Canton de la Ferté-Macé

Ferté-Macé (La)

6 470 hab. (Fertois) dont 430 à part, 2 704 ha, chef-lieu de canton du département de l'Orne dans l'arrondissement d'Alençon, 47 km au NO de la préfecture. L'horizon de la ville est dominé au sud par la barre de relief qui porte la forêt de La Ferté-Macé et, plus à l'ouest, la forêt d'Andaine; un lac de barrage de 28 ha est aménagé en base de loisirs et complexe touristique et la ville est inscrite parmi les stations vertes de vacances. Elle a des marchés, un musée du jouet et du son; centre hospitalier de 80 lits, trois lycées publics, un collège-lycée expérimental, un centre de formation de techniciens agricoles et une maison familiale rurale, un établissement d'éducation adaptée. La Ferté est un ancien centre textile et du cuir, mais qui n'a pu conserver sa place. La dernière fabrique de chaussures, qui avait 270 salariés dans les années 1990, a été mise en liquidation en octobre 2003.

Des ateliers diversifiés se sont installés à la place, en partie sur les deux zones industrielles: articles de voyage Holding Trophy (ex-Bagster, 130 sal., sacoches pour motos), câblages pour automobiles Ceneral Cable (85 sal., firme allemande Beru), ressorts et décolletage MDP (55 sal.), citernes Fimos (35 sal.), moules et modèles FMO (25 sal.), plastiques (Manuplast, 75 sal.); vêtements féminins La Ferté Confection (85 sal.); imprimerie Compedit-Beauregard (65 sal.); équipements thermiques SCT (45 sal.), peinture Simon (25 sal.). La ville a aussi un centre Leclerc (160 sal.), un Intermarché (30 sal.), un magasin de bricolage Brikap (25 sal.); comptabilité Fiteco (50 sal.).

De la commune s’est détachée en 1913 Bagnoles-de-l’Orne; la population communale fut de 9 500 hab. dans les années 1880; elle était tombée à 5 100 hab. en 1936, 5 500 en 1962 puis est remontée jusqu’en 1990; elle a reperdu près de 900 hab. entre 1999 et 2008. La ville anime la communauté de communes du pays Fertois, qui groupe 15 communes et 12 200 personnes mais siège à Magny-le-Désert.

Le canton, limitrophe de la Mayenne, a 10 900 hab. (11 200 en 1999), 9 communes, 13 662 ha dont 2 615 de bois. Tout au sud, à la limite de la région au bord de la Mayenne, Couterne (1 040 Couternois, 1 068 ha), 11 km SSO de La Ferté et à 6 km de Bagnoles-de-l’Orne, est connue pour son très beau château de briques du 18e s., assorti d’un parc de 20 ha; la commune contient l’aérodrome qui sert à Bagnoles et à La Ferté; l’usine chimique PCAS (190 sal., intermédiaires de synthèse), souvent signalée à Couterne est en fait à Haleine, qui est dans le canton voisin de Juvigny-sous-Andaine.

À l’est de Couterne se trouve la grande commune de Magny-le-Désert (1 500 Magnaciens, 3 334 ha dont 454 de bois), qui a une église du 13e s., inclut au sud une partie de la forêt domaniale d’Andaine avec la Vallée de la Cour (étang) et a reçu une vaste base logistique du groupe Intermarché (250 sal.); un laboratoire y fabrique le Dermophil Indien (40 sal.), un autre les cosmétiques Melisana (30 sal.). Magny a eu 2 800 hab. au début du 19e s., 1 800 en 1901; la population est légèrement remontée depuis le minimum de 1975 (1 100 hab) et a gagné 200 hab. entre 1999 et 2008. Le village est le siège de la communauté de communes du pays Fertois.

Côté ouest, La Sauvagère (950 Silvagériens, 2 678 ha dont 1 114 de bois), 6 km NNO de La Ferté, a une grande part de la forêt d’Andaine. C’est un ancien site de forges, et un village fleuri (3 fleurs); moules et modèles ACM (25 sal.). La Sauvagère a eu 2 700 hab. en 1806, 1 000 en 1901 mais sa population remonte depuis un minimum à 510 hab. en 1975; elle a encore gagné une centaine d'habitants entre 1999 et 2008.