Cantons de Vandœuvre-lès-Nancy

Vandœuvre-lès-Nancy

31 400 hab. (Vandopériens) dont 350 à part, 946 ha, chef-lieu de cantons de la Meurthe-et-Moselle dans l'arrondissement de Nancy, 6 km SSO de la préfecture. Le nom vient de vendo briga, le fort blanc, ce qui rend le gentilé absurde: il n'y a ni œuvre ni opéra… et le œ est une fantaisie de scribe. La commune n'avait que 980 hab. en 1851, le double en 1891; elle est passée à 2 900 en 1911, 4 600 en 1936, 11 600 en 1962, et 34 100 (sdc) à son sommet en 1990; elle a baissé de 1 100 hab. entre 1999 et 2008.

La ville, fleurie (trois fleurs), s'étend à la fois au pied de la côte de Moselle, sur le talus et sur le plateau de Brabois. Au nord-est dans la plaine, elle inclut le grand cimetière Sud de Nancy, des casernes et un parc de loisirs; elle déborde de la rocade-A 330 et inclut ainsi le Parc des Expositions, la patinoire, la cité universitaire de la Malgrange et l'ESSTIN (école supérieure des sciences et techniques de l'ingénieur de Nancy, depuis 1960). Vers le nord-ouest, le rond-point du Vélodrome, récemment réaménagé, est un élément fort de l'articulation des relations entre Nancy et le plateau de Brabois.

Celui-ci, partagé avec Villers-lès-Nancy, porte un grand parc (mais surtout à Villers), un vaste jardin botanique, le château de Brabois, le grand hippodrome et surtout un remarquable ensemble hospitalo-universitaire et scientifique, accessible par la ligne n°1 du tramway de Nancy. On y trouve en effet l'université scientifique et médicale Henri Poincaré (19 000 étudiants et 2 300 enseignants et chercheurs), partagée entre le campus de l'Aiguillette près du parc botanique et le plateau de Brabois proprement dit, et le centre hospitalier universitaire, avec les facultés de médecine et de pharmacie; l'IUT de Nancy (6 départements); l'Institut national polytechnique de Lorraine (1971), qui compte trois écoles nationales supérieures d'ingénieurs (ENSAIA, agronomie et agro-alimentaire; ENSEM, électricité et mécanique; ENSG, géologie); l'ESIAL (École supérieure d'informatique et applications de Lorraine); l'INIST du CNRS (Institut national de l'information scientifique, venu de Paris en 1983, 340 sal. plus Inist Diffusion, 35 sal., l'INRS (Institut national de recherches et de sécurité, 450 sal. plus 200 à Paris). L'ensemble de Brabois s'étend sur 500 ha et donne au sud sur la rocade autoroutière de Nancy.

La commune a aussi trois collèges et un lycée général publics, les stations de radio et télévision de France-3 (100 sal.) et Télédiffusion de France (40 sal.); plusieurs cliniques dont Saint-André (160 sal.), assistance médicale à domicile (Assistance du Grand-Est, 90 sal.). La ville est pauvre en activités productives où ne se signalent guère que l’ancienne manufacture de tabacs (Altadis, 60 sal.), au sud-est près de l’A 330, d'ailleurs transformée en centre de distribution, et l'atelier dee mécanique APX (30 sal.).

En revanche, Vandœuvre héberge de nombreux bureaux et commerces. Se signalent notamment l’ingénierie de l’environnement IRH (analyses, 220 sal.); recherche-développement en santé et génomique Genclis (45 sal.), horlogerie Kronos Systèmes (30 sal.), ingénierie Venathec (20 sal.), informatique Extelia (20 sal.) et Osiatis (20 sal.), analyses Qualtech (20 sal.); l’immobilier Aliance Déveoppement (120 sal.); installations électriques SDEL (35 sal.), ascenseurs Otis (55 sal.); nettoyages GSF Ariane (250 sal.), Pro Impec (210 sal.), Tinus (160 sal.), PEI (40 sal.), Solanet (20 sal.); gardiennage Loomis (45 sal.), traitement de déchets Valterra (50 sal.).

Dans la distribution, Vandœuvre accueille un centre Leclerc (220 sal.) et des magasins Castorama (150 sal.), Media Saturn (électroménager, 70 sal.), Match (20 sal.), Gifi Mag (20 sal., équipement de la maison), et un large éventail de négoces: de carburants Discvalor (200 sal.), de matériaux Laugel et Renouard (100 sal.) et Distrilap (25 sal.), de fruits et légumes Pomona (70 sal.), d'ordinateurs Bull (45 sal.), de meubles Rego (45 sal.), d'équipements pour automobiles Vandis (25 sal.), de matériels de bureau Canon (25 sal.), de radiologie GE Medical (30 sal.), de systèmes d esécurité Gunnebo (25 sal.), de librairie SNDP (25 sal.), de pharmacie Welcoop (20 sal.) et Objectif Pharma (20 sal.), de cosmétiques Spirig (20 sal.), un entrepôt Nestlé (50 sal.); transports urbains Veolia (Connex CGFTE, 100 sal.), transports de fret Gefco (50 sal.) et TLH (25 sal.). Au pied du plateau de Brabois, le quartier des Nations figure parmi les «zones urbaines sensibles», doté d’un statut de zone franche. La commune est divisée en deux cantons.