petit finage en aile de papillon, resserré à la hauteur du village, est perpendiculaire au cours de la Claise.

Preuilly a eu 2 400 hab. au milieu du 19e s., et n'a guère cessé de se dépeupler depuis; elle a encore perdu quelque 150 hab. de 1999 à 2007, et certains de ses services publics sont ainsi menacés. Le village est le siège de la communauté de communes de la Touraine du Sud, qui groupe 21 communes et 15 600 hab., dont Descartes et Le Grand-Pressigny.

Le canton, qui est le plus méridional du département et limitrophe de ceux de l'Indre et de la Vienne, donc le plus éloigné de Tours, a 5 200 hab. (5 400 en 1999), 8 communes et 26 402 ha dont 6 196 de bois; il est longé par la vallée de la Vienne à l'ouest, traversé par celle de la Claise, profondément encaissée, et assez boisé; il comprend plusieurs anciennes tuileries protégées. Un peu amont de Preuilly à 4 km, Bossay-sur-Claise (850 Bosséens, 6 556 ha dont 1 424 de bois) a un musée de préhistoire et un donjon de son ancien château (12e s.). Son grand finage, étiré sur 14 km nord-sud, va au sud jusqu'à inclure l'étang Perrière à l'orée de la Brenne, rase les maisons de Preuilly et, au nord, englobe une partie de la forêt de Preuilly, au sein de laquelle se tient le château de Vinceuil (19e s.); il forme l'îlot le plus méridional de l'aoc viticole touraine, mais la statistique ne retient que 2 ha de vignes pour la commune. Un centre de vacances est hébergé au château de Ris, du 15e s. mais refait au 19e. Le nom de la commune a été précisé en 1938; sa population était alors de près de 1 500 hab. (1 900 en 1841) puis le nombre d'habitants a fortement diminué.

La partie septentrionale du canton relève de la commune de Charnizay (500 Charnizéens, 5 171 ha dont 1 186 de bois), dont le village est à 9 km NNE du chef-lieu, au bord de l'Aigronne; le finage, où abondent les étangs, mord au sud sur la forêt de Preuilly et contient à l'est du village le dolmen dit Palets (ou Palais…) de Gargantua. La commune a eu 1 600 hab. au 19e s. et n'a cessé de se dépeupler ensuite, passant à 1 200 hab. en 1900 et perdant la moitié de ses habitants dans la seconde moitié du 20e siècle.

Au SO de Preuilly à 4 km, Boussay (260 Bousséens, 2 754 ha dont 1 107 de bois) a un beau château des 15e et 18e s., avec parc à la française; Chaumussay (260 hab., 1 915 ha dont 315 de bois), au bord de la Claise à 6 km en aval de Preuilly, qui a une église protégée du 12e s. Les deux communes ont également subi une forte dépopulation; Boussay par exemple avait 950 hab. en 1831, 440 en 1954; Chaumussay avait encore 600 hab. au début du 20e siècle.

À la pointe sud du canton, qui est aussi le point le plus méridional du département, Tournon-Saint-Pierre (520 hab., 1 475 ha), sur la rive droite de la Creuse, fait face à Tournon-Saint-Martin, chef-lieu de canton de l'Indre; château de Gaudru à l'ouest (19e s.), tuilerie du 19e s. (la Bucherie), centre de vacances de la ville de Chevilly-Larue (80 places). Le nom de la commune n'a été fixé qu'en 1896; elle avait alors 810 hab., son maximum.

Au SO du canton à 10 km SSO du chef-lieu, Yzeures-sur-Creuse (1 500 Yzeurois, 5 542 ha dont 1 850 de bois) est sur la rive droite de la rivière, près de son confluent avec la Vienne; elle est «station verte de vacances» et son finage abrite plusieurs châteaux dont les manoirs de Granges et de Thou, du 16e s., et un musée archéologique (restes gallo-romains locaux); un magasin Intermarché (35 sal.). Yzeures se dépeuple depuis 1982 (1 800 hab.), après avoir connu deux ou trois décennies de croissance (1 500 hab. autour de 1950). Chambon (310 hab., 1 788 ha dont 730 de bois) est un petit village à 9 km au NO d'Yzeures et 12 km à l'ouest de Preuilly, sur le coteau qui domine la rive droite de la Vienne; le château de Rouvray (15e-16e s.) est au sud-est du village.