Canton de Mortagne-au-Perche

Mortagne-au-Perche

4 430 hab. (Mortagnais) dont 360 à part, 860 ha, sous-préfecture du département de l'Orne, 40 km ENE de la préfecture. La ville est sur une butte près de la N 12 et a des monuments anciens: cloître et hôpital du 16e s. dans un ancien monastère; ancienne demeure comtale du 17e s. avec musée Alain; porte Saint-Denis des 13e et 16e s. avec musée Percheron. Ses services sont à la dimension d'un bassin relativement étendu: centre hospitalier de 80 lits et établissement pour enfants inadaptés, un lycée public et un privé, collèges, deux maisons familiales rurales.

La ville a des marchés, et une spécialité de boudin noir; un aérodrome (LFAX) avec une piste bitumée de 750 m et un aéroclub, à Saint-Hilaire-le-Châtel (v. ci-dessous); une Maison des entreprises et quelques ateliers, dont Hydronic (centrales de traitement de l’air, 190 sal.), transports ABVrac (80 sal.); Intermarché (55 sal.), Bricomarché (30 sal.), négoce agricole Socagri (30 sal.); ambulances Mariette (35 sal.); collecte de déchets dangereux SNN (25 sal.).

La commune se nommait Mortagne-sur-Huisne avant 1923; elle a eu plus de 5 000 hab. au début du 19e s., un peu moins de 4 000 de 1901 à 1962 et sa population a ensuite augmenté jusqu’en 1975, puis a perdu 350 hab. dans le quart de siècle suivant, et 450 entre 1999 et 2008. La ville est le siège de la communauté de communes du Bassin de Mortagne-au-Perche, qui rassemble 27 communes et 13 400 habitants. L’arrondissement a 72 400 hab. (71 400 en 1999), 12 cantons, 146 communes.

Le canton a 9 100 hab. (9 300 en 1999), 14 communes, 16 306 ha dont 2 107 de bois. Il est drainé tout au nord par l’Hoène vers la Sarthe, à l’ouest et au sud par l’Huisne, à l’est par ses affluents la Villette et la Comméauche. En banlieue ouest de Mortagne, Saint-Langis-lès-Mortagne (930 Langissois, 1 261 ha) complète les activités de la ville par un magasin Super-U (95 sal.), le laboratoire pharmaceutique Thépenier (75 sal.), la cartonnerie SNCO (International Paper, carton ondulé, 120 sal.) et la grosse entreprise d’équarrissage Caillaud (150 sal.), intégrée au groupe Akiolis du Mans; enlèvement d'ordures Soleval (20 sal.) et traitement des ordures Atemax (100 sal.).

Au nord, Saint-Hilaire-le-Châtel (740 Saint-Hilairiens, 2 234 ha dont 165 de bois), au bord de l’Hoène, englobe l’aérodrome de Mortagne et une ancienne fabrique de bougies, dont les bâtiments sont classés; imprimerie de Montligeon (130 sal.), transports Desjouis (35 sal.) et Havard (80 sal.), négoces d'articles de ménage (Sodipren, 20 sal.), de matériaux Samac (20 sal.), de matériel agricole Lecoq (20 sal.); établissement pour enfants inadaptés. La commune a gagné 110 hab. de 1999 à 2008.

Au sud, Saint-Denis-sur-Huisne (64 hab., 459 ha), 5 km au sud de Mortagne, la fabrique des pansements pour brûlés Medical Z (40 sal.) a quitté le château de Blavou pour Saint-Avertin en banlieue de Tours. Mauves-sur-Huisne (650 Malvaisiens, 1 426 ha), 10 km SSE de Mortagne, a des ateliers de plastiques EMC (Européenne de matériaux composites, Courthieu, 100 sal.) et de métallerie (Baert, 50 sal.), mais a perdu 40 hab. de 1999 à 2008. Corbon (140 Corbonnais, 838 ha), juste à l’est de Mauves, se signale par le manoir de la Vove, ancienne forteresse (15e-17e s.) à donjon du 12e s. au bord de l’Huisne. Courgeon (360 Courgeonnais, 1 014 ha), 8 km au SE de Mortagne, a une entreprise de toitures (Béquet, 65 sal.) et s'est accrue de 50 hab. depuis 1991.

La Chapelle-Montligeon (670 Montligeonnais, 833 ha dont 313 de bois), 11 km ESE de Mortagne, contient une partie de la forêt domaniale de Réno-Valdieu, et une grosse basilique néogothique édifiée de 1894 à 1911 pour un pèlerinage autour de l’Œuvre expiatoire de Montligeon, fraternité apostolique fondée en 1897 par l’abbé Paul Buguet (1843-1918); l’Œuvre possède une imprimerie mais à Saint-Hilaire-le-Châtel; elle a imprimé en 1906 le premier texte écrit par Charles de Gaulle, à quinze ans, intitulé La Mauvaise Rencontre. La commune est fleurie (3 fleurs).

Saint-Mard-de-Réno (440 hab., 1 913 ha dont 553 de bois), 7 km à l’est de Mortagne, qui a une entreprise de travaux publics et forestiers (Zunino, 25 sal.), et Feings (230 Féniliens, 2 024 ha dont 733 de bois), 8 km ENE, incluent d’autres parties de la forêt de Valdieu, où déjà le relief s’accidente un peu.