Cantons de Laval

Laval

54 000 hab. (Lavallois) dont 2 800 à part, 3 422 ha, préfecture de la Mayenne. La ville est au bord de la Mayenne et au centre du département, sur l'axe de circulation Paris-Rennes. La ville ancienne est rehaussée par le Vieux Château, de pierre sombre, dont des parties datent des 10e-11e s. et dont le donjon cylindrique est du 12e s.; restauré, il abrite le musée d'art populaire en partie consacré au «douanier» Rousseau (1844-1910), natif de Laval, et un musée d'archéologie et d'histoire naturelle. À côté, le Nouveau Château renaissance, en pierre blanche, date de 1640. Le palais de justice occupe une galerie renaissance datant de 1540 et réaménagée au 19e s. La porte Beucheresse arbore deux grosses tours du 15e s.; le Pont Vieux en dos d'âne, médiéval, traverse la Mayenne.

La Grande Rue marque encore le centre ancien, orné de quelques belles maisons comme celle du Grand Veneur (renaissance); la cathédrale de la Trinité a des parties du 11e siècle. Le grand jardin de la Perrine s'étire le long de la Mayenne en aval de la ville, avec musée et école de dessin. Sur la Mayenne, flotte un bateau-lavoir où se tiennent en été des expositions. Laval est le lieu de naissance d'Ambroise Paré, Henri Rousseau, Alfred Jarry et Alain Gerbault, et honore leur souvenir par des manifestations. Au nord de Laval sont la chapelle carolingienne de Pritz et un port de plaisance. La ville a pris une certaine densité dans les activités tertiaires; elle a un centre hospitalier de 480 lits, une polyclinique de 230 emplois et 150 lits; 6 collèges publics et 3 privés, 5 lycées publics et 6 privés.

L'enseignement supérieur est présent avec IUT (quatre départements), IUFM, Esiea (École supérieure d'informatique, électronique et automatique), Estaca (École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile); lycée agricole public, Institut supérieur des métiers de l'Université catholique d'Angers, École supérieure de la création interactive numérique (Escn); centre d'aide par le travail; Institut rural et maison familiale rurale. Laval accueille aussi un centre technique Asept pour l'asepsie de production dans l'industrie agro-alimentaire, un centre d'économie rurale (250 emplois), ainsi qu'un régiment des transmissions (42e RT) de 1 200 personnes. Dans les grands commerces figurent la Coopérative agricole de la Mayenne (CAM, 500 sal.) et deux hypermarchés, Carrefour (200 sal.) et Leclerc (240 sal.), plus un supermarché Carrefour (70 sal.), un Intermarché (55 sal.).

Le parc du technopole de Laval (http://www.laval-technopole.fr) favorise trois pôles depuis 1996: sécurité alimentaire, réalité virtuelle (sic), compatibilité électromagnétique. Plusieurs usines travaillent à l’équipement des automobiles: forge Gevelot Extrusion (240 sal.), Inergy Automotive (réservoirs de carburants, ancienne Stmp, 390 sal., au groupe Solvay), Valéo (systèmes de refroidissement, 350 sal.), plus Mann+Hummel en banlieue à Louverné; menuiserie métallique MAP (65 sal.), mécanique Faral (60 sal.). En électricité et électronique se distinguent les usines des pompes Salmson (600 sal.), des appareils de communication Thales ex-Thomson (200 sal.), la sous-traitance électronique Cofiddur-EMS (330 sal.), les installations électriques Eiffage Energie (170 sal.) et Smec (55 sal.); mais la grosse usine de téléphones Alcatel, devenue Flextronics (800 sal., groupe de Singapour) puis TCL (groupe chinois) a fermé en décembre 2005, entraînant aussi la quasi-fermeture du site du transporteur Geodis qui avait plus de 200 salariés.

En agro-alimentaire, outre une usine de volailles Doux-Frais (270 sal.) et les viandes Holvia-Porc (120 sal.), Laval est surtout connue pour être le siège du groupe Lactalis ex-Besnier, qui emploie sur place 460 personnes (300 au siège, 120 à l’informatique, 120 à la logistique) et propose un «Lactopôle» en forme de musée. Parmi les autres établissements, sont quelques ateliers de textile dont TDV Industries (tissage, 170 sal.), SEF (Société d’enduction et de flockage, tapis, 60 sal.); cartonnerie Saica Pack (125 sal.), plasturgie (Europlastiques, 80 sal.), produits vétérinaires Sogeval (150 sal.), plusieurs imprimeries dont Imaye Graphic (170 sal.) du groupe Agir-Graphic qui a aussi un atelier de brochage à Changé; ateliers protégés LEA (55 sal.) et centre d’aide par le travail Sicomen (75 sal.); Laval a lancé le Cemcat (Centre européen des matériaux composites avancés pour les transports) comme centre de ressources technologiques.

Dans les services et commerces apparaissent le Crédit Mutuel (720 sal.) et le Crédit Agricole (320 sal.), les assurances Prevadis (70 sal.) et mutuelles Macif (200 sal.), le Crédit Foncier (60 sal.), la Mutualité Anjou-Mayenne (MFAM, 80 sal.); ERDF (320 sal.), France-Télécom (180 sal.), Sncf (50 sal.); centres d’appels Cosel (Coriolis, 400 et 100 sal.), Téléperformance Centre-Ouest (250 sal.) et Teletech (80 sal.); nettoyages Onet (270 sal.) GSF Celtus (150 sal.), publicité Captime Vachon (50 sal.) et Mediapost (50 sal.); négoces de fournitures industrielles et métaux Beauplet (60 sal.), d'appareils ménagers Buron (55 sal.). Dans le bâtiment et les transports, constructions Meduane (140 sal.), peinture en bâtiment Lucas (130 sal.) et Frétigné (60 sal.), isolation Isore (60 sal.), travaux publics Amec-Spie (110 sal.) et Eiffage (75 sal.); transports urbains du groupe Keolis (120 sal.) et autocars Stao (groupe Veolia-CAA, 100 sal.); transports Prestaportage (70 sal.), Mory (65 sal.). Le Stade Lavallois, qui obtient souvent de bons résultats en football, emploie 55 personnes.

La commune de Laval avait 20 000 hab. vers 1850, 30 000 en 1900, 35 000 en 1954 et a culminé à 51 500 en 1975; sa population est à peu près stable depuis, le territoire n’étant pas de très grande taille et l’expansion se portant sur ses banlieues; elle a officiellement 400 hab. de moins qu'en 1999, mais par l'effet de la révision des comptés à part. Cela n’empêche pas Laval de contenir trois zones urbaines sensibles, les Fourches à l’ouest, les Pommeraies au nord-est près des grandes zones industrielles, et la zup Saint-Nicolas au sud-est.

La municipalité a eu une majorité de gauche avant 1995, et l'a retrouvée en 2008 aux dépens de François d’Aubert, ancien député UMP et ancien ministre, auditeur à la Cour des comptes. Le maire est Guillaume Garot, socialiste, également député et président de la communauté d’agglomération Laval Agglomération qui rassemble 20 communes, 88 300 habitants sur 43 152 ha. L’unité urbaine Insee serait de 67 200 hab., l’aire urbaine de 118 200 hab. L’arrondissement a 152 600 hab. (140 200 en 1999), 13 cantons, 88 communes, 181 165 ha.

Les 5 cantons de Laval comptent 61 300 hab. (59 600 en 1999) et 5 communes, 12 835 ha. Ils englobent au nord trois communes. Saint-Jean-sur-Mayenne (1 530 Saint-Jeannais, 1 781 ha dont 256 de bois) est sur la rive gauche au confluent de l’Ernée; le bois et le château de Gondin (18e-19e s., avec parc) sont au NE de la commune; celle-ci n’avait que 610 hab. en 1968 et a encore gagné près de 300 hab. entre 1999 et 2009. Saint-Germain-le-Fouilloux (1 040 Germinois, 1 548 ha) est à 8 km au nord de Laval, au-dessus de la rive droite de la Mayenne; elle avait 510 hab. hab. en 1968, n'a crû ensuite que lentement, mais a augmenté de 350 hab. entre 1999 et 2009, soit de plus de moitié. Changé, la plus peuplée, les sépare toutes deux du territoire de Laval. Vers le sud, les cantons dessinent sur 14 km une longue pointe le long de la rive gauche de la Mayenne, englobant les confluents de la Jouanne et de l'Ouette, et qui correspond à la commune d'Entrammes.


Changé (Mayenne)

5 600 hab. (Changéens), 3 468 ha, commune de la Mayenne dans le canton de Laval-NE, en banlieue NO de Laval. La ville occupe les deux rives de la Mayenne et la commune s’étend d’ouest en est, traversée par l’A 81 qui est accessible par deux échangeurs. Le groupe Lactalis y est très présent avec la laiterie Lactalis Fromages (240 sal.) et le centre logistique du groupe (320 sal.), les laits et crèmes Lactel (130 sal.), les produits frais lactés LNUF (230 sal.).

La métallerie-mécanique est bien représentée: fonderie Auto Cast du groupe APM Bléré-Laval ex-Valfond (120 sal.), mécanique AIMM (150 sal.) et STTM (50 sal.), équipements aérauliques France-Énergie (55 sal.), chaudronnerie-tuyauterie SIT (30 sal.), outillages RZ Engineering (25 sal.). Dans d'autres domaines, atelier de brochage Brio (145 sal.) du groupe Agir-Graphic; pièces plastiques Multitude (70 sal.); matériel de saisie informatique Osys (30 sal.). Une partie des activités est orientée vers les transports, la logistique et la distribution, notamment de denrées alimentaires, avec plusieurs transporteurs dont le groupe Séché (370 sal.) qui s'occupe aussi d'enlèvement de déchets, R. Robin (60 sal.), M. Bertin (45 sal.), Bouhallier (30 sal.), Maine Transports (25 sal.), Tradex (20 sal.).

Dans les services et commerces, Changé a des magasins Carrefour (30 sal.), Decathlon (55 sal.), Boulanger (30 sal.); centre technique Apave (35 sal.), ingénierie Farago (25 sal.), service aux entreprises Coodémarrage (45 sal.), services à l'agriculture Gobe (25 sal.); assurances Allianz (35 sal.) et Aprolliance (20 sal.), comptabilité Fiteco (45 sal.) et Sofidem (35 sal.); aide à domicile Maison et Services (40 sal.); négoce de matériel Bretagne Manutention (20 sal.). Dans le bâtiment, installations électriques Elitel (35 sal.), peinture en bâtiment Gérault (50 sal.), isolation ITA SPCS (30 sal.), et Isol France (20 sal.), nettoyages SPID (95 sal.) et Samsic (35 sal.), gardiennage CGS (45 sal.); espaces verts Leroy (45 sal.).

La commune accueille une clinique neuro-psychiatrique (45 sal.), des bases de loisirs avec plan d’eau sur la Mayenne, un golf; on y préserve les sites classés du Sault Gaultier et de la Châtaigneraie. Changé a eu 2 400 hab. en 1861 puis sa population s’était abaissée à 1 240 hab. en 1931 et n’était encore que de 1 400 hab. dans les années 1960; elle a sensiblement crû ensuite, passant les 3 000 en 1984, et gagnant 500 hab. entre 1999 et 2009.


Entrammes

2 230 hab. (Entrammais), 2 616 ha, commune de la Mayenne dans le canton de Laval-Est, qu'elle est seule à constituer avec une fraction de la ville. Le centre est à 10 km SSE de Laval et le territoire communal s'allonge de part et d'autre sur 10 km, bordé à l'ouest par la Mayenne. Au bord de celle-ci, juste en amont du confluent de la Jouanne, se trouve l'ancienne abbaye du Port-Salut, devenue célèbre pour ses fromages, dont la production fut engagée en 1874. L'activité s'y poursuivait au titre de la SAFR (groupe Bel), intervenue en 1959 et qui y occupait 200 personnes; mais l'usine a fermé en 2005. Il reste des parties de l'abbaye du 13e siècle et le monastère est occupé.

Des thermes gallo-romains ont été trouvés dans la commune, où sont aussi les carrières de Chaffenay (30 sal.) et la maçonnerie SMRBA (Duret-Sabin, 30 sal.). Au nord, l’aérodrome de Laval-Entrammes (codes LVA et LFOV) occupe 100 ha, à moitié sur le territoire de Laval; il est doté de deux pistes de 1 530 m (bitume) et 1 230 (herbe); il enregistre 1 200 passagers par an dont 300 en vols internationaux et le reste en aéroclub et tourisme privé; école de pilotage, aéroclub, vol à voile et parachutisme. Le trafic est de 14 000 mouvements par an, dont 500 commerciaux, 3 900 voyages privés et 10 000 d'aéroclub. Entrammes avait moins de 1 000 hab. en 1954 (1 500 en 1851) et croît surtout depuis 1970; elle a gagné 340 hab. de 1999 à 2009.