Canton de Verzy

Verzy

1 070 hab. (Verzyats), 1 337 ha dont 763 de bois, chef-lieu de canton du département de la Marne dans l'arrondissement de Reims, 17 km au SE de la ville. Commune du versant NE de la montagne de Reims, dans le Parc régional, Verzy est à la fois l'un des hauts lieux du champagne et de la forêt. Le vignoble d'AOC s'étend sur 406 ha. La forêt a été rendue célèbre par les faux, des hêtres «tortillards», bas et aux formes extraordinairement tourmentées, sans doute à la fois en raison d'une anomalie génétique et d'un patient travail monastique: ils semblent avoir été signalés dès le 6e s., et sont sur le site de l'ancienne abbaye de Saint-Basle. L'ensemble, sommairement aménagé et protégé, est très visité.

Le finage de Verzy s'étend assez largement sur le plateau, entièrement boisé, où culmine la montagne de Reims (288 m); quelques grottes. L'archevêque de Reims Nivard voulut commémorer par un monastère en 664 l'établissement de l'ermite saint Basle dans la forêt de Verzy en 575; l'abbaye bénédictine a duré jusqu'en 1652, quand elle fut brûlée par les troupes du duc de Lorraine; il n'en reste que quelques traces, près de la chapelle et de la maison forestière. Le plateau se termine au-dessus du village par une corniche boisée, où l'on visite encore l'observatoire du mont Sinaï, qui servit au commandement français entre 1914 et 1918 et se trouve à 283 m; table d'orientation; le site est classé, ainsi que les blockhaus de la Garenne.

Le village, fleuri et doté d'un collège public, se tasse juste au-dessous, dans une légère cuve; il domine le vignoble, traversé par le chemin dit de la Barbarie et étalé sur 2 km de versant-glacis. La commune a atteint son maximum de population en 1901 (1 549 habitants); elle est tombée à 950 environ entre 1936 et 1962, a fluctué ensuite au rythme des concentrations du vignoble, avant d'être enfin atteinte, modérément encore, par la pression rémoise.

Le canton a 13 800 hab. (à peu près comme en 1999), 22 communes et 24 194 ha; il s'étire d'ouest en est sur 33 km, ce qui lui donne des terroirs très différents. Sur le plateau en forêt, Ville-en-Selve (330 Gimbres dont 85 à part, 884 ha dont 626 de bois), 17 km SSE de Reims, est une clairière résidentielle, avec un institut médico-éducatif pour enfants handicapés qui occupe 80 personnes. La plus grande partie du canton relève de la Montagne de Reims et de son talus septentrional, où se trouvent quelques-unes des meilleures vignes à champagne, bien que situées en exposition nord, mais transformées par la proximité de Reims et de ses investissements.

Toute une série de villages s'accrochent à ce talus. À l'ouest sont Chamery (410 Chamayots, 527 ha, 198 ha de vignes AOC), qui a eu les plus hautes récompenses comme village fleuri (quatre fleurs, grand prix); Sermiers (590 Sermates, 1 823 ha dont 1 185 de bois) qui compte plusieurs hameaux, et cultive 164 ha de vignes (coopérative); Villers-Allerand (860 Allerandais, 1 230 ha dont 551 de bois) qui a 130 ha AOC, les jardins paysagers de la Buissonnière, un château avec parc, centre équestre et centre de loisirs de la Rosière, le restaurant le Grand Cerf (20 sal.), une colonie de vacances et la grande maison de retraite de Montchenot (Orpea, 90 sal.); elle a gagné 50 hab. entre 1999 et 2008.

Rilly-la-Montagne (1 070 Rillois, 887 ha dont 347 de bois) a des châteaux, 314 ha de vignes d'AOC champagne et de nombreux producteurs dont Binet, Lemoine, Germain, ainsi que des vignes de Taittinger et Lepître, plus une cave coopérative. Le village est bien équipé en commerces et services, dont un collège public avec gymnase, et sert de centre local; la ferme-musée des Bermonts se visite. Le tunnel ferroviaire de Rilly mesure 3 450 m; il a été creusé à partir de 1848 pour assurer la liaison entre Épernay et Reims.

Juste à l'est se situe Chigny-les-Roses (510 Chignotins, 438 ha dont 243 de bois, 129 ha de vignes AOC avec coopérative), qui est le siège de la communauté de communes des Forêts et Coteaux de la Grande Montagne (5 communes, 3 000 hab.); puis Ludes (640 Ludéens, 1 222 ha dont 416 de bois) qui cultive 319 ha de vignes AOC et a de nombreux producteurs de champagne, dont le plus connu est Canard-Duchêne (60 sal., depuis 1868), passé au groupe Moët par Veuve Clicquot puis cédé au groupe André Thiénot, qui y a 50 sal. avec la filiale TCD (Thiénot-Canard-Duchêne) et y ajoute une entreprise de services viticoles (Champenoise de Prestations, 40 sal.).

Mailly-Champagne (760 Maillotins, 1 006 ha dont 461 de bois) cultive 282 ha de vignes et a deux coopératives vinicoles, un centre de loisirs du beau château de Romont (19e s., avec bassin), des artisans, une carrière pédagogique pour l'initiation à la géologie; elle a gagné 40 hab. entre 1999 et 2008. Verzenay est le plus près de Verzy et le plus peuplé. À l'est de Verzy sont encore deux communes viticoles, sur les pentes exposées à l'est: Villers-Marmery (570 Villetiots, 1 073 ha dont 357 de bois), qui a 243 ha de vignes d'AOC champagne, deux coopératives, un installateur d'électricité (Hautem, 20 sal.) mais a perdu 40 hab. entre 1999 et 2008, et Trépail (440 Trépaillots, 837 ha dont 359 de bois, 275 ha AOC), qui en a perdu une trentaine. La région viticole de Trépail-Nogent-l'Abbesse compte 9 communes et 953 ha de vignes AOC.

Le reste du canton est dans la plaine de craie, traversée par la large vallée humide de la Vesle. Les communes les plus proches de Reims, au nord du canton, sont hors du Parc, et gagnées par les lotissements. Puisieulx (360 Puisieultins, 907 ha), à mi-chemin de Verzy et de Reims, n'a que 18 ha de vignes mais de gros silos avec déshydratation, et englobe au nord de la Vesle le fort de la Pompelle, point fort de la défense de Reims en 1914-1918, où un musée de la guerre a été aménagé.

Juste à côté grandit Sillery (1 600 Sillerotins, 920 ha), en vérité une banlieue de Reims proche de l'aérodrome de Prunay, dotée de 94 ha d'AOC champagne, d'un très grand château avec parc (20e s., succédant à un château plus ancien), d'un centre de loisirs, des installations de la sucrerie Beghin-Say (100 emplois), des entrepôts du distributeur à domicile Maximo (50 sal.) et un Ecomarché (25 sal.), le traitement des eaux Veolia (50 sal.), les transports Marne Fret (35 sal.) et Pinet (25 sal.); elle n’avait que 500 hab. en 1931, 900 en 1970, mais sa population plafonne. Sillery est le siège de la communauté de communes Vesle-Montagne de Reims, qui rassemble 10 communes et 7 100 hab., et du pays Rémois officiel, qui réunit 14 communautés de communes du nord-ouest de la Marne, soit 140 communes et 288 300 hab. sur 1 400 km2.

En amont sont Beaumont-sur-Vesle (730 Belmontois, 569 ha), qui a des exploitations maraîchères et 28 ha de vignes AOC, mais a perdu une vingtaine d'habitants après 1999; Val-de-Vesle (790 hab., 3 715 ha), issue de la fusion de trois communes en 1964, Courmelois, Thuisy et Wez, qui est pourvue de silos et de serres à légumes et a gagné 50 hab. de 1999 à 2008; Sept-Saulx (580 Septemsaliciens, 1 830 ha dont 512 de bois), qui a gagné 70 hab. dans le même temps, où se trouve un «parc nature et loisirs» dans la vallée de la Vesle, et où le canal de l’Aisne à la Marne quitte la vallée de la Vesle pour obliquer vers le sud en passant par le tunnel du mont de Billy; silos et une coopérative agricole; église du 13e s. classée, château du 20e s. Sept-Saulx est le siège de la communauté de communes des Rives de Prosne et Vesle (3 communes, 1 900 hab.). En face à 22 km au SE de Reims, sur la N 44, Les Petites-Loges (440 Logiots, 487 ha) abritent une aire de service et un restaurant d’autoroute (Autogrill, 70 sal.).

Champfleury (540 Campofleuridiens, 402 ha) est juste au sud de Reims à 6 km du centre sur la Voie de la Liberté ou route d'Épernay, dans la plaine; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2008; elle n'a presque pas de vigne, mais héberge un centre Leclerc (360 sal.); restauration Crescendo (25 sal.), Multinettoyages (25 sal.). Sa voisine de l'ouest Villers-aux-Nœuds (180 hab., 644 ha) a une église classée des 12e-13e s., 19 ha de vignes; la gare du TGV déborde sur son territoire au nord. Ces deux communes sont hors du Parc de la Montagne de Reims.

Tout à l’est en Champagne crayeuse, Baconnes (290 Baconnais., 2 086 ha) est un village agricole qui jouxte le camp de Mourmelon, en forte progression (+120 hab. de 199ç à 2008, soit +71%!) et aussi le plus fleuri des villages de la Marne et même de la région (quatre fleurs et premier prix); on y voit les traces d’une ancienne enceinte circulaire héritée d’un oppidum gaulois; silos.


Verzenay

1 090 hab. (Bouquins), 1 062 ha dont 348 de bois, commune de la Marne dans le canton de Verzy, juste à l'ouest de celle-ci et 17 km SE de Reims. Située sur le versant nord de la montagne de Reims (et dans le Parc régional), Verzenay est l'un des hauts lieux du champagne: 415 ha de vignes d'AOC (85% en pinot noir), avec une cave coopérative et des vignobles appartenant à de grandes maisons (dont Mumm et Veuve Clicquot). Au nord, le territoire communal pousse jusqu'à la Vesle une pointe traversée par le canal de l'Aisne à la Marne, la N 44 au bord de laquelle s'isole la ferme de l'Espérance, et l'autoroute de l'Est. Les vignes y descendent assez bas sur le glacis. Le village est au contact du talus et du glacis, sur un léger replat. À l'ouest s'élève le moulin de Verzenay, un haut lieu publicitaire du vignoble appartenant à la maison Mumm, tandis que la maison Goulet a cru bon d'édifier en 1909 un phare, qui abrite un musée de la vigne. Le village est bien équipé en commerces et services et a une maison de retraite publique. La région viticole de Verzenay est une subdivision du Vignoble de Champagne, formée de 7 communes totalisant 1 218 ha de vignes d'AOC, dont Verzy et Mailly; le pinot noir y domine.