Canton de Pont-de-Chéruy

Pont-de-Chéruy

4 600 hab. (Pontois), 251 ha, chef-lieu de canton du département de l'Isère dans l'arrondissement de Vienne, dans la basse vallée de la Bourbre près du confluent avec le Rhône, qui borde au nord la commune. Celle-ci n'a été créée qu'en 1867, sur un très petit finage, à partir des communes voisines et autour du village de Constantin, depuis longtemps active tête de pont marchande. Le «pont» de Chéruy est sur la Bourbre, tandis que le pont actuel sur le Rhône unit, juste à l'est, Loyettes (Ain) à Saint-Romain-de-Jalinas, qui est dans le canton de Crémieu. Pont-de-Chéruy, qui est à 9 km au SO de la centrale nucléaire du Bugey, est un haut lieu du travail du cuivre avec les usines de métallurgie du cuivre Gindre Duchavany (210 sal.), société familiale française vendue en 2007 à la firme autrichienne A-Tec; de fils électriques FSP-One (90 sal.), du groupe Thermo Technlogie, né à Annecy sous le nom de Laminor et passé ensuite à Metz-Tessy; des câbles Pirelli de Chavanoz, devenue Prysmian et descendue de 200 à 90 sal. L'allemand Phoenix (80 sal.) distribue des tuyaux en élastomères. La ville a un collège et deux lycées publics, dont un professionnel; magasins Champion (60 sal.) et Leader Price (20 sal.). La commune avait 852 hab. à sa création et sa population n'a pas cessé de s'accroître jusqu'en 1990, passant par 2 000 hab. en 1921, 3 000 en 1963, 4 000 en 1985; elle a perdu quelques habitants dans les années 1990 et n'en a repris qu'une cinquantaine de 1999 à 2004.

Le canton a 22 400 hab., 6 communes, 6 154 ha dont 1 343 de bois; il est limitrophe des départements de l'Ain et du Rhône, à l'angle NO de celui de l'Isère, et bordé au nord par la rive gauche du Rhône. Charvieu-Chavagneux, Chavanoz et Villette-d'Anthon en sont les principales communes. Les autres sont, au bord du Rhône à 4 km au nord du chef-lieu, Anthon (930 Anthonnois, 882 ha dont 227 de bois), qui est juste face au confluent de l'Ain et n'avait encore que 180 hab. en 1954, 330 en 1982; équipements de levage Comète (50 sal.). À 6 km à l'ouest sur la route de Meyzieu et Lyon, Janneyrias (1 200 Janneysiens, 1 052 ha) a peu d'établissements, si ce n'est les équipements de levage Mecanofer (35 sal.), les services informatiques Prestinfo (25 sal.). Sa population est également croissante, du moins depuis les années 1930 (440 hab.); elle a augmenté de 135 hab. entre 1999 et 2005.


Charvieu-Chavagneux

8 000 hab. (Charvieulands), 865 ha, commune du département de l'Isère dans le canton de Pont-de-Chéruy, juste en amont de celle-ci au bord de la Bourbre, et ne faisant qu'un avec le chef-lieu, qui en a été détaché en 1867. Elle est issue d'une fusion de 1961 entre Charvieu et Chavagneux-Montbertrand, qui n'avait guère que 200 hab. et qui était elle-même le résultat d'une fusion de 1924. La commune de Charvieu avait 740 hab. en 1900, 2 400 en 1954; après la fusion elle en avait 3 000, et sa population a augmenté jusqu'à 8 100 hab. (sdc) en 1990 avant de diminuer un peu. La ville a un collège public. Fort industrielle, elle accueille notamment une fabrique de matériel de levage Comi (250 sal.); Renolux (120 sal.) fabrique des sièges d'automobile pour enfants, ainsi que Texty (150 sal.), au groupe Team-Tex, qui a également un atelier de plasturgie (Logiplast, 100 sal.) et un atelier de jouets (45 sal.); Prysmian (ex-Pirelli) fabrique des câbles électriques et téléphoniques (160 sal.); Benoît (110 sal.), appartenant à un groupe allemand de Schwerte, nommé Felix the Nut, transforme et sèche des fruits. Solymac (Métal Industrie) élabore du matériel de cuisson pour l'agro-alimentaire (40 sal.); menuiserie et agencement MGD Batibois (35 sal.), plastiques Althisoufflage (20 sal.); maçonnerie Ganova (30 sal.), travaux publics Jean Lefebvre (50 sal.). La ville est le siège de la communauté de communes de la Porte Dauphinoise de Lyon-Satolas (6 communes, 22 400 hab.).


Chavanoz

4 000 hab. (Chavanoziens), 824 ha, commune du département de l'Isère dans le canton de Pont-de-Chéruy, 2 km au NNO du chef-lieu aux abords du confluent du Rhône et de la Bourbre. Elle a un ensemble d'établissements industriels: moulinages de la Société textile de Belmont (200 sal.) et de Chavanoz Industrie (30 sal.); métallerie et mobilier métallique Érard (140 sal.), décolletage et mécanique Gindre (Seeb, 110 sal.), câbles électriques Prysmian (90 sal., ex-Pirelli); maçonnerie et bétons Bertoni (45 sal.), emballages en bois Peinetti (20 sal.). La population communale était de 1 000 hab. dans les années 1930; elle est passée à 2 400 en 1975 et poursuit sa progression (+120 hab. de 1999 à 2005). Le quartier de grands immeubles du Moulin Villette, au nord de la ville sur la rive gauche de la Bourbre, est classé en «zone urbaine sensible».


Villette-d'Anthon

4 000 hab. (Villettois), 2 280 ha dont 800 de bois, commune du département de l'Isère dans le canton de Pont-de-Chéruy, 8 km ONO du chef-lieu; le village est au bord d'un ancien bras du Rhône, 24 km à l'est du centre de Lyon. La commune, résidentielle, avait 580 hab. en 1954 (contre 1 000 autour de 1875) et croît surtout depuis 1970; elle a gagné 240 hab. de 1999 à 2007. Elle héberge quelques petites entreprises de bâtiment: bétons Seac Guiraud (25 sal.), armatures à béton Sotralenz (20 sal.), plomberie (Tecair, 25 sal.), couvertures VMBC (25 sal.).