Canton de Doulevant-le-Château

Doulevant-le-Château

450 hab. (Doulevantais), 2 214 ha dont 813 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Marne dans l'arrondissement de Saint-Dizier, 35 km au sud de celle-ci. Devenu un temps Blaiserives après avoir absorbé Villers-aux-Chênes en 1972, le village a repris son ancien nom en 1992. Il est illustré par l'usine Eurofence (clôtures métalliques, 130 sal.) et il est le terminus du chemin de fer touristique de la vallée de la Blaise, qui va à Wassy et Éclaron. La population est stable depuis les années 1920. La communauté de communes de la région de Doulevant-le-Château groupe 16 communes (2 200 hab.).

Le canton a 2 400 hab., 17 communes et 23 327 ha dont 10 128 de bois; limitrophe de l'Aube, étendu sur le second plateau des Bars (calcaire portlandien), il est très boisé. À 10 km à l’est de Doulevant, Brachay (60 Brachayens, 740 ha dont 346 de bois) partage avec deux communes du canton de Joinville un parc de 8 éoliennes et 12 MW (les Éparmonts). Juste à l'ouest dans la même vallée du Blaiseron, Charmes-en-l’Angle (9 hab., 736 ha dont 571 de bois), la commune la moins peuplée du département, a un château du 18e s. Plus célèbre est celui de Voltaire à Cirey-sur-Blaise (120 hab., 1 644 ha dont 1 171 de bois), 6 km SSE de Doulevant, château du 17e s. restauré par l’écrivain, qui y vécut de 1734 à 1749; souvenirs voltairiens et manifestations gastronomiques en été (cf. http://www.visitvoltaire.com); transports Dynagri (45 sal.).

Nully (180 Urans, 1 784 ha) et Trémilly (90 Noblots, 1 069 ha), 9 et 11 km à l’ouest du chef-lieu sur la D 60, ont des églises classées et des châteaux; celui de Nully est du 17e s. Le château de Trémilly fut au 16e s. un haut lieu du protestantisme; le bâtiment actuel est du 18e s., avec parc. Les deux communes avaient été réunies en 1972, avec 310 hab. et 2 853 ha dont 891 de bois; mais leur séparation a été acceptée en 2005. Nully est un village-rue, avec un atelier d'emballages plastiques Storopack (30 sal.).