Canton de Saint-Jean-de-Bournay

Saint-Jean-de-Bournay

3 900 hab. (Saint-Jeannais), 2 687 ha, chef-lieu de canton du département de l'Isère dans l'arrondissement de Vienne, 23 km à l'est de Vienne. Le bourg est dans un couloir entre collines du Bas-Dauphiné, au bord de la Gervonde, qui s'y perd et qui est relayée en aval par l'Ambalon, affluent de la Vésonne. Il est doté d'un collège public, et d'un lycée agricole privé; l'électroménager Calor (groupe Seb, 290 sal.) y a une usine, ainsi que la cartonnerie Otor (200 sal.); abattage et découpe de volailles Saroja (45 sal.); nettoyage MB (80 sal.), supermarchés Intermarché (35 sal.) et Casino (30 sal.). La commune avait 3 500 hab. en 1841, 2 600 en 1954; sa population a crû lentement depuis. La ville est le siège de la communauté de communes de la région Saint-Jeannaise, proche du canton (14 communes, 12 900 hab.).

Le canton a 13 400 hab., 15 communes, 19 655 ha dont 4 575 de bois; la ligne du TGV-Méditerranée passe à l'extrême ouest du canton. Meyrieu-les-Étangs (780 Meyruyards dont 50 à part, 854 ha), 5 km ENE du chef-lieu, augmentée de 50 hab. entre 1999 et 2005, propose une base de loisirs avec plan d'eau; institut médico-professionnel (50 sal.). Châtonnay (1 400 Châtonnois, 3 184 ha dont 1 130 de bois), 6 km ESE du chef-lieu sur la route de Grenoble, est à la tête d'une grande commune riche en bois et en petits étangs; elle a gagné 240 hab. de 1999 à 2004. Au nord-ouest du canton, Beauvoir-de-Marc (960 Beauvoisards, 1 127 ha), 7 km NNO du chef-lieu, a un atelier de mécanique (Romanet-Foltzer, 20 sal.); sa population croît depuis le minimum de 1968 (450 hab.). Lieudieu (250 Lieudiérois, 594 ha dont 280 de bois), 8 km au SE du chef-lieu, a eu un prieuré bénédictin du 6e siècle, mais tire son nom (Locus Dei, 12e s.), de l'abbaye de Bonnevaux, créée en 1117 et dont il ne reste rien hors le site. Le village est dans une clairière presque fermée au centre de la forêt de Bonnevaux, sur le plateau de même nom, et la commune avait à peine 130 hab. autour de 1970 (+20 hab. de 1999 à 2006). Le site de l'abbaye est à la limite de la commune mais dans celle de Villeneuve-de-Marc (890 Villeneuvois, 2 618 ha dont 800 de bois); tout près, un château de Bonnevaux, agrandi au 19e s., en perpétue le nom et sert d'hôtellerie. Le village de Villeneuve est à 5 km au NO du site, et 5 km au SO du chef-lieu, au-dessus de la vallée de la Gère; au sud, le finage englobe une part de la forêt de Bonneval. Le nom est apparu au 13e s. La population, qui était de 700 hab. au minimum de 1975, est en augmentation sensible: +260 hab. de 1999 à 2005, soit +30%.