Canton de Trun

Trun

1 370 hab. (Trunois), 912 ha, chef-lieu de canton du département de l’Orne dans l’arrondissement d’Argentan, 12 km au NNE de la ville, dans la plaine sur la rive droite de la Dives; la fabrique de maquettes Heller, installée en 1963, fusionnée avec Joustra, acquise par des britanniques puis reprise par Manop en 2007, n'a plus sur place qu'une quinzaine de salariés, comme l'atelier de moules Normécamoul, qui en est issu, et comme les bétons Stradal; nombreuses maisons anciennes, collège, maison familiale rurale. La population communale est stable depuis 1950, un peu au-dessus des années 1930 (1 150 hab.) et au-dessous du 19e s. (1 500 à 1 600 hab.). Trun est le siège de la communauté de communes de la Vallée de la Dives, qui réunit 16 communes, 3 400 hab.

Le canton, limitrophe du Calvados, compte 5 600 hab. (5 400 en 1999), 22 communes, 18 351 ha dont 1 224 de bois. Nécy (510 hab., 780 ha), 12 km à l’ouest de Trun, a un manoir du 17e s., les transporteurs Bariau-Leclerc (75 sal.), Lambert (50 sal.) et Leudet (35 sal.) ainsi que de grandes carrières (Vignats, 60 sal.); sa population a augmenté de 40 hab. depuis 1999. Sa voisine Montabard (310 hab., 1 097 ha dont 159 de bois), 10 km à l’ESE de Trun aux sources de la Dives, a une gare et une partie du bois de Feuillet, plusieurs manoirs du 17ee s.

Merri (160 hab., 581 ha), 6 km à l’ouest de Trun, inclut dans son finage au sud le hameau de Bière, près duquel ont été trouvés les restes d’un ancien camp celtique dans le vallon boisé du Vaudobin, affluent de la Dives. Villedieu-lès-Bailleul (250 Théocitadins, 471 ha), 3 km au SSO de Trun, a été créée au 12e s. par des hospitaliers et qui conserve quelques restes de leur commanderie (16e au 18e s.); manoir de Vaux (15e et 17e-18e s.), château de Tertu (18e-19e s.); scierie des Bois de Tertu (40 sal.).

Bailleul (630 hab., 1 667 ha dont 286 de bois), 6 km SSO de Trun, conserve une motte féodale et s’appuie au sud sur la forêt de Gouffern. Chambois (420 hab., 830 ha), 7 km au SE de Trun, s’orne d’un donjon carré du 12e s. mais a perdu 60 hab. depuis 1999. Non loin, Mont-Ormel (60 hab., 373 ha), 10 km à l’est de Trun, accueille un musée-mémorial de la bataille d’août 1944.