Canton de Marseille-en-Beauvaisis

Marseille-en-Beauvaisis

1 160 hab. (Marseillais), 826 ha, chef-lieu de canton de l’Oise dans l’arrondissement de Beauvais, 20 km au NNO de la préfecture, sur l’ancienne voie romaine ou «chaussée», dans la vallée du Petit Thérain; le nom est ancien (Marseliae en 1120), et a été complété en 1908. La ville a un collège public et une gare; la grand place s’orne de halles en bois où siège la Maison du tourisme de la Picardie Verte. Quelques ateliers, dont la métallerie Launet (45 sal.). La population communale est longtemps restée vers 750 hab., puis un peu augmenté entre 1960 et 1990 et a gagné 200 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 8 500 hab. (7 200 en 1999), 19 communes, 15 746 ha; il est traversé au sud par le Thérain, et du nord au sud par son affluent le Petit Thérain. Les deux confluent à Milly-sur-Thérain (1 680 Millyens, 1 957 ha), qui est à 11 km NO de Beauvais et à 9 km au SE de Marseille, et dont la population augmente: la commune avait 800 hab. en 1950 et s'est accrue de 110 hab. de 1999 à 2008; cidrerie et vergers Maeyaert (40 sal.), emballages plastiques Besse (20 sal.); étangs de grévières, hameau de Courroy au nord-est. Bonnières (170 hab., 844 ha dont 211 de bois), 3 km ONO de Milly dans la vallée du Thérain, accueille le gardiennage PGMC (30 sal.). Tout au sud du canton, de l’autre côté du Thérain à La Neuville-Vault (160 hab., 452 ha), 12 km NO de Beauvais, est la maison natale-musée de Philéas Lebesgue, «poète paysan» qui fut maire de la commune (1869-1958).

Au nord de Milly à Saint-Omer-en-Chaussée (1 340 Audomarois, 1 033 ha), 6 km au SE de Marseille sur le Petit Thérain, au confluent de l'Herberie qui vient du nord-est, apparaît le château de Monceaux, de 1763; la commune, qui a gagné 130 hab. depuis 1999, a une gare et quelques entreprises, Marisol (travaux d’isolation, 45 sal.), Ventméca (équipements de ventilation, 30 sal.), mais Frantschach (cartons et papiers d’emballage, 65 sal.) a disparu; un centre de rééducation fonctionnelle (Le Belloy). Juste au nord Achy (340 hab., 1 270 ha dont 464 de bois), 3 km au SE de Marseille dans la vallée du Petit Thérain, a un château de brique de 1750, devenu maison de retraite, et au nord, dans la vallée, des restes de l'ancienne abbaye de Beaupré; le village est doublé à l'ouest par le gros hameau de Polhay; la commune a gagné 50 hab. depuis 1999.

Roy-Boissy (340 hab., 1 096 ha), au nord-ouest de Marseille dans la vallée du Petit Thérain, est formée de deux villages distincts qui ont été réunis au 18e s., Boissy étant en aval plus près de Marseille; plusieurs anciens moulins; en amont, s'isolent en fond de vallée les restes de l’ancienne abbaye cistercienne de Lannoy (16e et 18e s.), tandis qu'à l'ouest le hameau du Mesnil-Valéran campe sur le plateau; la commune a gagné 70 hab. de 1999 à 2008. Au nord du canton, Fontaine-Lavaganne (420 hab., 676 ha), 3 km au nord de Marseille, a un ancien château féodal du 14e s. en pierre, réaménagé au 18e s., et a gagné 120 hab. depuis 1999 (+40%).

Hétomesnil (210 hab., 784 ha), à l’angle NE du canton, à 9 km de Marseille et 3,5 km NO de Crevecœur, propose un musée-conservatoire de la vie agricole et rurale; la commune a reçu en 2006 le parc éolien de la Branche Morte, doté de 5 mâts (11,5 MW) par la société ERG. Sa voisine Lihus (380 hab.), 8 km ENE du chef-lieu tout près de Crèvecœur-le-Grand, a un château du 18e s. et reçu en 2006 cinq éoliennes Nordex (11,5 MW) au Moulin Démoli, pour la société ERG. Blicourt (320 hab., 1 457 ha) est à l'est du canton à 9 km du chef-lieu, à la tête de la vallée de Herberie; le Petit-Blicourt est de l'autre côté de la rivière au nord, le hameau de Regnoval dans un vallon plus au nord.