Canton de Wormhout

Wormhout

5 300 hab. (Wormhoutois) dont 100 à part, 2 741 ha, chef-lieu de canton du département du Nord dans l'arrondissement de Dunkerque, 18 km au SSE de celle-ci. La commune est traversée par l'Yser; elle a une église-halle à trois nefs et tour-porche, du 17e s., un musée communal Jeanne Devos (arts et traditions) et plusieurs géants. Le moulin à pivot Deschodt, dit la Briarde (18e s.), tout au sud, a été restauré. Une base de loisirs accompagne l'étang des Trois Sources.

Wormhout est dotée d’un collège public et un collège privé, un lycée professionnel public, une maison de retraite, le centre d’éducation Nature du Houtland dans l’ancienne école du quartier du Bocage, qui héberge aussi d’autres associations. Europerf, du groupe Parour, y fabrique des parfums et produits de toilette (100 sal.) et Tollens des pesticides (45 sal., groupe Lafarge) ; moteurs Dhollandia (45 sal.), emballages plastiques Ducaplast (40 sal.) et feuilles plastiques CGP Sofilma (30 sal.), montage d’échafaudages Altrad Arnholdt (30 sal.), torréfaction Dequidt (30 sal.); magasin Super-U (40 sal.), transports Trans-Loon (45 sal.).

Wormhout avait environ 4 000 hab. dans la première moitié du 19e s., puis sa population s’est abaissée peu à peu, jusqu’à 2 700 hab. en 1954. Elle s’est alors mise à croître mais ne progresse plus qu'au ralenti depuis 1990 (+160 hab. de 1999 à 2010). La ville est le siège de la communauté de communes du pays de l’Yser, qui associe 11 communes et 15 300 hab.

Le canton a 15 400 hab., 11 communes, 14 250 ha. Il s'étire du SO au NE dans le Houtland et touche au SO à la vallée de l'Aa et au département du Pas-de-Calais. Esquelbecq est juste à l'ouest de Wormhout. Herzeele (1 600 Herzeelois, 1 717 ha), classé «village de charme», est le seul à l'est du chef-lieu, à 6 km; son finage est traversé par l'A 25, qui y a un échangeur. La commune abrite la réserve régionale du Vallon de la Petite Becque (1 ha) et elle est connue pour un café à trois grands buffets d'orgues. Elle avait tout près de 2 000 hab. au début du 19e s., s'est dépeuplée jusqu'en 1982 (1 100 hab.) et croît depuis (+250 hab. de 1999 à 2010).

Ledringhem (700 Ledringhemois, 701 ha) est un petit village à 4 km au SO du chef-lieu, doté d'une hallekerque à trois nefs (16e s.), également en croissance: la commune a gagné 180 hab. de 1999 à 2010. Zegerscappel (1 500 Zegerscappelois, 1 740 ha) et Bollezeele (1 400 Bollezeelois, 1 754 ha) ont des territoires plus étendus, respectivement à 6 et 12 km à l'ouest de Wormhout. La première a un abattoir et une conserverie de viandes (Timmerman, 30 sal.) et son église est en partie du 12e s., ainsi que celle de Bollezeele, qui a aussi de beaux vitraux. Les deux communes ont eu jusqu'à 1 800 hab. au 19e s. Zegerscappel a gagné 270 hab. de 1999 à 2010, tandis que la population de Bollezeele est restée étale; maison de retraite à Bollezeele, manoir d'Orval à Zegerscappel.

Cinq petites communes se partagent l'extrémité occidentale du canton. Merckeghem (580 Merckeghemois, 1 073 ha) est à 14 km à l'ouest du chef-lieu, à la limite du Houtland et du Blootland. Une grosse colline boisée y monte à 61 m, le Galgberg ou «mont du gibet»; la motte féodale de l'Eeckhout Veld est dans la commune. Le finage comporte en annexe une queue au nord-ouest, qui englobe le hameau de Lynck au bord du canal de la Haute Colme. La population augmente un peu depuis 1975 (490 hab.) mais avait atteint 870 hab. en 1876. Le village est le siège de la communauté de communes de la Colme, qui réunit 9 communes et 7 100 hab.

Volckerinckhove (510 Volckerinckhovois, 988 ha) est à 3 km au sud de la précédente, et conserve une église des 11e et 16e s., à deux nefs, ainsi qu'une chaumière du 17e s. rénovée; elle avait 950 hab. au 19e s. La ligne à grande vitesse Lille-Calais traverse son territoire, ainsi que celui de ses voisines plus méridionales Broxeele (310 Broxellois, 377 ha) et Lederzeele (620 Lederzeelois, 864 ha). Deux mottes féodales se distinguent à Lederzeele, qui est sur le trajet de l'ancienne voie romaine de Cassel à Watten, et à la source de l'Yser. Broxeele, dont le nom est le même que Bruxelles (la maison du marais) a reçu de la capitale belge une réplique du Manneken Pis…

De Lederzeele, qui avait eu 1 700 hab. en 1876, est sortie en 1928 Nieurlet (990 Nieurletois, 1 025 ha), avec 800 hab. Nieurlet est à l'extrême sud-ouest du canton, à 20 km du chef-lieu, et son finage déborde sur le marais de Clairmarais, mais reste en dehors du Parc régional, tandis que le territoire de Saint-Momelin l'empêche d'atteindre l'Aa. Elle accueille l'usine de céramiques Woestelandt (45 sal.) et contient la réserve naturelle des étangs du Romelaëre (104 ha avec Saint-Omer).


Esquelbecq

2 200 hab. (Esquelbecquois), 1 270 ha, commune du département du Nord dans le canton de Wormhout, 3 km à l’ouest du chef-lieu. Le bourg est un «village de charme», avec hallekerque et château d’allure féodale à douves. Le site mémorial de la Plaine au Bois rappelle que des prisonniers britanniques y ont été assassinés par des SS en mai 1940 ; musée du Westhoek. Esquelbecq a une gare à l’ouest sur la ligne Lille-Dunkerque, une maison de retraite, un négoce de fruits et légumes (Pomuni, 90 sal.) et le groupement de producteurs Nord Lapin. La commune avait déjà 2 000 hab. en 1851, est descendue peu à peu jusqu’à 1 400 en 1936 et augmente lentement depuis.