Canton de Marigny

Marigny

2 180 hab. (Marignais), 1 031 ha, chef-lieu de canton du département de la Manche dans l’arrondissement de Saint-Lô, 11 km à l’ouest de la préfecture; collège public; fabrique de matériel d'assainissement Techneau (65 sal.) et de pièces plastiques Plasteau (30 sal. , menuiserie Monrocq (50 sal.), chaudronnerie Chaudreau (25 sal.), imprimerie Garlan (20 sal.); salaisons des Jambons du Bocage (25 sal.); négoce agricole Agri Déméter (30 sal.), vente à domicile Magasins Bleus (30 sal.). La population communale était de 1 100 hab. entre 1900 et 1965 et augmente depuis; elle a encore gagné 270 hab. entre 1999 et 2008. Une communauté de communes du canton de Marigny, siégeant à Marigny, compte 12 communes et 7 600 hab.

Le canton a 7 300 hab. (6 500 en 1999), 11 communes, 9 164 ha dont seulement 157 de bois. Vers l'est près de Saint-Lô, Hébécrevon (1 150 Hébécrevonnais, 1 339 ha), 9 km au NE de Marigny, a deux châteaux du 16e s. (inscrits), la Roque et le Castel, et une église moderne des années 1950; elle a gagné 60 hab. entre 1999 et 2008; son finage est traversé par la rocade occidentale de Saint-Lô, qui y offre un échangeur avec la D 900 vers Lessay. Saint-Gilles (940 hab., 784 ha), 6 km à l'est du chef-lieu et 8 km à l'ouest de Saint-Lô, a un négoce de matériel agricole Blanchard (20 sal.) et des entreprises de bâtiment: peinture RD (25 sal.), couverture Gorrègues (20 sal.). Sa population s'est accrue de 130 hab. depuis 1991.

Carantilly (610 Carantillais, 1 070 ha), 5 km au sud de Marigny, a un château classé du 18e s.; menuiserie Lecardonnel (20 sal.); elle s'est accrue de 70 hab. entre 1999 et 2008. Remilly-sur-Lozon (670 Rémillais, 956 ha), 11 km au nord de Marigny, qui a gagné 110 hab. dans le même temps, a un musée de l’entreprise de vannerie Lehodey, avec oseraie expérimentale, et les restes du château féodal de Monfort; toitures Marie (120 sal.), travaux publics Poisson (50 sal.). La commune est dans le Parc régional.