Canton de Mugron

Mugron

1 500 hab. (Mugronais) dont 110 à part, 1 653 ha, chef-lieu de canton des Landes dans l’arrondissement de Dax, 28 km à l’est de celle-ci, proche de l’Adour. Le village est tassé sur une butte, s'est agrandi en plaçant à l'extérieur un collège, des halles, des arènes de 2 800 places, puis d'autres équipements au sud-ouest dont la coopérative agricole, la gendarmerie, le lycée agricole. Il eut un ancien port fluvial au pied du relief où un hameau porte le nom de Port-de-Mugron à 400 m de la rive d'un Adour dont le cours a été souvent modifié.

Il possède une cave coopérative; jardins et théâtre de verdure; base de loisirs du lac de Condrette sur l’Adour, jardins du parc Chantilly avec théâtre de verdure; collège public, lycée professionnel agricole avec centre de formation d’apprentis; viandes de volailles Servipalm (35 sal.), location de matériel de chantier (CAL, 45 sal.), négoce de matériel agricole Irradour (25 sal.). Le finage, limité au nord par le cours de l'Adour, s'étend largement au sud dans les collines. L'ancienne voie ferrée déposée soutient le tracé du chemin de grande randonnée de la Haute Chalosse. La population n'a cessé de baisser (lentement) depuis les 2 000 hab. des années 1880 qu'à partir de 1999; elle a repris près d'une centaine d'habitants en 2008.

Le canton a 5 600 hab. (5 400 en 1999) pour 13 communes et 13 460 ha (2 280 ha de bois). Il est presque tout entier dans les collines agricoles de Chalosse, mise à part une fraction de la vallée de l’Adour, qui marque sa limite septentrionale. Les élevages avicoles y sont particulièrement nombreux. La communauté de communes du canton de Mugron correspond exactement au canton et siège au chef-lieu. On distingue parfois en Chalosse, au centre-nord, un «pays de Mugron». Laurède (360 hab., 570 ha), 3 km à l’ouest de Mugron, à l'angle NO du canton, est aussi un village des collines, sur la D 19. Il se signale par le riche mobilier d’une église du 16e s., des arènes et un ancien port sur l’Adour. Près de Mugron sur une butte 1 km à l’est, Nerbis (240 Nerbisiens, 415 ha) a une intéressante église classée,issue d’une abbaye bénédictine (11e-16e s.); étangs de gravières dans la plaine de l'Adour.

Toulouzette (280 Toulouzettains, 1 126 ha), 7 km à l'est de Mugron, est un village-rue sur la rive gauche du Gabas, qui y achève sa longue course depuis le plateau de Ger en confluant avec l'Adour un peu en aval, et conserve les traces d'un port. Le finage s'étire vers l'est dans la plaine entre Gabas et Adour; sa limite joue au sud-ouest avec le coteau boisé, mais sans monter sur les collines. Celles-ci sont le domaine d'Hauriet (260 hab., 757 ha), village à 5 km ESE de Mugron, et de Saint-Aubin (510 hab., 972 ha) plus au sud, qui est à 7 km SE du chef-lieu au croisement de la D 8 et de la D 18.; église inscrite du 12e s., arènes. Son finage est très étendu et étiré vers l'ouest, où le hameau de Poyaller se perche sur une butte et où un parc animalier de cervidés est proposé au moulin de Poyaller; le château de Poyaller est du 13e s.; conserves Palmi Découpe Foies Gras (35 sal.).

Au sud-est du canton, plus proche d’Hagetmau (6 km) que de Mugron (12 km), Doazit (950 Doazitiens, 2 216 ha dont 389 de bois) se perche sur une butte et a une église classée du 12e s. La commune a un riche patrimoine monumental et de savoir-faire: sur son territoire sont plusieurs églises romanes et châteaux dont celui de Foix-Candale (16e s.), des arènes (2 500 places) et une halle de sports, d’excellents producteurs de foies gras, un atelier du Meuble Chalossais (70 sal.), le charpentier-menuisier Soubaigne (80 sal.); négoce de matériel agricole Agri Plus (30 sal.). La D 18 et la D 21 s'y croisent, la Gouaouge y creuse un profond vallon avant d'emprunter une longue dépression ESE-ONO qui le fait passer à Saint-Aubin puis rejoindre le Louts. Au sud, le finage est limité par la vallée du Rézenon, autre tributaire du Louts, et s'orne de plusieurs lacs collinaires. La population s'est accrue de 60 hab. entre 1999 et 2007. Maylis (340 Maylisiens, 1 221 ha) est juste à l'ouest de Dauzit sur une autre butte; ancienne église du 12e s. inscrite mais désaffectée; son finage atteint au sud-ouest le cours du Louts. La situation de Larbey (250 Larbeyens, 600 ha dont 242 de bois), village à 7 km SSE de Mugron, est comparable, à ceci près que la D 8 frôle le village; église inscrite du 13e s., arènes.

Bergouey (120 Bergoueyais, 439 ha) est la commune la plus méridionale du canton, 12 km SSE de Mugron; son village aussi est sur une butte, qui domine la vallée du Louts et son confluent avec un vallon qui vient du sud. Le village de Caupenne (410 hab., 1 522 ha dont 298 de bois), au contraire, est dans la vallée du Louts au pied du versant de gauche, 9 km au sud du chef-lieu; il a un château des 17e-18e s. et deux églises inscrites dont une au moins du 12e s. Son finage s'étend amplement dans la plaine du Louts, beaucoup plus largement sur les collines à l'ouest et au sud; à l'extrême sud, s'isole une usine de traitement des ordures ménagères.

Baigts (360 Baigtsois, 1 164 ha dont 258 de bois), dont le nom se prononce entre batch et baitch, ce qui donne Batchois pour gentilé, et signifie en fait «vallée», est à l'angle sud-ouest du canton à 9 km SSO de Mugron et à l'ouest de Caupenne, sur une longue et pittoreque crête que suit la D 2 et le long de laquelle s'espacent les maisons; la D 3 croise la D 2 au sud-est; église du 12e s. à clocher octogonal, arènes. Le finage est tout entier dans les collines; nombreux élevages avicoles au sud-ouest, piste d'autocross au nord; château de Beyrie où fut jadis une ferme-école. Lahosse (290 hab., 808 ha) est juste au nord, 8 km au SO de Mugron, sur un alignement de collines plus proche de la large vallée du Louts, dont le finage contient au nord une partie; il est longé à l'est par la D 3.