Canton d'Artenay

Artenay

1 700 hab. (Artenaysiens), 2 050 ha, chef-lieu de canton du Loiret dans l'arrondissement d'Orléans, 22 km au nord de la préfecture, desservi par la N 20 et l'autoroute A 20, et la voie ferrée de Paris à Orléans. Artenay a un collège public, des galeries d'archéologie et un original musée du théâtre forain et de l'archéologie. L'Armée du Salut a une base et un foyer d'accueil au château d'Auvilliers, qui fut jadis à la Pompadour; maison de retraite. La population communale était de 1 200 hab. en 1954 et a augmenté jusque vers 1985; elle a tendance à diminuer depuis et a perdu plus de 200 hab. de 1999 à 2007.

Artenay est un haut lieu de l'agriculture beauceronne, siège du groupe céréalier AAD (Artenay Agro-Développement, 250 sal.), qui traite 450 000 t de céréales et oléagineux venant de 1 500 coopérateurs et fait aussi des barres de céréales et muesli, et d'une grosse sucrerie-distillerie coopérative du groupe parent Union SDA (180 sal. permanents plus des saisonniers, 20 000 ha à 315 coopérateurs, 80 000 t et 370 000 hl d'alcool); négoces de grains Lécureur (35 sal.) et de matériel agricole Sodimagri (25 sal.). Trois zones d'activité ont été aménagées; plusieurs PME profitent des bonnes dessertes de la bourgade, notamment pour entreposage, véhicules industriels, ainsi que l'imprimerie des éditions du Cerf; transports Mory (120 sal.), Dentressangle (ND Logistics, 85 sal.), Delcroix (50 sal.); Intermarché (25 sal.); travail temporaire Adecco (80 sal.). L'autoroute A 19 reliera prochainement Courtenay à Artenay en traversant tout le nord du département par Montargis.

Le canton a 8 500 hab., 10 communes et 19 687 ha dont 3 307 de bois. Limitrophe à l'ouest du département d'Eure-et-Loir, il s'étend au sud jusqu'à l'agglomération d'Orléans et englobe la partie occidentale de la forêt d'Orléans, où se trouve le champ de tir de Cercottes (1 110 hab., 2 424 ha dont 1 604 de bois). Cette commune, à 8 km du centre d'Orléans, dont la croissance restait assez lente, mais qui a gagné près de 400 habitants de 1999 à 2007, a quelques PME et un centre d'instruction des réserves parachutistes relevant de la sécurité du territoire (DGSE); transports Tendron (90 sal.), nettoyage Abra (45 sal.), jardinerie Prestiflor (25 sal.).

Outre Chevilly, le canton compte au sud la commune de Gidy (1 500 Gidéens, 2 391 ha dont 226 de bois), déjà en grande banlieue d'Orléans, où sont plusieurs entreprises dont les installations électriques Aeo (Avenir électrique d'Orléans, 40 sal.) et l'hôtellerie du groupe Arche (120 sal.) sur l'aire de services de l'A 10. Gidy a deux aménagements originaux. Le premier est un complexe pharmaceutique du groupe Servier comportant une usine de médicaments (880 sal.) et un centre de recherche pharmaceutique (110 sal.). Le second est le Géodrome, «jardin géologique» aménagé par le BRGM et Cofiroute sur l'aire de repos de l'A 10 et ouvert en 1999: il propose une représentation de la France au 1:10 000, soit 100 m de long et de large, localise quelques sites géologiques signalés par 800 t de roches choisies, tandis qu'un mur de 2 m de haut et 70 m de long présente une coupe géologique en couleurs allant de la Bretagne aux Alpes. La population communale était de 730 hab. dans les années 1960; elle a crû ensuite, et semble s'être récemment stabilisée.

Le canton conserve, du sud au nord sur 18 km, les installations de béton de la ligne d'essai de l'aérotrain, qui passe à Cercottes, Chevilly et dépasse un peu Artenay au nord: un millier de piliers et le souvenir d'un rêve et d'un échec. La ligne avait été construite en 1969, un record de vitesse battu en 1974 (428 km/h) avant que le gouvernement n'abandonne le projet en 1974: il fut alors jugé trop coûteux et trop bruyant, surtout pour la ligne de banlieue de Cergy-Pontoise à la Défense qu'il préparait; le père de l'aérotrain, J. Bertin, est mort l'année suivante. Un projet d'équipement de cette structure en panneaux photovoltaïques est apparu en 2007.


Chevilly

2 400 hab. (Chevillois), 4 176 ha, commune du Loiret dans le canton d'Artenay, 7 km au sud du chef-lieu et 15 km au nord d'Orléans, sur le faisceau de circulation N 20-A 20-voie ferrée de Paris; fabriques de pièces pour automobiles et avions Schaeffler (160 sal.), emballages Le Tellier (35 sal.), centre de distribution du groupe Delphi-Lockheed Automotive (30 sal.), conserves de poisson Bakkavor (45 sal.), collecte de déchets J. Martin (25 sal.). Le château de Chevilly, à l'ouest du bourg, est un beau spécimen du 18e s., avec parc (16 ha) et jardin (2 ha) à la française. La commune a annexé en 1964 une partie du finage de l'ancienne commune de Creuzy; elle avait 1 200 hab. en 1954, 2 100 en 1975. La nouvelle A 19, ouverte en 2009 de Chevilly-Artenay à Courtenay, apporte à Chevilly un gros échangeur avec l'A 10 à l'ouest du finage.