Canton de Castelnau-Rivière-Basse

Castelnau-Rivière-Basse

700 hab., 1 850 ha dont 297 de bois, chef-lieu de canton des Hautes-Pyrénées dans l'arrondissement de Tarbes, 42 km NNO de la préfecture, sur le coteau dominant la plaine de l'Adour. Ce «château neuf» du 12e siècle a conservé un centre de village en rond et quelques restes de fortifications, ainsi qu'une église fortifiée. Au sud, se tient le château restauré de Montus. La commune a eu 1 400 hab. en 1836; sa population a peu varié depuis 1950. Son finage englobe une fraction de plaine au pied du coteau, jusqu'à l'Adour; centre d'aide par le travail (câblage, 30 sal.); cave coopérative du Madiranais.

Le canton a 2 000 hab., 8 communes, 7 328 ha dont 1 143 de bois; limitrophe du Gers et des Pyrénées-Atlantiques, borné à l'est par le cours de l'Adour, il est le plus septentrional du département. Il s'étend surtout sur les collines de Madiran, dont le vignoble a été rénové. Madiran (470 hab., 1 502 ha dont 222 de bois), 5 km au SO du chef-lieu, est sur une colline qui domine la petite vallée du Bergeron; foire aux vins en août; église abbatiale romane du 12e siècle; à l'est, dominant la plaine de l'Adour, le château de Perron (18e s.) a une tour ancienne (13e s.). La commune a atteint 300 hab. en 1831; sa population variait peu depuis 1950, mais elle a perdu 80 hab. de 1999 à 2009.

Le vignoble de Madiran

Il s'étend sur 3 départements, surtout en Pyrénées-Atlantiques, et bénéficie d'une AOC depuis 1948, revue en 1997; il mobilise environ 1 600 ha, dont 200 pour l'appellation associée pacherenc, et produit environ 60 000 hl/an. La vigne y était connue dans l'Antiquité, et les moines de Madiran, dont l'abbaye était une filiale de celle de Marcillac (aujourd'hui en Aveyron), la soignaient pour les pèlerins de Compostelle. L'AOC porte sur les vins rouges, à base de tannat et de cabernet; le pacherenc, blanc sec ou moelleux, est plus rare; il vient principalement des cépages locaux arrufiac, manseng et courbu; son nom tient aux échalas sur lesquels la vigne est dressée (pachès). L'ensemble du vignoble est connu sous le nom de Vic-Bilh («vieux pays»); voir le volume Aquitaine.

Hagedet (47 hab., 221 ha), dont le nom dérive de la hêtraie, 4 km au SE de Madiran sur la crête, a quelques murs de terre et de galets d'un ancien château. Elle forme une petite communauté de communes des Castels avec ses voisines Lascazères (340 hab., 921 ha), 1 km au sud sur le versant doux de rive gauche du Louet, où fonctionne un institut médico-éducatif et qui a gagné 40 hab. depuis 1999, et Villefranque (90 hab., 317 ha), juchée sur l'éperon entre la plaine de l'Adour et le débouché de la vallée du Louet.