Canton de Guémené-Penfao

Guémené-Penfao

5 100 hab. (Guémenéens), 10 551 ha dont 640 de bois, chef-lieu de canton de Loire-Atlantique dans l'arrondissement de Châteaubriant, 33 km OSO de celle-ci, sur la rive droite du Don; le nom est un composé breton de «mont blanc» (gwen et mené) — ou mont des guérets…— et de tête ou bout du (bois de) hêtre (pen et faou). Le bourg a des maisons anciennes, un collège public et un privé; plusieurs châteaux et un hippodrome se dispersent dans le finage.

La commune accueille quelques petites entreprises dont la confection de vêtements de travail Actimage (25 sal.) et la mécanique Moureau (20 sal.); supermarché U (110 sal.). Très étendu, son finage atteint au nord les bords de la Vilaine au hameau de Beslé, doté d’une gare sur la voie Rennes-Redon-Vannes et d’un port de plaisance. À l’est du bourg, il inclut le site et la chapelle dite de l’Essaim ou des Lieux Saints au bord du Don, avec fresques. La commune a eu plus de 6 700 hab. entre 1886 et 1906 et s’est ensuite dépeuplée jusqu’en 1990; mais elle a repris 400 hab. de 1999 à 2009. La communauté de communes du Pays de Guémené-Penfao, qui groupait 4 communes, s'est fondue en 2007-2008 dans celle du pays de Redon.

Le canton a 8 900 hab. (8 000 en 1999), 5 communes, 21 214 ha. Massérac (450 Maséracéens, 1 878 ha), 8 km au NO de Guémené, déborde sur les anciens marais de la Vilaine; maison des Marais et lac de Murin, pèlerinage. Pierric (940 Pierricais, 2 730 ha), 11 km au NE du chef-lieu, est bordée par la Chère jusqu’à son confluent avec la Vilaine, et ainsi limitrophe de l’Ille-et-Vilaine; un étang au sud à la Bertinerie. Pierric a gagné 140 habitants de 1999 à 2009; mais la commune en avait 1 800 en 1886.

Le bourg de Conquereuil (1 070 Conquereuillais, 3 287 ha), 6 km à l’est du chef-lieu, est proche du Don; au sud-est se voit le château de Pont-Veix (15e s.) dont la chapelle est classée et près duquel sont des restes de voie romaine; au nord-ouest, château de Sainte-Émilie (19e s.); la commune s'est accrue d'une centaine d'habitants depuis 1999. Marsac-sur-Don (1 460 Marsacais, 2 768 ha), à l’est du canton, est bien plus proche de Nozay (5 km) que de Guémené (16 km); château de la Riallais, étang et site de loisirs de la Roche; la commune a gagné 230 hab. de 1999 à 2009; elle avait culminé à 1 770 hab. en 1906.