Canton d'Altkirch

Altkirch

5 800 hab. (Altkirchois), 954 ha dont 243 de bois, ville et sous-préfecture du Haut-Rhin, sur l'Ill à 18 km SSO de Mulhouse, centre du pays du Sundgau. La cité, dont le nom signifie Vieille Église, est issue d'un château des comtes de Ferrette et a été possession des Habsbourg. Elle est devenue française en 1648 et conserve quelques monuments, des restes de fortifications, un musée sundgovien. Le centre ancien est remarquable par son étroite ellipse de boulevards autour d'une petite butte surmontée par l’église. La vallée de l'Ill s'encaisse entre deux éléments de plateau, suivie par la route et la voie ferrée; l'habitat s'est surtout étendu sur les pentes du relief méridional, tandis que celui du nord est entamé par une vaste carrière.

Altkirch est un centre de services pour une partie au moins du Sundgau, mais qui a du mal à conserver quelque autonomie. Une bonne part de ses habitants travaillent dans les proches bassins de Mulhouse et de Bâle. La ville est dotée d'une maison de santé (psychiatrique) du Roggenberg, d'un centre d'aide par le travail, d'un centre hospitalier (108 lits); collège public et lycée polyvalent et professionnel publics. Le maire est Jean-Luc Reitzer, UMP, également député.

Située sur la voie ferrée de Belfort à Mulhouse, la ville a perdu le principal témoin de son passé textile avec la fermeture de l'usine Siat et Lang en 2009. Elle a néanmoins un éventail de petites entreprises dont CSI (fers à repasser Domena, 110 sal., groupe Superba); cimenterie d'Origny devenue Holcim (suisse, 90 sal.); produits pharmaceutiques Daiichi Sankyo (40 sal.), métallerie UMA (55 sal.), équipements de contrôle Selmoni (25 sal.), matériel de levage Schermesser (25 sal.), panneaux de bois Pannotex (30 sal.); tissage Hope Global (25 sal.); peinture Mambre (35 sal.); négoce d'électroménager Electropem (30 sal.), centres commerciaux Leclerc (200 sal.), Super-U (90 sal.), transports Kunegel (40 sal.), Media Portage (50 sal.).

La population, qui avait tendance à baisser (6 300 hab. en 1975), se reprend un peu (+ 300 hab. entre 1999 et 2007). L’arrondissement d’Altkirch a 66 900 hab. (61 200 en 1999), 111 communes et 4 cantons, 65 545 ha. La communauté de communes d’Altkirch réunit 4 communes, 9 200 hab. Le canton d’Altkirch a 24 000 hab. (21 900 hab. en 1999), 27 communes, 15 615 ha dont 3 966 de bois; il s'étend surtout au nord du chef-lieu, de part et d'autre de l'Ill, où se trouve Illfurth, et au sud-est, sur la route de Bâle. Une «route de la carpe frite» autour d'Altkirch fait partie des «sites remarquables du goût».


Aspach

1 200 hab., 420 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 2 km au nord de la ville; menuiserie métallique Unaferm (60 sal.). L'habitat, plutôt éparpillé, s'étire du sud au nord dans un vallon affluent de l'Ill. La population augmente depuis 1968 (570 hab.). Le nom évoque un ruisseau aux trembles


Ballersdorf

860 hab., 1 072 ha dont 520 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 7 km à l’ouest de la ville sur la D 419. De grands bois encadrent le finage au nord et surtout au sud, où l'altitude atteint 388 m, et des étangs se dispersent dans le finage. Elle se signale par sa petite gare et son grand viaduc (36 arches) partagé avec Dannemarie et abrite de nombreux artisans et petites entreprises; transports Express Sungoviens (50 sal.). Sa population est en croissance depuis 1954 (570 hab.), dont 140 hab. de 1999 à 2007.


Berentzwiller

330 hab., 608 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d'Altkirch, 15 km à l'ESE de la ville dans la vallée du Thalbach; traces de voie romaine et de cadastre romain à la limite sud du finage.


Carspach

1 900 hab., 1 717 ha dont 825 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton d'Altkirch, 2 km à l'ouest de la ville sur la rive gauche de l'Ill. Elle apporte à l'agglomération des espaces de bois et des étangs, très étendus vers le sud-ouest dans le haut vallon du Dortbach, et au nord dans le Forst, tandis que la zone d'activités d'Altkirch déborde sur la commune à l'est. Un château du 19e s. (Sonnenberg) a servi un temps d'établissement thermal et abrite un collège privé avec lycée privé ménager. La société de mécanique Cocental-Endel, ancienne filiale des Potasses d'Alsace cédée à Delattre-Levivier, y a son siège mais seulement 20 salariés; travaux publics Brogle (30 sal.). La population est stable. La forme ancienne du nom vient de ruisseau (bach) et d'un patronyme germanique écrit Karold. La population a repris après un creux vers 1 400 hab. en 1982 et 1990.


Eglingen

330 hab., 372 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 7 km au NO de la ville, dans la vallée de la Largue sur une basse colline dominant le canal du Rhône au Rhin. Le finage s'étend surtout vers le sud,et s apartie méridionale est dans les bois du Forst. La popuation aurait augmenté de 80 hab. entre 1999 et 2007.


Emlingen

250 hab., 242 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 5 km à l’est de la ville dans la vallée du Thalbach; elle est le siège de la communauté de communes de la vallée de la Hundsbach (12 communes, 4 100 hab.). Son ban est des deux côtés de la rivière, plus largement au nord, où le plateau plus élevé vers l'ouest porte la forêt de Talrain.


Franken

340 hab., 622 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 11 km à l’ESE de la ville dans la vallée du Thalbach; la population a augmenté de 50 hab. entre 1999 et 2007.


Frœningen

610 hab. (Frœningois), 444 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 9 km au SO de Mulhouse-centre sur la rive gauche de l’Ill. Le finage s'étire vers le nord-ouest en direction de Galfingue, où sa pointe est occupée par des bois et l' étang Riedweiher.


Hausgauen

460 hab., 579 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 8 km à l’ESE de la ville dans la vallée du Thalbach, en continuité avec l'habitat de Hundsbach; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2007.


Heidwiller

640 hab., 448 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 4 km au nord de la ville dans la vallée de la Largue, côté sud, au bord du canal du Rhône au Rhin; château des 14e-16e s. avec parc; aide à domicile Services Plus (20 sal.). Le finage, étiré d'ouest en est, se partage entre les collines au sud et la plaine de la Largue au nord.


Heiwiller

190 hab., 204 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 7 km à l’est de la ville; le village-rue domine au sud le vallon du Wahlbach, qui descend vers l'ouest en direction du Thalbach.


Hochstatt

2 100 hab., 855 ha dont 234 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 8 km au SO du centre de Mulhouse sur la rive gauche de l’Ill, surtout résidentielle (85% des personnes actives travaillent à l’extérieur), avec quelques ateliers et des commerces. La population a augmenté de 1962 (1 100 hab.) à 1975 (1 900), stagné ensuite et gagné quelque 200 hab. de 1999 à 2007. Le village éparpille ses maisons dans une assez large nébuleuse sur le bas plateau de rive gauche, en empiétant un peu sur la plaine de l'Ill, que dominent deux buttes, la principale étant celle du Narrenberg au nord. La partie occidentale du finage est dans les bois.


Hundsbach

290 hab., 403 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d'Altkirch, 9 km à l'ESE de la ville dans la vallée de la Thalbach, dite de Hundsbach. La communauté de communes de la vallée de la Hundsbach est un groupement intercommunal du Haut-Rhin, qui inclut Hundsbach mais siège à Emlingen et associe 12 communes (4 100 hab.), dont la plus peuplée est Wittersdorf. La Hundsbach tire vraisemblablement son nom du village, et non l'inverse; à l'étymologie douteuse «rivière au chien», Dauzat préfère voir dans Hund la déformation d'un patronyme germanique. Le finage s'étire perpendiculairement à la vallée, du nord au sud, et contient aussi un ancien moulin et une chapelle Sainte-Odile, du 19e s.; plusieurs de ses belles fermes à colombage sont inventoriées. La commune a gagné 70 hab. entre 1999 et 2007, presque un tiers…


Illfurth

2 300 hab., 916 ha dont 270 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, à 7 km NE d’Altkirch sur la route de Mulhouse, sur la rive droite de l’Ill au confluent de la Largue; le nom signifie «gué de l’Ill». Le territoire communal s'étend des deux côtés de l'Ill et de la Largue sur les reliefs, boisés et escarpés à l'est. L'habitat est sur la droite de l'Ill au pied de ces reliefs, mais un petit faubourg est apparu sur la rive gauche. Le village a un collège public et un espace multimédias; canal du Rhône au Rhin, gare; quelques ateliers dont les emballages CFS (Compagnie Franco-Suisse) Cellpack (200 sal., du groupe Baumgartner), qui a une spéciaité de matelas antichoc pour les boîtes de chocolat, la scierie Nollinger (25 sal.), l'installateur de réseaux électrrques Lignes et Réseaux de l'Est (40 sal.). La population croît continûment mais lentement depuis le 19e s. (1 250 hab. en 1901, 1 600 en 1962) et a gagné 300 hab. de 1999 à 2007. La communauté de communes du secteur d'Illfurth, issue d'un district de 1987, réunit 10 communes et 8 800 hab. sur 5 600 ha; elle a équipé quatre zones d'activités; environ 1 000 emplois au total, et une cinquantaine d'exploitations agricoles.


Jettingen

510 hab., 630 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 13 km à l’ESE de la ville dans la vallée du Thalbach; négoce de matériel agricole Agri Center Emeraude (20 sal.). Le village-rue suit la rive droite du Thalbach mais s'est complété de maisons éparses sur le versant gauche, qui monte vers le hameau de Buerglin au bord de la D 419. Le finage se déploie des deux côtés de la vallée, en s'étirant vers l'est.


Luemschwiller

720 hab., 727 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 7 km au NE de la ville non loin d’Illfurth; vergers. Le village, au creux d'un assez profond vallon, est à présent réuni à Tagolsheim, à l'ouest, par quelques lotissements. L'essentiel du finage s'étend sur le plateau, où il cumine à 411 m et porte des bois.


Obermorschwiller

450 hab., 605 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 9 km au NE de la ville; un étang à pêche de 12 ha; peinture Sondenecker (20 sal.).


Saint-Bernard

470 hab., 604 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 6 km NNO de la ville dans la vallée de la Largue, riveraine du canal du Rhône au Rhin. Les villages d’Enschingen et Brinighoffen ont fusionné en 1972 et pris alors le nom du patron de l’église paroissiale. Au sud du canal, le ban communal comprend un secteur de hautes collines boisées avec étangs.


Schwoben

280 hab., 238 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 7 km à l’est de la ville dans la vallée du Thalbach. Limité au nord par la route et la proximité de Tagsdorf, le finage s'étend vers le sud-ouest, où il atteint dans les bois le tracé d'une ancienne voie romaine de crête. La population a doublé depuis 1982…


Spechbach-le-Bas

790 hab., 414 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 7 km au nord de la ville. Le village étale ses maisons sur une colline à la connfluence de la Largue et du Krebsbach sur la rive gauche de la Largue. Au sud, le finage n'occupe qu'une partie de la plaine de la Largue et n'atteint le canal de la Marne au Rhin qu'à l'angle sud-ouest. La population s'est accrue de 150 hab. entre 1999 et 2007 (+ 23%).


Spechbach-le-Haut

620 hab., 392 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 9 km au nord de la ville, au confluent du Spechbach qui vient de Bernwiller, et du Krebsbach qui vient d'Ammerzwiller; le village est sur une colline au sud du confuent, mais l'habitat a gagné l'autre rive, au nord; boulangerie Wilson (Patrick, 20 sal.), transports Geiss J.P. (30 sal) et Geiss frères (20 sal.).


Tagolsheim

680 hab., 319 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 5 km ENE de la ville dans la vallée de l’Ill, juste au sud d’Illfurth. Le village est sur la plaine de rive droite mais y ajoute un quartier de la gare sur l'autre rive. Le finage monte sur les collines de part et d'autre et comporte une réserve naturelle avec buis et orchidées.


Tagsdorf

330 hab., 250 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 6 km à l’E de la ville dans la vallée du Thalbach sur la route de Bâle, au-dessus du confluent du Wahlbach qui vient de l'est. L'habitat principal est sur la colline de confluence, et y ajoute une annexe sur la rive gauche du Thalbach. L'habitat est contigu à ceux de Schwoben en amont et d'Emlingen en aval. Le finage s'étire du sud-ouest au nord-est, où il atteint le barrage du Nieder Weiher d'Obermorschwiller.


Walheim

910 hab., 483 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 3 km au NE de la ville dans la vallée de l’Ill; gare. Le village s'étire sur la rive gauche le long de la route et de la voie ferrée, mais a projeté un faubourg et un autre alignement sur la rive droite. Le finage s'étend des deux côtés de la vallée. La population a gagné 160 hab. de 1999 à 2007.


Willer

330 hab., 621 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 11 km au SE de la ville dans la vallée du Willerbach, petit affluent de droite de l'Ill; restes romains (camp, voie). Le finage ne s'étend gière qu'au sud de la vallée.


Wittersdorf

820 hab., 476 ha dont 184 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Altkirch, 3 km à l’est de la ville. Le vieux village est au pied de la grosse butte qui domine la rive gauche du Thalbach, mais la route (D 479) a attiré un habitat plus abondant sur la rive droite. Le ban communal est plus étendu sur les collines au sud de la vallée que sur la butte au nord; centre d'aide par le travail avec fabrication d'appareils de pesage EDS (35 sal.), conditionnement à façon ESI (50 sal.). La commune a gagné 110 hab. de 1999 à 2007.