Canton d'Algrange

Algrange

6 440 hab. (Algrangeois), 696 ha dont 231 de bois, chef-lieu de canton du département de la Moselle dans l’arrondissement de Thionville-Ouest, 8 km à l’ouest de Thinville. La ville, qui eut quatre mines de fer, dont la dernière a fermé en 1983, s’allonge dans un étroit vallon encaissé juste derrière la côte de Moselle et donnant au SO sur la vallée de la Fensch; principalement résidentielle, elle a un collège et un lycée publics, un hôpital gériatrique de 148 lits, issu d’un hôpital minier créé en 1898, et une maison de retraite de 64 lits. Les entreprises sont assez variées mais de petite taille: magasin Super U (50 sal.); menuiserie SLEB (30 sal.), pompes hydrauliques KSB Hydraulor (35 sal.), convertisseurs électroniques AEIM (25 sal.); transports Kleck (35 sal.). La commune avait 400 hab. en 1881 et a crû aussitôt après, passant à 5 000 hab. en 1900 et 9 500 en 1911; sa population a culminé à 10 200 hab. (sdc) en 1931; elle diminue sensiblement après 1962, puis a regagné 170 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 17 300 hab. (17 600 en 1999), 4 communes, 2 892 ha; il est limitrophe de la Meurthe-et-Moselle; les trois autres communes sont Nilvange, Knutange et Neufchef.


Knutange

3 500 hab. (Knutangeois), 243 ha dont 160 de bois, commune de la Moselle dans le canton d’Algrange, juste au sud du chef-lieu. La ville est dans la vallée de la Fensch et possède quelques bois sur le plateau, au sud-ouest. De 1 400 hab. en 1896, sa population est montée jusqu’à 6 300 en 1926 et diminue depuis; elle a perdu 200 hab. de 1999 à 2008. C’est une ville d’habitat, sans entreprise industrielle; elle abrite le lycée professionnel régional de la Fensch et un institut médico-éducatif; formation d'adultes Prev in Form (40 sal.), conditionnement à façon Sotrasi (60 sal.).


Neufchef

2 590 hab. (Neufchefois), 1 672 ha dont 1 160 de bois, commune de la Moselle dans le canton d’Algrange, sur le Pays Haut au sud du canton, juste à l’ouest d’Hayange; elle eut des mines de fer à Haméviller et propose un écomusée des mines de fer de Lorraine, avec parcours souterrain de 1 500 m. La commune n’a atteint 1 000 hab. qu’en 1934 et a culminé à 3 200 en 1975; elle a regagné 80 hab. de 1999 à 2008. Le finage est très boisé, la bourgade est entourée par la forêt domaniale de Moyeuvre.


Nilvange

4 980 hab. (Nilvangeois), 281 ha, commune de la Moselle dans le canton d’Algrange. La ville est dans la vallée de la Fensch, sur la rive gauche face à Knutange, et elle est surtout de résidence ouvrière, au cœur de l’ancien bassin sidérurgique. Elle a un collège public, une entreprise de constructions métalliques FML (30 sal.), un transporteur par cars (Dupasquier, 25 sal.). La population n’était que de 300 hab. en 1866, 780 ern 1896; elle est brusquement passée à 3 300 en 1901 et a culminé à 9 300 en 1962; elle poursuit sa décroissance, perdant 360 hab. de 1999 à 2008.