Canton de Montfaucon-d'Argonne

Montfaucon-d'Argonne

360 hab., 2 361 ha dont 1 013 de bois, chef-lieu de canton du département de la Meuse dans l'arrondissement de Verdun, 36 km ONO de Verdun. Le village a été reconstruit avec un plan régulier après 1918, au pied de la butte de gaize qu'occupait l'ancien village et qui fut l'objet de violentes batailles. Sur la butte est édifié un monumental mémorial de guerre états-unien, dont la tour de 58 m domine un large escalier de 234 marches; large panorama. Le nom de la commune a été complété en 1989 seulement; elle a eu plus de 1 200 hab. de 1820 à 1851 et n'a cessé de se dépeupler jusqu'en 1999, mais a repris 40 hab. depuis. Montfaucon est le siège de la communauté de communes de Montfaucon-Varennes-en-Argonne, qui associe 23 communes et 3 000 hab.

Le canton a 2 300 hab., 17 communes, 20 340 ha ont 5 735 de bois. Limitrophe du département des Ardennes, il s'étire vers l'est sur 25 km jusqu'aux Hauts de Meuse et à l'extrémité nord de la forêt domaniale de Verdun, dans la commune de Consenvoye (290 hab., 1 585 ha dont 528 de bois), dont le village est sur la rive droite de la Meuse, 12 km à l'est du chef-lieu, et qui a eu 900 hab. en 1841. Sivry-sur-Meuse (370 hab., 2 224 ha dont 774 de bois) est à 5 km en aval de Consenvoye, au bord du canal de l'Est; la commune a eu entre 1 000 et 1 100 hab. entre 1800 et 1860.

Romagne-sous-Montfaucon (190 hab., 1 570 ha dont 523 de bois), 9 km NNO de Montfaucon, abrite un cimetière américain de 50 ha, qui contient plus de 14 000 tombes; la commune a eu plus de 700 hab. au début du 19e s.; elle avait fusionné en 1973 avec Gesnes-en-Argonne (50 hab., 706 ha), sa petite voisine du sud-ouest, sous le nom de Romagne-Gesnes, mais celle-ci a repris son indépendance en 1983; la mention «en Argonne» a été obtenue en 1922.