Canton de Beaumont

Beaumont

11 200 hab. dont 210 à part, 401 ha, chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme dans l’arrondissement de Clermont-Ferrand, en banlieue sud de la capitale; église romane du 11e s., collège public, clinique la Châtaigneraie (200 lits, 470 sal.), centre de rééducation et installations du centre hospitalier régional. C’est une commune surtout résidentielle, avec quelques services périurbains: magasins Simply (60 et 20 sal.), Carrefour (40 sal.), Botanic (50 sal.), TSD (50 sal., électroménager), Dafy Moto (45 sal., articles pour motocyclistes); ingénierie Euclid (40 sal.), installations électriques Forclum (30 sal.); nettoyages CMR (160 sal.) et Cnet 63 (60 sal.), blanchisserie Initial BTB (90 sal.); transports de fonds Brinks (50 sal.); transports par cars Nenot (45 sal.); peinture Sarf (45 sal.), plâtrerie Pegeon (30 sal.), travaux publics Screg (140 sal.). La zone artisanale de l’Artière est au sud-est de la commune, le parc du Masage au nord-est.

La population n’a pas cessé d’augmenter depuis 1905 (1 200 hab.), passant par 6 000 hab. dès 1960, 8 000 en 1982; elle a gagné 300 hab. de 1999 à 2008. La majorité municipale est passée à gauche en 2001. Le maire est François Saint-André, divers gauche, médecin. Le canton a 19 400 hab. (19 000 en 1999), pour 3 communes et 6 494 ha dont 1 217 de bois (avec Ceyrat et Saint-Genès-Champanelle). Il atteint à l’ouest la ligne des puys (Laschamp 1 255 m, la Vache 1 167 m) et au sud la montagne de la Serre.


Ceyrat

5 600 hab., 935 ha dont 210 de bois, commune du Puy-de-Dôme dans le canton de Beaumont, 11 km au SSO de Clermont-Ferrand, à 560 m. Elle est située en relief accidenté, sur la route de Clermont aux monts Dore et dans le Parc des Volcans, et se signale par la résidence bourgeoise et l’ouverture aux loisirs. C’est une «station verte de vacances», golf, gorges avec sentier arboricole, escalade; espace «culture et congrès», collège public et une résidence universitaire, maison de convalescence. Elle a une petite zone d’activités, mais seules atteignent la vingtaine d'emplois deux entreprises de comptabilité (Volle-Maciejczyk, 25 sal.) et de gardiennage (MTDS, 20 sal.). La population augmentait tranquillement et régulièrement depuis les années 1920 (1 000 hab.), mais elle a reperdu une centaine de personnes de 1999 à 2008.


Saint-Genès-Champanelle

3 200 hab. dont 140 à part, 5 158 ha dont 1 000 de bois, commune du Puy-de-Dôme dans le canton de Beaumont, 16 km SO de Clermont-Ferrand à 890 m. Son territoire occupe les quatre cinquièmes du canton, incluant plusieurs buttes et puys sur le rebord du plateau cristallin (Lassolas, la Vache, Laschamp) et allant jusqu’au pied du puy de Dôme; château de Theix avec station de l’INRA (élevage et nutrition) au sud du village; laiterie Siva (Volcans d'Auvergne, 150 sal., ex-Toury), reprise par le Groupement laitier Poitou-Charentes et Dischamp de Saint-Nectaire et Sayat; maçonnerie Chandèze (35 sal.). La commune contient aussi au nord-est une partie du circuit automoboile de Charade. La population augmente depuis les 1 100 hab. de 1950, et a encore gagné 400 hab. de 1999 à 2008. Elle avait atteint 2 200 hab. en 1820.