Cantons de Biarritz

Biarritz

26 900 hab. (Biarrots) dont 660 à part, 1 166 ha dont 200 de bois, chef-lieu de cantons et station balnéaire à 7 km OSO de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) sur la côte d'Argent. Le nom a une origine très controversée: on y a vu selon le basque deux rochers, des rochers noirs, des chênes ou même une grasse prairie. Pour certains linguistes comme E. Goyheneche ou H. Iglesias, la forme ancienne (Beariz) et des équivalents galiciens feraient plutôt penser à un anthroponyme d'origine… germanique, latinisé selon d'anciennes habitudes (du nom de personne Viaricus).

Biarritz est un ancien petit port de pêche à la baleine (Bearrids au Moyen Âge), dont l'activité balnéaire fut lancée en 1854 par Eugénie de Montijo dans un site rocheux où pointent le cap du rocher de la Vierge et celui de la pointe Saint-Martin, encadrant la Grande Plage et la plage Miramar, que relaient quelques rochers (roche Plate, roche Ronde, la Frégate). L'urbanisation a été quelque peu désordonnée, mais reste marquée par le Second Empire. Le château de Gramont, la villa Eugénie, la Vierge du rocher et la digue, la chapelle Impériale datent des années 1860; une église orthodoxe a été construite en 1892. Par la suite s'y sont ajoutées toutes les formes architecturales de la «belle époque», des années 1930 et plus récentes, souvent dans leurs aspects les plus hétérogènes et les plus outrés, qui font de Biarritz une synthèse et presque un musée du kitch balnéaire.

La spécialisation touristique est soutenue par de nombreux hôtels, plusieurs musées (historique, d'art oriental Asiatica, du chocolat, de la mer), un casino (210 sal., 32e de France, 25 M€/an, groupe L. Barrière); thalassothérapie, établissements de soins et de rééducation, sports de glisse et rugby, hippodrome et golf, deux collèges publics et un privé, un lycée général public et un lycée professionnel public d'hôtellerie et tourisme; lacs de Mouriscot et de Marion au sud, près de la Négresseoù sont la gare, un autre lycée et un collège. Le lac de Mouriscot est bordé par le Bois de Boulogne, un centre équestre et un village de vacances. Un lycée et les installations sportives du stade d'Aguilera sont au nord-est, les villas du Parc d'Hiver à l'est. Beaucoup d’annexes touristiques sont cependant dans la commune d’Anglet au nord, voire dans celle de Bidart au sud.

Les principaux employeurs sont une antenne des Autoroutes du Sud de la France (400 sal.), une polyclinique (Aguilera, 260 sal., 190 lits) et des chaînes hôtelières; Siemens y a une société d'informatique médicale (180 sal.); négoce d'horlogerie Pion (55 sal.). L'aéroport dit Biarritz-Anglet-Bayonne, de catégorie B, a une piste de 2 250 m et voit passer, outre 500 t de fret, près de 800 000 passagers par an (10 000 mouvements), ce qui en fait le deuxième de la région Aquitaine avant Pau; liaisons régulières quotidiennes avec Paris, Lyon, Clermont-Ferrand et Londres. La commune est divisée en deux cantons. Sa population est toujours en croissance: 5 500 hab. en 1876, 12 800 en 1901, 23 000 en 1931, 27 600 en 1975 (sdc) mais le mouvement s'est ralenti par saturation et se serait même inversé: la population officielle de 2008 est inférieure de 3 800 hab. à celle de 1999.

Le Biarritz Olympique

Champion de France de rugby en 2002 et 2005, longtemps après l'avoir été en 1935 et 1939, le Biarritz Olympique est une grande figure du rugby français, marqué par quelques grands noms comme ceux de Michel Celaya et Serge Blanco. Le club est né en 1913, grâce à la fusion de deux amicales sportives rivales, issues d'écoles laïques et dont la plus ancienne remonte à 1884. On y pratique également une dizaine d'autres sports. Le club emploie 210 salariés.