Canton de Tence

Tence

3 400 hab., 5 212 ha dont 2 166 de bois, chef-lieu de canton du département de la Haute-Loire dans l’arrondissement d’Yssingeaux à 18 km ESE, à 850 m. Le bourg est ancien et conserve de vieilles maisons, un musée de la pharmacie; il se veut «station verte de vacances», avec un village de vacances (Costerousse); il est doté d’un collège public et d’un privé; train touristique Dunières-Tence, chapelle-musée des Pénitents blancs, ferme zoologique.

Quelques ateliers s’y activent, les principaux étant ceux des plastiques (85 sal.) et du bois (40 sal.) de la menuiserie Fima; chaudronnerie Montélimard (CSM, 20 sal.), petits ateliers de confection et de viandes dont les salaisons des Monts de la Roche (20 sal.); Carrefour (35 sal.); transports par cars Jaccon (60 sal.). La population de la commune avait baissé de 1906 (5 000 hab.) à 1982 (2 700 sdc) et a un peu repris depuis, gagnant même 400 hab. de 1999 à 2008. Tence est à la fois le siège du syndicat mixte et du GAL des Trois-Rivières (Lignon, Dunière et Semène), qui rassemble 30 communes, 56 000 hab. et 83 000 ha de l’Yssingelais, et celui de la communauté de communes du Haut-Lignon, qui correspond exactement au canton.

Le canton a 8 300 hab. (7 700 en 1999), 6 communes et 20 024 ha dont 7 217 de bois; limitrophe du département de l’Ardèche, il est traversé du sud au nord par le Lignon; il correspond approximativement à la Montagne protestante, dite aussi le Plateau. Le grand lac de barrage de Lavalette (243 ha) au NO, sur le Lignon, propriété de la ville de Saint-Étienne et agrémenté d’une base de loisirs, longe la commune de Chenereilles (290 hab., 1 442 ha dont 459 de bois), au NO de Tence à 850 m, qui a gagné une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2008. Au sud, autour du Chambon-sur-Lignon, les hauteurs dépassent 1 200 m. Mazet-Saint-Voy (1 100 hab., 4 502 ha dont 820 de bois), à 1 040 m, 12 km SSO de Tence, qui a gagné 80 hab. après 1999, y entretient un jardin de montagne avec parcours botanique et halle fermière; appareillages médicaux de l’Électronique du Mazet (30 sal.), mécanique AMGM (40 sal.).


Chambon-sur-Lignon (Le)

2 800 hab. (Chambonnais) dont 220 à part, 4 171 ha dont 1 979 de bois, commune du département de la Haute-Loire dans le canton de Tence, 9 km au sud du chef-lieu, 44 km à l'est du Puy, à 940 m. La bourgade est une vieille place protestante, convertie en 1560, devenue station d'altitude pour le bassin industriel de Saint-Étienne, et qui a su accueillir de nombreux réfugiés et persécutés, notamment durant la dernière guerre. C'est ainsi qu'elle figure à titre collectif exceptionnel parmi les «Justes des Nations» dans le dictionnaire mémorial Yad Vashem de Jérusalem.

Elle abrite un Collège cévenol de 800 élèves, collège et lycée privés; sports d'hiver, golf; centre pour enfants inadaptés, centre médical spécialisé (30 sal.) et centre de cure. La ville a aussi quelques ateliers, dont la lunetterie SLAM (45 sal.); un Intermarché (45 sal.). La population a relativement peu varié depuis 150 ans, mais avait marqué un sommet à plus de 3 000 hab. (sdc) au cours des années 1950, et diminue un peu depuis. Son nom fut Le Chambon avant 1893, puis Le Chambon-de-Tence entre 1893 et 1923; Chambon signale toujours un terroir relativement fertile par rapport à ses voisins. Les environs sont parfois dénommés la Montagne (protestante), ou le Plateau.