Canton de la Ferté-Saint-Aubin

Ferté-Saint-Aubin (La)

7 100 hab. (Fertésiens), 8 612 ha dont 4 825 de bois, chef-lieu de canton du Loiret dans l'arrondissement d'Orléans, 23 km au sud de la préfecture, en Sologne au bord du Cosson et sur la N 20 et la voie ferrée Paris-Toulouse. La commune, «station verte de vacances», a un gros château du 17e s. en brique et pierre avec un domaine de 40 ha comportant jardins, parc animalier, ferme, «île enchantée» avec des maisons de poupée, qui reçoit 48 000 visiteurs par an; golf des Aisses. La commune est restée autour de 3 500 hab. dans la première moitié du 20e siècle, puis est passée à 4 000 en 1950, 5 000 en 1980 et poursuit sa croissance; elle a gagné plus de 200 hab. de 1999 à 2007. Elle accueille le siège de la communauté de communes du canton de La Ferté-Saint-Aubin, qui correspond bien au canton.

La ville a un collège public et une grande usine d'armement (mortiers, munitions et missiles TDA, filiale de Thales et Daimler Aerospace, 340 sal., jadis Thomson-Brandt), plus les fabriques d'électronique d'armement Junghans T2M (70 sal.) et les moteurs pour missiles Roxel ex-Protac (90 sal.); divers ateliers: mécanique Henry (30 sal.), DCDI (30 sal.) et Caillau (20 sal.), médicaments Agro-Bio (20 sal.), maçonnerie Aubineau (20 sal.); transports Andesquard (30 sal.), supermarchés Atac (45 sal.) et Carrefour (40 sal.), hôtellerie de l'Orée des Chênes (20 sal.), maisons de retraite et institut médico-éducatif, centre d'aide par le travail.

Le canton a 13 500 hab. (12 600 en 1999), 6 communes et 36 458 ha dont 19 212 de bois, plus de la moitié; il s'étire sur 36 km d'est en ouest à la limite du département du Cher; riche en grandes propriétés boisées et en châteaux, il est traversé par le faisceau de circulation Orléans-Bourges vers Clermont-Ferrand et vers Toulouse (voie ferrée, N 20, A 1). Côté ouest, Ligny-le-Ribault (1 350 Lignois, 5 921 ha dont 3 513 de bois), 13 km à l'ouest de La Ferté sur le Cosson, un peu isolée du reste du canton, compte une série de châteaux, comme la Cour (17e au 19e s.), la Cantée (18e et 19e), et surtout du 19e s., tels Vieux-Maisons, la Frogerie, Bon Hôtel; écomusée de la Maison du Cerf. Ligny, qui avait décru jusqu'à moins de 900 hab. en 1975, croît depuis et a gagné 180 hab. de 1999 à 2007.

Au nord de La Ferté, Ardon (1 200 hab., 5 365 ha dont 2 982 de bois) forme une avancée en direction de la banlieue d'Orléans; son territoire contient un lotissement, le champ de manœuvre militaire de Maison-Fort, le golf de Limère (20 sal., parcours de 6 200 m sur un domaine de 300 ha). La commune inclut les châteaux de Maisonfort et Boisgibault (17e s.) et surtout du 19e s. comme Villiers, la Rousselière, la Renardière, les Madères, Buglain. Le parc industriel de Limère accueille notamment une usine de matériel d'informatique Hitachi (220 sal., systèmes de stockage), les blocs opératoires Maquet (300 sal., groupe suédois Getinge), un laboratoire d'analyses biologiques (SAS Laboratoire, 40 sal.); emballages plastiques Aircos (45 sal.), hôtel des Portes de Sologne (Anchorage, 35 sal.) au golf, avec la balnéarothérapie Les Balnéades (40 sal.). La population communale a gagné 300 hab. de 1999 à 2007, soit plus d'un tiers.

Au nord-est du canton, à 8 km du chef-lieu, Marcilly-en-Villette a atteint 2 000 hab.

À 6 km au sud-est de La Ferté, Ménestreau-en-Villette (1 500 Ménestréens, 5 362 ha dont 2 926 de bois) a un musée de la nature solognote avec un observatoire et conservatoire de la faune sauvage et une ferme-école, sur un domaine de 300 ha au château du Ciran (19e s.) au nord du village, qui reçoit 29 000 visiteurs par an. La commune a plusieurs châteaux du 19e s.: Villiers, Villette, le Mazurai, Louan, les Grands Bois. Ménestreau n'avait que 660 hab. en 1975 et a doublé sa population dans la décennie suivante, puis sa progression a ralenti; elle a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2007. Elle est le siège du pays Sologne-Val Sud, pays officiel du département du Loiret associant 34 communautés, soit 29 communes et 41 500 hab. sur 1 076 km2.

Sennely (620 Sennellaciens., 4 932 ha dont 2 583 de bois) est la commune la plus orientale du canton, à 18 km ESE du chef-lieu; elle touche à la forêt de Lamotte-Beuvron; nombreux étangs, châteaux de la Turpinière (17e et 19e s.), de Courtail (19e s.); scierie Cochain (25 sal.); elle a gagné 90 hab. de 1999 à 2006.


Marcilly-en-Villette

2 000 hab. (Marcillois), 6 266 ha dont 2 383 de bois, commune du Loiret dans le canton de La Ferté-Saint-Aubin, 8 km au nord-est du chef-lieu. Elle a un golf et de nombreux châteaux, dont les plus anciens sont ceux d’Alosse à l’est (16e et 19e s., avec parc) et du Bruel à l’extrême nord (17e et 19e-20e s.), avec parc et étang; s’y ajoutent notamment ceux de Chilly (18e-19e s.), des Tourelles, de la Houssaye, des Chapelles, du Cerf Bois (tous du 19e s.); traitement de surfaces TDC (25 sal.), emballages en bois Panibois (40 sal., barquettes de cuisson en peuplier pour boulangeries). La population de Marcilly a nettement augmenté entre 1968 (830 hab.) et 1999 (1 900 hab.), mais assez peu depuis.