Canton de Moisdon-la-Rivière

Moisdon-la-Rivière

1 990 hab. (Moisdonnais),, 5 043 ha dont 392 de bois, chef-lieu de canton de Loire-Atlantique dans l'arrondissement de Châteaubriant, 11 km au sud de celle-ci (49 km au nord de Nantes), près de la vallée du Don. Le bourg a une église romane du 11e s. mais très remaniée par la suite, et un atelier de fabrication de L'Ami Charcutier (20 sal.). Au nord s'étend la forêt Pavée; au sud-est, le Don nourrit un long étang étroit, derrière un barrage sur un ancien site de forges puissantes, apparues en 1668 pour le compte du Grand Condé; il en reste quelques bâtiments et une maison des Forges (exposition-musée), l'ensemble formant un site classé, comme l'est aussi le site du Val un peu au sud dans un vallon affluent. Le nom de la commune était simplement Moisdon avant 1887; elle avait alors atteint son maximum à 2 700 hab.; elle n'a cessé de se dépeupler jusqu'en 1999, mais s'est accrue de 110 habitants au recensement de 2009.

Le canton a 6 700 hab. (6 000 en 1999), 5 communes, 16 928 ha. Grand-Auverné (800 Alvernes, 3 440 ha), 5 km au SE de Moisdon, occupe la partie orientale du canton et partage avec Moisdon le site du Val; manoir classé de la Petite-Haie à l'est de la commune; celle-ci a 90 hab. de plus qu'en 1999. Au sud, La Meilleraye-de-Bretagne (1 340 Meilleréens, 2 763 ha dont 720 de bois), 7 km SSO de Moison, à l'orée de la forêt de Vioreau dont elle englobe la plus grande partie, est issue d'une abbaye cistercienne de 1142, Melleray, dont il reste une église du 12e s. et des bâtiments du 18e ; reprise par des trappistes en 1817, elle loue un domaine de 120 ha et exploite une imprimerie, vend des fromages et de la poterie. Le nom de La Meilleraye a été allongé en 1887; c'était aussi le temps du maximum de population (1 800 hab.) et le recul a été continu jusqu'en 1999; depuis, la commune a repris 290 hab.

Issé (1 860 Isséens, 3 866 ha), gros bourg à 6 km à l’ouest de Moisdon au bord du Don, a une fabrique de plastiques (Atlas, 40 sal.) et une d’aliments pour animaux de compagnie (Geltran, 20 sal.); elle abrite aussi un équarissage de la Saria avec production de farines animales (80 sal.) et contient au nord une fraction du parc éolien de la Renardière, partagé avec Saint-Vincent-des-Landes (6 Repower de 12,3 MW, groupe Zéphyr), ouvert en 2010 sur le site d el'ancien moulin du Frétay. Issé a eu 2 500 hab. en 1891, et un minimum à 1 650 en 1936; elle n'a gagné que 40 hab. de 1999 à 2009.

Louisfert (920 Locfériens, 1 816 ha), 6 km au SO de Châteaubriant, a ouvert un musée dans l’ancienne école où enseigna l’écrivain René-Guy Cadou (1920-1951); le château de Caratel (1ee s.) est au SO du village. La population de Louisfert s’est accrue de 150 habitants de 1999 à 2009; son minimum avait été atteint en 1968 (560 hab.).