Canton de Soustons

Soustons

7 200 hab. (Soustonnais), 10 038 ha dont 7 589 de bois, chef-lieu de canton des Landes dans l’arrondissement de Dax, 27 km à l’ouest de celle-ci. Le bourg est à 8 km de l’océan, sur la côte méridionale de l'étang de Soustons et ainsi sur un ancien tracé de l’Adour, qui se marque encore aux étangs et au dessin du courant vers l’Atlantique. Elle est devenue le chef-lieu du Marensin. Peuplée de près de 4 000 hab. entre 1850 et 1950, elle a crû tranquilllement depuis, atteignant les 5 000 en 1974; elle vient encore de gagner 1 370 hab. entre 1999 et 2007, soit 23%. L'habitat s'est étendu alentour, notamment vers le nord-est et vers le sud le long de la D 50, vers l'est autour de la D 17; au sud, le finage contient l'étang et le hameau d'Hardy et la partie nord de l'étang Blanc.

Soustons dispose d’un lac avec sports nautiques (7,4 km2) sur l’étang de Soustons, et de 4 km de plage sur l’Atlantique, non aménagés; toutefois, l'urbanisation du Port d'Albret autour d' un plan d’eau (Lac Marin) aménagé de 50 ha au déversoir de l'étang de Soustons prolonge vers le sud la station du Vieux-Boucau. La ville offre un ensemble d'attractions et d'activités: musée des traditions et des vieux outils, musée d’histoire locale, Féerie des automates, port miniature de modèles réduits, quatre villages de vacances dont deux VVF; collège public, arènes de 3 700 places; centre Leclerc (130 sal.), Bricorama (20 sal.); usine d'emballages plastiques Veriplast (groupe Autobar au fonds Sun Capital, 130 sal.), fabriques d'ingrédients alimentaires Saf-Isis (groupe Lesaffre, 45 sal.), d'outillage mécanique Caulonque (35 sal.), d'objets en bois et liège Pontneau (Au Liégeur, 25 sal.), maintenance navale Mat Composites (25 sal.); installations électriques Soustons Elec (30 sal.); transports Resano (130 sal.). La résidence de la famille Mitterrand à Latché est dans la commune de Soustons, dans le quartier de dunes de Laudouar au nord-ouest de l'étang. Un petit terrain d'aviation, au sud à la Bagnère, est désaffecté.

Le canton de Soustons a 25 200 hab. (20 400 en 1999), 11 communes sur 37 850 ha, dont 26 277 de bois. Il inclut au SO Seignosse et Soorts-Hossegor avec sa station d’Hossegor, au SE Saint-Geours-de-Maremne et Tosse. Angresse (1 500 hab., 7 668 ha dont 225 de bois) est la plus méridionale de ses communes, 5 km à l’est d’Hossegor; elle a gagné 330 hab. de 1999 à 2008; son territoire est bordé au nord-ouest par le canal de Monbardon, au sud-est par le ruisseau du Moulin. Un parc animalier est au domaine de Maremne et la commune abrite le site de végétation de barthe (plaine humide avec aulnes et saules) de Monbardon; scierie Servary (20 sal.), constructions Wood Home (25 sal.), peinture S. Laborde (20 sal.).

Sur le littoral à l’ouest de Soustons, Vieux-Boucau-les-Bains (1 700 Boucalais, 425 ha), dont le nom (Vieux Boucau = l’ancienne embouchure) évoque précisément l’estuaire de l’Adour des 14e-16e s., sont apparues des urbanisations balnéaires, prolongées au sud par le nouveau site de Port d’Albret à Soustons. La petite commune est presque entièrement urbanisée, sauf à son extrémité orientale sur les dunes boisées. Elle abrite des camps de vacances et une institution pour enfants, plus un village de vacances; elle a des arènes, et une plage du Lac abritée au sud vers Port d'Albret. La commune a gagné 240 hab. entre 1999 et 2008.

Tout au nord, le canton atteint le courant d’Huchet et l’étang de Léon (v. Castets). À 17 km NNO de Soustons, Moliets-Plage, haut lieu des cerfs-volants, et le golf de la Côte d’Argent (avec centre d’entraînement), sont dans la commune de Moliets-et-Maa (830 Molietsois, 2 766 ha dont 2 350 de bois), «station verte de vacances», dont la population augmente doucement: elle était de 320 hab. en 1962 et s'est encore accrue de 210 hab. entre 1999 et 2008; le Club Méditerranée a renoncé à son projet d’y construire 350 chalets mais la commune a deux villages de vacances. Le centre est dans la grande lette (dépression entre les cordons de dunes) au milieu des dunes. Maa est une sorte de hameau plus au nord, dans la même lette, avec centre et colonie de vacances, camping, fronton. À l'ouest de Moliets, le massif dunaire a été couvert de groupes de villas associés au vaste terrain de golf de la Côte d'Argent et à un village de vacances, entre la plage et les étangs de la Prade et de Moliets. La partie septentrionale de la commune, limitée par le courant d'Huchet, reste vide; elle a de belles formes de dunes en croissant; à l'angle nord-ouest, les marais de la Pipe est à l'embouchure du courant d'Huchet.

Entre Vieux-Boucau et Moliets, la commune de Messanges (990 Messangeots, 3 400 ha dont 2 794 de bois) a une croissance parallèle. Le village s'est établi dans une grande lette à 2 km du littoral; une route mène à la plage, qui n'a encore qu'un rudiment d'équipement balnéaire, avec école de surf. Au sud-est, villas et campings ont commencé à emplir le quartier Callot; au sud-ouest plus près de la plage, plusieurs campings prolongent les équipements du Vieux-Boucau; le petit étang de Moisan est au sud-ouest du village. Au nord, le quartier de la Prade a quelques villas et la moitié d'un étang partagé avec Moliets. La commune a un magasin Super U (60 sal.) et un spécialiste de plantes d’ornement (Bouyrie, 110 sal.), un négoce de matériaux (Durruty, 25 sal.); travaux publics Laussu (40 sal.); village de vacances du groupe Arts et Vie. Elle a gagné 330 hab. de 1999 à 2008, soit une moitié de plus. Azur (560 Azuriens, 1 694 ha dont 1 213 de bois) est un petit village à l'est des cordons de dunes. Son territoire englobe le rivage septentrional de l'étang de Soistons, équipé de plusieurs terrains de camping, d'un centre de vacances, d'un observatoire et d'aménagements de sports, elle a gagné 100 hab. après 1999; restaurant Le Paréo (25 sal.).

Dans l’intérieur à 10 km ENE de Soustons, Magescq (1 700 Magescquois, 7 712 ha dont 5 844 de bois) est sur la N 10, équipée néanmoins d'un contournement par l'est, et fait figure de centre de loisirs et artisanal animé et bien équipé, avec marché, église fortifiée, conservatoire agricole de volailles d’espèces anciennes; fabriques d'objets métalliques Serelle (30 sal.), de linge de maison Artiga (35 sal.), maçonnerie Campistron (20 sal.). Sa population remonte après le creux des années 1960 (1 100 hab., contre 1 800 à la fin du 19e s.); elle s'est accrue de 310 hab. entre 1999 et 2008. La N 10 dispose d'une aire de repos au nord du village. Plusieurs hameaux se dispersent dans la forêt à l'est et au sud, où un grand élevage agricole a pris place à Houecq près de la N 10 (Couvoir de la Côte d'Argent, 25 sal.). Le ruisseau de Magescq, qui passe au village, aboutit à l'étang de Soustons.


Saint-Geours-de-Maremne

2 100 hab. (Saint-Geoursois), 4 290 ha dont 2 273 de bois, commune des Landes dans le canton de Soustons, 15 km OSO de Dax (Landes), au grand carrefour routier et autoroutier (A 63, N 10, N 124 vers Dax) et près de la voie ferrée de Bordeaux à Hendaye. C’est le fief et le siège du groupe alimentaire Labeyrie, qui y a une grande usine de conserves (saumon, truite, foie gras) et emploie 530 personnes. Labeyrie a été acquis en 2002 par le fonds d’investissement suédois Industri Kapital, qui lui a associé la société agro-alimentaire Blini de Troarn (Calvados) et l'a ensuite revendu en 2004 à la firme islandaise SIF, devenue plus tard Alfesca. La commune accueille aussi les pépinières Medipalm (50 sal.), la confection Volcom (20 sal.), les négoces de fournitures industrielles Texxium (120 sal.) et interentreprises Flaf (20 sal.) et Fiber (20 sal.), le secrétariat Sud-Ouest Services (25 sal.), les travaux publics Lafitte (60 sal.) et Eurovia (30 sal.).

Le village a une église fortifiée, et de petites entreprises, dont Lafitte (travaux publics, 60 sal.). La population de la commune augmente depuis le creux de 1954 (1 150 hab.) et s’est encore accrue de près de 400 hab. de 1999 à 2008. Son territoire touche à la rive droite de l’Adour au confluent du Bézincom, dont les deux branches supérieures encadrent le bourg, situé à 5 km de la rive. Le village est traversé par la D 824 de Dax à Bayonne, et encadré au sud par la voie ferrée de Dax à Bayonne (gare), au nord par un gros écnangeur de l'autoroute du Pays Basque (A 63), au nord duqel s'est ouvert dans la forêt le grand parc d'activités Atlantisud, équipé entre autres d'un centre aquarique. Il est le siège du pays Adour-Landes océanes (75 communes, 149 000 hab.).


Seignosse

3 200 hab. (Seignossais), 3 509 ha dont 2 310 de bois, commune des Landes dans le canton de Soustons et station balnéaire 32 km à l’ouest de Dax, 7 km au NE de Capbreton. C’est l’un des hauts-lieux de la glisse. La vaste et complexe urbanisation balnéaire de Seignosse-Océan, qui prolonge vers le nord celle d'Hossegor sans solution de continuité, date de la Société d’aménagement touristique des Landes au cours des années 1960-1970, sur 400 ha. Le village originel, agrandi d'abondants lotissements, est à 5 km de l’océan, au sud des étangs Noir et Blanc, avec parc aquatique, golf et très grande base de loisirs; depuis 1974 une réserve naturelle de 52 ha est centrée sur l’étang Noir; musée, deux villages de vacances dont un VVF. L'étang Blanc s'étend sur 240 ha mais dans trois communes.

La commune tient 7 km de plages sur l’Atlantique, des Estagnols au sud à Belherbe au nord, en passant par le Penon où s'arrête l'urbanisation. Les principales entreprises sont quatre établissements hôteliers: deux du Belambra Club (ex-VVF, 40 et 70 sal.), un du Blue Green (hôtel du Golf, 50 sal.) et le Cadrilège Bleu (30 sal.); les ambulances ADE (55 sal.); matériel d'aéraulique Océan Froid (40 sal.) et climatisation Dec Plus (20 sal.), maçonnerie Dumur (20 sal.). La population croît assez vite depuis les 530 hab. de 1954, passant par 1 000 hab. en 1975; elle a encore gagné 740 hab. de 1999 à 2008.


Soorts-Hossegor

3 800 hab. (Hossegoriens), 1 451 ha dont 492 de bois, commune du SO des Landes, 37 km à l’ouest de Dax, dans le canton de Soustons, jouxtant Capbreton dont elle est séparée par le petit courant du Boudigau. Soorts est le même mot que source. La station balnéaire d’Hossegor, sur la côte atlantique et autour d’un lac allongé dans un ancien lit de l’Adour et relié à l’Atlantique par un canal creusé en 1876, a été lancée au début du 20e s., notamment par des écrivains et des artistes. Son nom s’est ajouté à celui de Soorts en 1913; elle avait alors 400 hab.; elle est passée à 1 300 en 1954, 2 000 en 1968, 2 500 en 1982; elle s'est accrue de 370 hab. après 1999.

Soorts esr à 5 km de la côte à l'abri du cordon de dunes. Une zone d'activités et de slotissements prolongent le village vers l'est, mais l'essentiel de l'urbanisation est vers l'ouest: entre Soorts et le lac d'Hossegor sur les dunes, où s'étale néanmoins le grand terrain de golf; à Super-Hossegor au nord-est du lac, et sur les dunes entre le lac et la plage sur 3 500 m de long et 500 à 500 m de large. Les urbanisations de Seignosse prolongent au nord la station. Au sud-est, le finage est limité par le canal de Monbardon. La commune abonde en villas, dont certaines sont des créations architecturales originales des années 1953 à 1975.

Devenue un paradis de la glisse, avec championnats européens, elle a aussi un petit casino (132e de France, 4,9 M€, 45 sal.), passé en 2006 du groupe L. Barrière au groupe Hirigoyen (TH Finance), des compétitions de pelote basque et deux golfs, un centre de soins et de repos (Primerose, 40 sal.). La firme australienne Rip Curl (260 sal.) fabrique des articles pour le surf , la firme californienne Von Zipper (GSM Europe), du groupe australien Billabong, a un gros centre de distribution d’articles de sports (200 sal.); fabriques et négoces d'articles de sports Omareef (Quicksilver, lunettes et autres équipements, 100 sal.), Gaap (Abrideal, 65 sal.), California (vêtements, 35 sal.), Emerald Coast (25 sal.); plomberie PSRA (40 sal.); gardiennage Kheops (30 sal.); transports et affrètements Bourrasse (120 sal.); hôtel Amigo (groupe MCA, 30 sal.).


Tosse

2 200 hab. (Tossais), 1 794 ha dont 1 094 de bois, commune du département des Landes dans le canton de Soustons, 9 km au sud du chef-lieu. Ce bourg, juste à l'est de Seignosse et 4 km au nord de Saint-Vincent-de-Tyrosse, est l'ancien centre de la vicomté de Maremne. Le village originel a été complètement transformé par la croissance de la contrée, et s'est entouré de lotissements, ainsi que d'une zone d'activités au nord-est. Son territoire contient au nord-ouest la partie sud-orientale de l'étang Blanc. La commune a un village de vacances et une fabrique de capsules de bouchage (Ramondin ex-Duvicq, 100 sal.) et une autre de vannerie, sparterie et liège (C. Bourrasse, 130 sal.), une menuiserie métallique (Daulouède, 35 sal.); négoce de sanitaire Leda (60 sal.). Sa population s'est accrue de 540 hab. entre 1999 et 2008, donc de 32%.