Canton de Bayon

Bayon

1 500 hab. (Bayonnais), 605 ha, chef-lieu de canton de la Meurthe-et-Moselle dans l'arrondissement de Lunéville, 21 km au SO de la ville et 28 km au SSE de Nancy sur la rive droite de la Moselle; un collège public, nécropole nationale, gare; marbrerie Thomas (20 sal.). La population communale a lentement mais régulièrement augmenté depuis le milieu du 19e s. jusqu'en 1982 (1 530 hab.); elle a un peu faibli après mais a repris 80 hab. entre 1999 et 2008. Bayon est le siège du Consulat de la mirabelle, qui valorise la prune locale, et de la communauté de communes du Bayonnais, qui groupe 23 communes et 5 000 habitants.

Le canton a 13 000 hab. (12 100 en 1999), 27 communes, 18 853 ha dont 3 942 de bois; il est limitrophe du département des Vosges et bordé à l'ouest par le cours de la Moselle. Rozelieures (170 hab., 938 ha dont 230 de bois), 10 km ESE du chef-lieu, a une nécropole nationale, et une Maison de la mirabelle. Au nord-est, Blainville-sur-l'Eau et Damelevières forment une seule agglomération sur la rive gauche de la Meurthe.

Toutes les autres communes sont de très petite taille. Saint-Mard (90 hab., 295 ha), 4 km au nord de Bayon dans un vallon qui donne sur la vallée de la Moselle, accueille l'atelier de mécanique SUDP (25 sal.). Virecourt (460 Virecourtois,506 ha), juste au sud de Bayon, a un musée des Oubliés (objets anciens). Sa voisine Villacourt (480 Villacourtois, 1 410 ha dont 630 de bois), 4 km au sud-est de Bayon, a un finage très étiré vers le sud-ouest, où il inclut le grand bois de Villacourt à l'angle SO du canton. Froville (130 Frovillois, 589 ha), 4 km ESE de Bayon, se distingue par son église classée du 11e s. avec cloître, issue d'un prieuré.


Blainville-sur-l'Eau

4 100 hab. (Blainvillois), 1 174 ha dont 360 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Bayon, 8 km au SO de Lunéville sur la rive gauche de la Meurthe; la ville, qui comporte deux grandes cités ouvrières, est soudée à sa voisine d’aval Damelevières. Elle a un collège public et des ateliers Est Signalisation (signaux ferroviaires et électricité, 35 sal.) et SimB (Société industrielle mécanique blainvilloise, 50 sal.), un supermarché Carrefour (30 sal.); transports ferroviaires Europorte France (40 sal.). Son ancienne spécialité textile (groupe Boussac) a disparu. Le nom était seulement Blainville jusqu’en 1894; la commune avait 1 400 hab. à cette date et a entamé sa croissance après 1920; sa population a culminé en 1968 à 4 800 hab. et nettement diminué ensuite, mais elle remonte depuis 1990 et a gagné 280 hab. de 1999 à 2008. Blainville est le siège de la communauté de communes du val de Meurthe (7 communes, 9 700 hab.).


Damelevières

3 040 hab. (Damelibairiens), 812 ha dont 369 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Bayon, 10 km au SO de Lunéville sur la rive gauche de la Meurthe, 24 km au SE de Nancy. La ville est soudée à sa voisine de l’est Blainville-sur-l’Eau; c’est une ville de cheminots, marquée par la gare de triage sur la voie Paris-Strasbourg, et la bifurcation vers Épinal; cartonnages Epact (35 sal.), entretien de voies ferrées Formoni (35 sal.). Au nord, la commune occupe une part de la forêt de Vitrimont. Elle n’avait encore que 690 hab. en 1911; elle est passée à 1 500 dès 1922 et a culminé à 3 250 en 1962; elle s’est dépeuplée ensuite, mais vient de reprendre 210 hab. entre 1999 et 2008. Le nom évoque à l’origine une sainte Livaria.