Canton de Villaines-la-Juhel

Villaines-la-Juhel

3 170 hab. (Villainais), 2 890 ha, chef-lieu de canton de la Mayenne dans l’arrondissement de Mayenne, 28 km à l’est de celle-ci. Elle accueille un gros centre logistique de la firme Lyreco (ex-Gaspard), qui distribue du matériel de bureau et y emploie 330 personnes; la firme a 2 200 salariés en France et 7 300 dans le monde, et un autre centre logistique à Digoin dans la Nièvre. Une usine Moulinex de robots ménagers, réduite à 180 salariés et passée au groupe Seb en 2001, a été fermée en 2004 et transférée à Mayenne.

Villaines a aussi un atelier de galvanisation Galva-Maine (45 sal.); menuiserie pvc des fenêtres Tryba (60 sal.), peinture Marchand de Couleurs (20 sal.),; supermarché U (70 sal.). La ville est dotée d’un hôpital local (10 lits) avec hospice et centre médico-social, un collège public et un privé, un centre de gestion agricole. Sa population, qui fut de 2 900 hab. en 1876, était descendue à 1 800 en 1954; elle augmente depuis. La communauté de communes de Villaines-la-Juhel rassemble 11 communes (7 400 hab.) et siège à Villaines.

Le canton a 6 900 hab., 10 communes, 21 164 ha; il est limitrophe de la Sarthe et deux de ses communes, Villepail (190 Villepaillais, 1 570 ha) au nord et Gesvres (540 Gesvrois, 2 178 ha) au nord-est, sont dans le Parc régional Normandie-Maine. Courcité (970 hab., 3 069 ha), 6 km SSE du chef-lieu, a une entreprise d’électricité et plomberie (Gibon, 25 sal.) et une menuiserie Proclair (30 sal.); la commune a culminé à 2 200 hab. en 1856; sa population est à peu près stable depuis 1950.

Crennes-sur-Fraubée (220 Crennois, 1 277 ha dont 439 de bois), 5 km au nord de Villaines, a 40 hab. de plus qu'en 1999; son finage étroit s’allonge vers le NE où il englobe une fraction de la forêt du Pail et, surtout, la corniche du Pail, un talus SO-NE de plus de 100 m de commandement qui monte à 355 m et offre d’assez larges vues. Cette crête est le site du parc éolien de la Mézangerie, ouvert en 2009 par VSB (5 machines Vestas, 10 MW).

Averton (630 Avertonnais, 4 062 ha dont 2 300 de bois), 5 km ESE du chef-lieu au bord du Merdereau, qui coule vers la Sarthe, inclut dans son territoire la plus grande partie de la forêt du Pail, qui est exclue du Parc régional; une base de loisirs a été aménagée à l’étang des Perles (7 ha), au NO de la commune. Averton est surtout connu pour abriter, au domaine de Lorgerie (ou l’Orgerie) en pleine forêt du Pail, la firme MPO (Moulages plastiques de l’Ouest), créée en 1957 par un artisan pour graver des disques 45 tours, et qui a réussi des reconversions dans les cassettes, CD et DVD, employant sur place à son mieux 700 personnes, et finalement 1 500 en France et à l’étranger, jusqu’en Thaïlande. C’est le premier des presseurs de disques indépendants du monde, fournissant un million de CD par jour; il a racheté l’allemand Emtec en 2004 et dispose d’un centre logistique à Villaines-la-Juhel. La société emploie 530 salariés à Averton.