Canton de Nogent-sur-Oise

Nogent-sur-Oise

20 000 hab. (Nogentais) dont 390 à part, 746 ha, commune de l’Oise et chef-lieu du canton de Creil-Nogent-sur-Oise dans l’arrondissement de Senlis, face à Creil sur la rive droite de l’Oise, au confluent de la Brêche. La ville s’orne d’une église de style roman fleuri (11e au 13e s.) issue d’un prieuré; façade renaissance d’un ancien château, dans un parc; le gros château bourgeois des Rochers (19e s.) sert d’espace culturel; deux collèges publics, lycée général et professionnel public. Nogent est un gros centre industriel mais son principal établissement, la fonderie Montupet (650 sal.), qui faisait des culasses et des pièces en aluminium pour automobiles, a fermé en 2006 pour déménager à Laigneville. Howden, ex-Burton-Corblin (210 sal., états-unien) fabrique des compresseurs. Nord-Galva, au groupe Averys, fait du traitement de surfaces métalliques (75 sal.); menuiserie métallique Artisal (75 sal.). S’y ajoutent la cartonnerie SNCO (80 sal., carton ondulé), les papiers d’hygiène Abena-Frantex (65 sal.), les médicaments Eurand (35 sal.); recyclage de déchets Lorge (30 sal.); installations électriques Forclum (35 sal.), peinture Maes (25 sal.), travaux publics et réseaux Ecots (45 sal.).

La commune a également un atelier des salaisons Jouvin (45 sal.), un grand centre commercial autour d’un hypermarché Auchan (360 sal.) avec des magasins de voisinage comme Bricoman (65 sal.), Stokomani (vêtements, 35 sal.), Point P (20 sal.); négoces de fruits et légumes Pomona (90 sal.), de fournitures industrielles de chauffage Maubion (35 sal.), d’appareils sanitaires Cedeo (25 sal.), de quincaillerie Bossu-Cuvelier (25 sal.), des transporteurs dont AB Trans (100 sal.) ou Vauthrin (25 sal.) et des garages; gestion immobilière Osica (25 sal.), nettoyage GSF (200 sal.), collecte de déchets industriels Veolia (125 sal.). Le maire est Jean-François Dardenne, socialiste. Une «zone urbaine sensible» a été définie aux Obiers, dans la plaine de l’Oise entre la gare de triage et le plateau. La population communale était de 3 500 hab. en 1900, et elle était montée à 6 400 dans les années 1930; elle est passée à 10 000 en 1965, et a crû sensiblement jusqu'en 1990; elle s'est augmentée de 370 hab.entre 1999 et 2008. Le canton a 31 700 hab.; il englobe une partie de Creil (env. 5 000 hab.) et la commune de Villers-Saint-Paul.


Villers-Saint-Paul

5 950 hab. (Villersois), 493 ha, commune de l’Oise dans le canton de Nogent-sur-Oise, sur la rive droite de l’Oise en amont de Nogent et de Creil; dans la plaine alluviale, la ville a deux grandes zones industrielles, l’une partagée avec Rieux, l’autre, en aval, avec Nogent. Trois établissements dominent: Griset, du groupe allemand Diehl, est dans la métallurgie du cuivre et alliages (220 sal.); Arkema (ex-Atofina), du groupe Total, fabrique des bases pour la pharmacie (150 sal.); l’usine Toyo Ink ex-Francolor (100 sal.), installée dès 1872, fabrique des pigments pour encres dans les trois couleurs de base jaune, cyan et magenta; elle fut à Kuhlmann puis Akzo Nobel et appartient au groupe japonais depuis 1992.

S’y ajoutent des ateliers de moindre taille, comme la métallerie TICN (35 sal.), le chimiste Rohm & Haas (45 sal., produits de base pour détergents), les caoutchoucs moulés CMO (25 sal.), les plastiques Doneco-Celtite (DFC, 35 sal.) et RJR (25 sal.); installations électriques Setel (25 sal.) et thermiques STIO (20 sal.), couverture Europe Toitures (20 sal.); aménagements paysagers Loiseleur (6R sal.); incinération d'ordures Esiane (30 sal.); transports spécialisés BM-Chimie (170 sal.); négoce de matériel de manutention Aprolis (70 sal.); Intermarché (35 sal.). La ville a une église issue d’un prieuré bénédictin (12e-13e s.), et un collège public. La commune a eu 900 hab. en 1911, 2 400 en 1936 et a poursuivi sa croissance jusqu’en 1980; elle a perdu 80 hab. depuis 1999.