Canton de Songeons

Songeons

1 180 hab. (Songeonnais) dont 150 à part, 1 353 ha, chef-lieu de canton de l’Oise dans l’arrondissement de Beauvais, 22 km au NO de la préfecture dans la vallée du Thérain. La bourgade a des maisons anciennes à pans de bois et encorbellements, une halle aux draps, un château de 1720. Elle fut un centre de lunetterie et optique au 19e s.; elle abrite une maison familiale rurale et une métallerie Formetal, descendue à 30 sal. (80 en 2005). Sa population a augmenté dans les années 1990; elle s'est abaissée de 50 hab. après 1999.

Le canton, limitrophe de la Seine-Maritime, a 7 200 hab. (6 600 en 1999), 28 communes, 19 750 ha. Le Thérain le traverse en son centre. Juste au sud de Songeons mais à 4 km par la route, Gerberoy (100 Gerboréens, 451 ha dont 220 de bois), qui avait déjà le titre de ville en 1202, figure parmi les «plus beaux villages de France», en partie en raison de la réputation que lui a faite le peintre H. Le Sidaner (1862-1939), à qui Gerberoy consacre un musée; maisons anciennes (surtout des 17e-18e s.), collégiale des 11e et 15e s., hôtel de ville du 18e s. en brique, jardins en terrasses du château et fête des Roses; marché au foie gras en novembre. Fontenay-Torcy (130 hab., 596 ha), dans la vallée du Thérain à 9 km ONO de Songeons, a une église classée.

Hannaches (130 hab., 952 ha), 6 km au SO de Gerberoy, s’enorgueillit d’un château de transition vers la renaissance (fin du 15e s.), en brique et à deux tours rondes, avec pigeonnier; le nom de la commune dériverait de hanap, mot germain pour le chanvre. Crillon (450 Crillonnais, 866 ha), 7 km au SE de Songeons au bord du Thérain, a un château du 17e s. qui fut au maréchal de Boufflers, et des halles en bois; la commune a changé plusieurs fois de nom (Cagny, Boufflers) avant d’adopter en 1784 celui de la famille ducale des Crillon qui en avait racheté le domaine seigneurial — pour le quitter aussitôt en 1793 et se nommer un temps Bourg-Français.