Canton d'Évron

Évron

7 300 hab. (Évronnais), dont 210 à part, 3 552 ha, chef-lieu de canton de la Mayenne dans l'arrondissement de Laval, 35 km ENE de la préfecture et 25 km SE de Mayenne. La ville est née d'une abbaye bénédictine devenue lieu de pèlerinage, et dont il reste un bel ensemble monumental avec une basilique à crypte et tour romane (11e-12e s.), un ensemble gothique du 14e s. et la chapelle Notre-Dame-de-l'Épine (12e s., peintures murales), le tout remanié au 17e s. Elle a connu une activité intense au 19e siècle dans la chapellerie et les fours à chaux, soutenue par sa position sur la voie ferrée de Paris à Rennes, avant de décliner, passant de 5 200 hab. en 1866 à moins de 3 500 en 1954.

EElle a changé depuis et sa population a augmenté régulièrement, après l’impulsion donnée par le mouvement d’industrialisation rurale de l’Ouest; mais elle a diminué de 300 hab. entre 1999 et 2009. La ville est en effet au centre d’une étoile de routes et bien équipée, avec une gare, un hôpital local (15 lits), un collège public et un catholique, un lycée public, un institut médico-éducatif. L’Espace Coëvrons est un lieu de rencontres et de formation, avec pépinière d’activités et parc d’entreprises; la ville offre aussi un parc de loisirs, un jardin aquatique, un festival annuel de la viande depuis 1966.

Elle conserve un éventail d’industries ample et varié, dominé par l’agro-alimentaire: fromagerie Bel (720 sal.) et abattoir industriel Socopa (960 sal.); dans d'autres domaines, fonderie de précision Ciral de la société Howmet (groupe Alcoa, 300 sal., pièces d’aluminium pour l’espace, l’armée et les voitures de course), chimie des dérivés de l’iode (Ajay, états-unien, 45 sal.), traitements de surfaces EPI-NT (65 sal.) et Énergie-Service (40 sal.), maçonnerie Ramella (25 sal.); supermarchés Super-U (80 sal.), Intermarché (35 sal.) et Carrefour (25 sal.), comptabilité Fiteco (20 sal.). La communauté de communes du pays d’Évron siège à Évron et groupe 10 communes, 12 600 hab.

Le canton a 13 000 hab. (12 400 en 1999), 11 communes, 22 820 ha; il touche à l’est au département de la Sarthe dans la forêt de Sillé. Près de celle-ci, Voutré (900 Voutréens, 1 857 ha) a un atelier d’électronique (Cimel, 80 sal.) et une carrière de sables et granulats (60 sal.); au sud-ouest de la commune, aux Erves, un dolmen est bien mis en valeur; Voutré a 70 hab. de plus qu'en 1999.

Saint-Georges-sur-Erve (430 Ervigeorgeais, 2 017 ha dont 222 de bois), 9 km à l’est d’Évron, cache le château renaissance de Foulletorte, construit autour de 1570, grand et de belle allure, auquel l’Erve sert de douves (site classé de 11 ha); et, non loin, une grotte dans laquelle ont été trouvés des ossements d’animaux quaternaires; la commune a gagné 80 hab. de 1999 à 2009.

Sainte-Gemmes-le-Robert (870 800 Sainte-Gemmois, 3 562 ha dont 392 de bois), 5 km au NNE d’Évron, s'est accrue de 70 hb. dans le même temps; elle se distingue à la fois par son extension dans le massif des Coëvrons culminant au mont Rochard (368 m, dans les porphyres) et par les restes gallo-romains du site du Rubricaire; mégalithes dits Palet du Diable et Galoche du Diable au NE, allée couverte de 8 m de long au NO (les Pierres Jumelles); un jardin de plantes médicinales; travaux publics Chapron (45 sal.).

Juste à l’ouest, Mézangers (710 570 Mézangéens, 2 934 ha dont 1 091 de bois), 5 km au NNO d’Évron, propose au Gué de Selles (site classé sur 134 ha) une base de loisirs de 80 ha avec voiliers, autour d’un étang de 50 ha, nantie d’hébergements et aménagée par le département. La commune a gagné 140 hab. de 1999 à 2009. Elle inclut au NO le grand bois d’Hermet et, près du village, le château du Rocher, des 15e-16e et 18e s.; doté d’une galerie renaissance, et d’un parc du 19e siècle au bord d’un petit étang (site classé de 45 ha), il est considéré comme le plus beau de la Mayenne.

Neau (710 Néogilois, 1 265 ha), 6 km à l’ouest d’Évron, est un village fleuri (3 fleurs); on y voit une église à fresques du 13e siècle riche d’un beau retable de 1660, une gare et une usine de la Chaux et Dolomie françaises (70 sal.). Le château de Montecler (1585-1610) est à Châtres-la-Forêt (820 660 Castériens, 1 360 ha dont 185 de bois), 3 km au SO d’Évron, qui abrite à l’Espace des Coëvrons le siège du pays des Coëvrons et qui a gagné 160 hab. de 1999 à 2009. La petite commune de Livet (140 Livetains, 1 116 ha dont 325 de bois), tout au sud du canton à 7 km SO d'Évron, occupe une bonne part du bois des Vallons, en bordure duquel sont le château (19e s.) et l'étang du Gué des Pierres.