Canton de Malestroit

Malestroit

2 600 hab. (Malestroyens), 581 ha, chef-lieu de canton du Morbihan dans l'arrondissement de Vannes, 36 km au NE de la préfecture, au bord de l'Oust et du canal de Nantes à Brest. Malestroit, ancienne baronnie qui vécut longtemps des toiles de lin et de chanvre, figure dans les «petites cités de caractère» grâce à son centre aux maisons anciennes, avec halles; maison-musée de l'eau et de la pêche sur le canal; festival folklorique.

Elle a un collège public et un privé, un lycée technique agricole privé, une clinique (185 sal., 91 lits) et un hôpital rural (110 sal., 8 lits médicaux); ateliersde tôlerie OTS (80 sal.); étanchéification Hervieux (35 sal.), transports Paitier (80 sal.), autocars Plantard (40 sal.); revêtements Le Bel (35 sal.); supermarché Casino (45 sal.). La population a crû de 1900 à 1975 et s’est à peu près stabilisée depuis. Malestroit est le siège de la communauté de communes du Val d’Oust et de Lanvaux, qui rassemble 15 communes (15 300 hab., 28 300 ha), soit une de plus que le canton.

Le canton a 16 100 hab. (14 700 en 1999), 14 communes, 26 412 ha dont 4 242 de bois; il est traversé par la vallée de l’Oust et allongé d’ouest en est. La partie méridionale, drainée par la Claie, est dans le prolongement des landes de Lanvaux, relayées un peu au nord par les landes de Pinieux. Près de Malestroit au NE (5 km), Missiriac (1 120 hab., 1 347 ha) a une laiterie-fromagerie du groupe Entremont (215 sal., spécialité d’emmental) et fait partie des villes fleuries (3 fleurs); elle a gagné 180 hab. de 1999 à 2008. Juste à l’ouest de Malestroit, Saint-Marcel (1 040 hab., 1 281 ha), qui en a gagné autant, a un musée de la Résistance et une robinetterie industrielle du groupe Parker Hannifin ex-Legris (100 sal.), plus un centre d’appels Phonyr (140 sal.), une métallerie OTS (25 sal.)et un supermarché U (35 sal.).

La petite Bohal (770 hab., 845 ha dont 241 de bois), 6 km au SO du chef-lieu, dont le territoire est traversé par la Claie, abrite au nord de château de l’Abbaye, du 18e s.; machines à traire SMME (20 sal.). Sa population s'est accrue de 250 hab. entre 1999 et 2008, presque la moitié… Plus loin à 13 km OSO du chef-lieu, Saint-Guyomard (1 040 Guyomarais, 1 966 ha dont 489 de bois), qui a gagné 220 hab. dans le même temps, a un musée de la fourrure et le château de Brignac (15e et 18e s.). À l’ouest de Malestroit, la grande commune de Sérent est la seule à dépasser 2 000 hab.

Au NO, à 15 km de Malestroit, Lizio (690 Liziotais, 1 695 ha), «petite cité de caractère» aux belles maisons de granite, se veut un lieu touristique avec poteries, artistes et artisans, écomusée des Vieux métiers, musée d’un Poète ferrailleur, insectarium, élevage de cervidés et sangliers; mais elle a perdu 70 hab. après 1999 et n'a guère qu'une centaine de résidences secondaires et un petit terrain de camping. Au nord, la commune partage avec Saint-Servant-sur-Oust un parc de six éoliennes Enercon de 82 m (12 MW, 30 GWh) ouvert en 2009.

Côté nord, à 9 km au NNO du chef-lieu, La Chapelle-Caro (1 330 Chapellois, 1 654 ha), terminus ferroviaire local, a deux ateliers notables de la Bretonne de galvanisation (Prestia, 110 sal.) et des bois et panneaux de particules Armor (75 sal.), une menuiserie métallique Breizh Alu (25 sal.); le château de Crévy (13e-14e s., en partie restauré) y a un musée du costume civil. La commune a gagné 100 hab. entre 1999 et 2008. En face, Le Roc-Saint-André (940 Roxedois, 993 ha dont 212 de bois), 10 km au NO du chef-lieu sur la rive droite de l’Oust a une scierie pour emballages en bois (Josso, 65 sal.) et a gagné 60 hab. après 1999. Au sud-est de La Chapelle-Caro, Saint-Abraham (560 hab., 667 ha) accueille les transports Giscquel (35 sal.) et a gagné 90 hab.

Caro (1 200 Carotins, 3 774 ha dont 361 de bois), qui s'est accrue d'une centaine d'habitants dans le même temps, tient l’angle NE du canton, à 9 km de Malestroit et accueille le couvoir Josset (45 sal.). Le sud-est du canton est partagé entre Saint-Nicolas-du Tertre (460 hab., 1 293 ha), 13 km à l’ESE du chef-lieu, et Ruffiac (1 400 hab., 3 647 ha dont 401 de bois) à 8 km ENE; à Ruffiac, beau manoir de Balangeard (de 1634, restauré) au sud de la commune, avec parc; maison familiale rurale de 75 élèves, maçonnerie Dany (35 sal.), charpentes Rolland (20 sal.).


Sérent

3 000 hab. (Sérentais), 5 967 ha dont 1 540 de bois, commune du Morbihan dans le canton de Malestroit, 9 km à l’ouest du chef-lieu; une usine de volailles Doux Frais (195 sal.), une fabrique de palettes de bois Technipal (groupe PGS, 50), chaudronnerie AUS (50 sal.), charpentes IC-Bois (55 sal.) et lamellés-collés Gauthier (40 sal.), aliments diététiques P. Caron (20 sal.); lignes électriques SER (groupe Ledu, 30 sal.), plâtrerie Jan et Lecoc (30 sal.), espaces verts des Ateliers de l'Oust (20 sal.).

La commune atteint au sud le cours de la Claie, au nord celui du Tromeur; elle a une église classée du 15e s., une chapelle classée du 16e s. au nord-ouest, le château de la Salle (16e s.) au sud-ouest du bourg et le manoir de Tromeur (15e s.) au nord. Les vastes landes de Pinieux, au sud, sont maintenant boisées. La population s'est accrue de 220 hab. entre 1999 et 2008.