Canton du Mas-d'Agenais

Mas-d'Agenais (Le)

1 400 hab. (Massais), 2 118 ha dont 956 de bois, chef-lieu de canton du Lot-et-Garonne dans l’arrondissement de Marmande, à 14 km SE de la ville. Le village est bâti en rond sur la terrasse qui domine immédiatement le canal latéral et la rive gauche de la Garonne, et il est dominé juste à l'ouest par le talus de la haute terrase, qui parvient ici tout près du fleuve. Il a un collège public; halle au blé, lavoir, église classée, pont suspendu sur la Garonne, port de plaisance avec halte nautique. L'autoroute A 62 traverse le finage nettement à l'ouest, avec une aire de service (20 sal.), en mordant sur la grande forêt du Mas-d'Agenais et de Sénestis qui en occupe la moitié occidentale. La population a chuté du milieu du 19e s., où elle dépassait 2 000 hab., aux années 1930 (1250 hab.); elle a connu un mieux ensuite jusqu’en 1968, puis un nouveau creux (1 200 en 1982) avant de remonter un peu.

Le canton a 6 200 hab. (5 700 en 1999), 9 communes, 12 105 ha dont 2 685 de bois et s’étend surtout sur la rive gauche de la Garonne; il est traversé par l’A 62 et sa partie SO est boisée. Calonges (590 hab., 1 599 ha dont 331 de bois) est à 5 km SSE du chef-lieu. Le village se situe à l'est de l'autoroute sur la basse terrasse; le finage monte à l'ouest sur la haute terrasse, où s'enfonce le ruisseau de Tarayre, et contient une partie de la forêt; château des 15e et 17e s. sur le rebord du talus. Lagruère (330 Lagruériens, 986 ha) est à moins de 3 km à l'est du Mas, sur le rebord de la basse terrasse dont le canal latéral longe le pied du talus et s'approche du fleuve, qu'il longe vers l'aval et dont il s'écarte en amont. Son finage s'étend vers l'est, un peu sur la basse terrasse au hameau du Bout de la Côte, et surtout sur la plaine alluviale en contrebas; halte nautique sur le canal au Bout de la Côte. La limite sud-orientale du finage suit le cours de l'Ourbise jusqu'à son confluent, avec la Garonne, face à Tonneins. Au SE à 9 km du chef-lieu, Villeton (530 hab., 1 024 ha) a un habitat passablement dispersé, qui se densifie un peu aux abords du canal (les Barthes, Lacassore, Pigeon Blanc). Une réserve naturelle est délimitée autour de l’étang de la Mazière au nord.

Fourques-sur-Garonne (1 200 Fourquais, 1 396 ha dont 200 de bois), à 6 km NO du chef-lieu au bord du canal, est la commune la plus peuplée au nord du canton mais le nombre de ses habitants augmente peu. Son village reste très petit, au bord du canal latéral, mais l'habitat s'est diffusé sur le rebord de la terrasse que longe le canal, et tout au long de la route D 933 qui traverse la partie occidentale du finage du nord au sud par le lotissement des Sables et par le hameau du Pont des Sables sur le canal. L'Avance limite la commune à l'ouest; au nord du canal, le finage s'étend largement dans la plaine de la Garonne; serres, base d’ULM, fabrique de pompes SID (20 sal.), déménagements AMDL (30 sal.), négoce d'habillement Coline (35 sal.). Caumont-sur-Garonne (620 hab., 1 161 ha dont 360 de bois) est juste au sud-est de Furques et à 4 km au NO du Mas, dans un vallon entaillant le rebord de la terrasse, qui monte à 77 m, au-dessus de la plaine alluviale qui est à 23 m. Le finage se partage entre les deux terroirs; maçonnerie Chevanne (25 sal.).

Samazan (870 hab., 1 725 ha dont 215 de bois), tout à l’ouest du canton au-delà de Fourques et à 9 km SSO de Marmande, est un petit village perché au-dessus d'un vallon qui entame le talus du plateau; maison de retraite du château de Pardiac (50 sal.). La commune a gagné une centaine d'habitants entre 1999 et 2008. L'autoroute traverse son finage et présente à l'est un échangeur avec péage dans la plaine de l'Avance, auprès duquel s'est établie la plate-forme logistique Lisa-Vert (30 sal.) de la coopérative Terres du Sud, qui profite aussi de la voie ferrée vers Casteljaloux au pied du coteau; transports KTO (40 sal.) et Satar (35 sal.), pièces plastiques Plastinov (25 sal.), négoce de fruits et légumes Parmentine (25 sal.). Sainte-Marthe (480 hab., 965 ha dont 260 de bois), 6 km à l'ouest du Mas, est un petit village au-dessus du versant de droite de la vallée de l'Avance; elle a gagné 90 hab. de 1999 à 2008. Sénestis (200 hab., 1 131 ha dont 222 de bois) est la seile commune du canton sur la rive droite de la Garonne; son finage occupe une large portion de la plaine alluviale de la Garonne à l'intérieur d'une grande courbe du fleuve.