Canton de Guémené-sur-Scorff

Guémené-sur-Scorff

1 260 hab. (Guémenois), 117 ha, chef-lieu de canton du Morbihan dans l'arrondissement de Pontivy, 21 km à l'ouest de Pontivy; Gemene en breton. La commune, très peu étendue, se limite au bourg, qu'une spécialité d'andouille roulée, mise au point par la charcuterie Rivalan en 1931, a rendu célèbre; on y a même créé une fête de l'andouille en 1992, et une «confrérie des goustiers» en 1994. Un atelier Knauf-Pack (50 sal.) fabrique des barquettes de polystyrène pour les emballages alimentaires; Intermarché (35 sal.), ambulances-taxis Régnier (40 sal.).

L'hôpital emploie 175 personnes (20 lits); un collège public et un privé. Le nom était Guémené tout court jusqu'en 1961; en dépit des apparences ce n'est ni «montebourg» (gwi et mené) ni le «mont blanc» (gwen et mené), car le nom ancien était Kémenet, désignant une commanderie et associée à un patronyme Guégant; il se prononce Guémné et non Guéméné. La commune avait 2 000 hab. entre 1900 et 1950 et déclinait depuis, mais aurait repris une trentaine d'habitants après 1999.

Le canton, limitrophe des Côtes-d'Armor, a 6 900 hab., 10 communes, 24 280 ha dont 3 095 de bois; il occupe le haut bassin du Scorff et correspond assez bien au pays Pourlet. Locmalo (860 Locmalois, 2 391 ha dont 217 de bois) prolonge l'habitat de Guémené vers l'est; elle a perdu 60 hab. de 1999 à 2008. Ploërdut (1 300 Ploërdutais, 7 583 ha dont 1 285 de bois) est la principale commune, dont le bourg est à 7 km ONO du chef-lieu; le nom fait référence à saint Ildut; église du 12e au 20e s., chapelle de Lochrist (11e au 17e s.) sur une butte à 258 m, 4 km au sud-ouest du bourg. Le finage de cette vaste commune, classée comme «patrimoine rural de Bretagne», atteint le Scorff au ras du bourg de Guémené, incluant ainsi la chapelle perchée de Crénenan (17e-18e s.), et atteint au nord la limite du département, au village de Locuon.

Au nord-ouest à 11 km ONO de Guémené, Saint-Tugdual (400 Tugdualais, 1997 ha dont 247 de bois), où coule l'Aër, a une biscuiterie des Pâtisseries gourmandes (95 sal.). Langoëlan (420 hab., 2 227 ha dont 386 de bois), 7 km au NNO du chef-lieu, étire son finage du sud au nord; le bourg domine à l'est l'étang du Dordu, à l'ouest le cours encaissé du Scorff; le bois de Coët Codu couronne une haute butte au nord, montant à 274 m. La commune a été équipée de deux éoliennes de 52 m en 2004 (1,8 MW, 4 GWh).

Au SO, à 7 km de Guémené, Lignol (930 Lignolais, 3 843 ha) a eu une mine d'uranium (renardite) et a perdu un abattage de canards et de piogeonneaux du groupe Euralis; il reste un atelier de viandes de lapins, chevreaux et plats cuisinés Lœul Piriot de Thouars (25 sal.). À 14 km au SO de Guémené, Kernascléden (410 Kernasclédenois, 926 ha) est connue pour son église flamboyante (1421-1464), riche en fresques sur le thème de la mort; fabrique d'ovoproduits Atlantic-Ovo (40 sal.); sa population a augmenté de 50 hab. entre 1999 et 2008. Les communes du canton participent à la communauté de communes du Pays du Roi Morvan, avec celles des cantons de Gourin et du Faouët.