Canton de Dannemarie

Dannemarie

2 400 hab. (Dannemariens), 435 ha, chef-lieu de canton du Haut-Rhin dans l’arrondissement d’Altkirch, 10 km à l’ouest de celle-ci, dans le Sundgau sur la route de Belfort, à l’entrée de la porte d’Alsace ou de Bourgogne. Le nom signifie Sainte-Marie et fut en allemand Dammerkirch (même sens, église de dame Marie). La population a augmenté entre 1954 (1 200 hab.) et 1975 (2 000) et plafonnait depuis, mais a gagné plus de 300 hab. de 1999 à 2007. Campée au bord de la vallée de la Largue, qui fixe la limite occidentale du territoire, la bourgade bénéficie aussi de la voie ferrée (dont deux viaducs ont été plusieurs fois victimes des guerres) et du canal du Rhône au Rhin, qui toutefois reste à l'extérieur de sa limite nord, port et écluse étant à Wolfendorf.

Elle est en partie orientée vers le bassin d’emploi de Belfort-Montbéliard, qui lui vaut une usine Peugeot de pièces pour cycles et motos (210 emplois) et une petite tréfilerie (Voco, 25 sal.). C’est aussi un centre de services avec commerces, supermarché U (70 sal.), collège public, hôpital local (8 lits), centre d’aide par le travail, institut médico-éducatif. Au sud-ouest, une petite zone d'activités est sur le site d'une ancienne motte castrale, près de la Petite Forêt qui occupe le versant droit de la Largue.

La ville est le siège de la communauté de communes de la région de Dannemarie, la plus large du département avec 33 communes (13 300 hab.), qui dispose d'un excellent site http://www.cc-porte-alsace.fr/. Le nom officiel est souvent remplacé par celui de «Porte d'Alsace». Le canton de Dannemarie, limitrophe du Territoire de Belfort, a 11 700 hab. (30 communes, 13 225 ha dont 3 526 de bois); il est traversé par le canal du Rhône au Rhin et la voie ferrée de Belfort à Mulhouse; l'A 36 l'effleure au nord; le chef-lieu est excentré vers le SE; aucune autre commune n'atteint 2 000 habitants.


Altenach

390 hab. (Dannemariens), 618 ha dont 202 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 3 km SSO du bourg dans la vallée de la Largue, qui traverse son finage. Elle est limitrophe du Territoire de Belfort au sud. Le peuplement a un peu repris après le creux de 1970 (240 hab.); nombreux étangs (30 ha en tout), maison de la Nature avec terrain de découverte et productions artisanales (jus de pomme, miel…); la mairie occupe un ancien presbytère du 18e s.


Ammerzwiller

330 hab., 305 ha, commune du Haut-Rhin au NE du canton de Dannemarie, à 9 km du bourg; arboretum, lagunage. Le Spesbach limite au nord-est le finage. La population était descendue à moins de 200 hab. entre les deux dernières guerres, le village ayant été entièrement détruit en 1915.


Balschwiller

840 hab., 979 ha dont 266 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 7 km au NE du bourg. Le village, en L, s'étire sur deux rues orthogonales juste au nord de la Largue et conserve un grand lavoir. Il est relayé au sud-ouest par le gros hameau d'Ueberkummen, de l'autre côté du Soulzbach, ancienne commune absorbée en 1972. Au nord-ouest, sur les hauteurs, le finage est boisé et monte à 330 m. Au sud-est, il déborde la Largue et atteint le canal du Rhône au Rhin au pied d'Eglingen. Sa population augmente depuis (540 hab. en 1975) et a gagné 130 hab. de 1999 à 2007.


Bellemagny

200 hab., 210 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 9 km au NO de celle-ci, à la limite du Territoire de Belfort; elle fut jadis Baronsweiler, mais n’était guère plus peuplée; couvent de bénédictines avec maison d’accueil médicalisée. Le petit finage est très étiré d'ouest en est et traversé par la vallée du Traubach.


Bréchaumont

400 hab., 651 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 7 km au NO du bourg à la limite du Territoire de Belfort; Bruckwil en 1576, ce qui évoque un pont. Le village étire ses maisons dans les collines sur quatre routes. Il conserve une chapelle du 16e s. avec pèlerinages; maison d'accueil pour personnes âgées (Marpa). Le ban communal s'allonge vers le sud-ouest dans un environnement boisé, où sont un élevage avicole et la chapelle de Bellefontaine. La vallée du Traubach fixe la limite orientale de la commune, qui a gagné 50 hab. de 1999 à 2007.


Bretten

180 hab., 416 ha dont 200 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 10 km au NO du chef-lieu; un étang. Le minimum de population a été de 75 hab. en 1968 et Bretten n'avait encore que 100 hab. en 1999 — elle en avait eu 360 en 1820. Le village s'étire le long d'un vallon affluent du Traubach, pourvu d'étangs. Le finage s'avance en pointe vers le nord, dans un secteur boisé que traverse en tranchée l'A 36..


Buethwiller

280 hab., 384 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 5 km au NE du bourg. Le petit village-rue s'étire sur le rebord des collines dominant la rive gauche de la Largue; le finage frôle au sud le canal du Rhône au Rhin, sans l'atteindre; quelques bois à l'ouest. La population a crû de 50 hab. entre 1999 et 2007.


Chavannes-sur-l'Étang

550 hab., 604 ha dont 223 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 8 km à l’ouest du chef-lieu à la limite du Territoire de Belfort; bois de l’Épine et plusieurs étangs au nord-est, le plus grand étant l'étang du Milieu, quelques petites entreprises, centre hippique, coopérative agricole. Le nom vient d’anciennes cabanes; il fut transformé en Schaffmatt-am-Weiher en allemand, soit «le pré aux moutons du côté de l’étang». La population a gagné 110 hab. de 1999 à 2007.


Diefmatten

270 hab., 317 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 11 km au nord du bourg, traversée par l’A 36, au bord de la Soultzbach. Ce nom vient de tief, profond et matt, prairie. Le village en T s'étire sur la rive droite du Soultzbach et sur une route perpendiculaire. Le finage est limité à l'est par la rivière, traversé au nord par l'A 36 et boisé à l'ouest dans les collines.


Elbach

270 hab., 318 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 4 km ONO de la ville; village-rue fleuri, quelques étangs; la population a crû de 1954 (130 hab.) à 1999. Le finage frôle au sud le canal du Rhône au Rhin et se couvre de bois au nord


Eteimbes

310 hab., 496 ha, commune du Haut-Rhin à la pointe NO du canton de Dannemarie, à 12 km NO de celle-ci, limitrophe du Territoire de Belfort et traversée par l'A 36; le nom est une francisation de Steinbach (ruisseau des pierres). La population était tombée à 105 hab. en 1968 mais a bien repris.


Falkwiller

200 hab., 355 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 9 km au nord du bourg, le long du Soultzbach. Le village s'étire en rue sur une collune d'interfluve. Falk est un patronyme calqué sur le faucon.


Gildwiller

290 hab., 502 ha dont 292 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 10 km au nord du bourg sur la rive gauche du Soutzbach; quelques artisans. Le village, en T au pied d'une butet boisée montant à 360 m, se complète au sud-est, sur la colline du Sternenberg, du hameau de Gildwiller-sur-le-Mont, doté d'église et cimetière au terme d'un chemin de croix; c'est un lieu de pèlerinage marial d'ancienne origine.


Gommersdorf

380 hab., 415 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, juste au NE du bourg près du canal du Rhône au Rhin; lagunage, un moulin sur la Largue au nord-ouest; nombreuses maisons à colombage; 240 hab. en 1954.


Guevenatten

140 hab., 215 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 7 km NNO du bourg. Le nom est dérivé de «cabanes» (cabanatum en bas-latin). Le village s'étire en rue sur une crête dominant le Traubach tandis que le finage s'étire vers l'est dans les collines. Il avait 372 habitants en 1831; la population a augmenté un peu de 1982 (88 hab., contre 350 au milieu du 19e s.) à 1999. Le site http://perso.wanadoo.fr/guevenatten fournit un bel effort d'informations détaillées et de photographies.


Hagenbach

700 hab., 481 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 4 km au NE du bourg au bord du canal du Rhône au Rhin. Le village est sur le bord méridional de la plaine de la Largue, où il est longé par le canal du Rhône au Rhin. Il se complète d'une file de maisons vers le sud-est jusqu'au hameau de Sandgraben. Le finage inclut au sud-est une partie des bois du Forst. La commune a plusieurs petites entreprises, mais la tuilerie a fermé en 1972; cartonnages et reliures Marx (40 sal.) pour papiers et tissus d’ameublement, impression d'échantillons Noiraix (25 sal.). Le peuplement, longtemps stable, s'est accru d'une centaine d'habitants après 1999.


Hecken

460 hab., 245 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 9 km au nord du bourg, sur la rive droite du Soultzbach. La population augmente depuis les 100 hab. du milieu du 20e s. (150 en 1975); elle s'est accrue de 50 hab. entre 1999 et 2007.


Magny

290 hab., 430 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 7 km OSO du bourg à la limite du Territoire de Belfort; jadis Menglatt en allemand. La population augmente un peu depuis le minimum des années 1950, où elle était descendue au-dessous de 100, et aurait même gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2007, soit plus d'une moitié! Le petit village disperse ses maisons de part et d'autre de la Suarcine et son finage atteint au nord-ouest le canal du Rhône au Rhin tout près de Montreux-Vieux; il envoie une queue vers le sud-ouest le long de la limite départementale, jusqu'aux étangs de Montreux-Jeune.


Manspach

540 hab., 533 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 2 km au SO de la ville sur la rive gauche de la Lauch. Elle se signale par un grand viaduc ferroviaire (43 arches) au-dessus de la vallée de la Largue, à l'extrême nord du finage. Celui-ci touche au Territoire de Belfort au sud-ouest, sur des croupes boisées dominant le cours de la Lutter. Le village, aux maisons espacées, se déploie sur les basses pentes dominant la rive gauche de la Largue. Manspach fut un haut lieu de tuilerie; le village conserve quelques belles maisons à colombage et des artisans, et sa population augmente un peu (500 hab. en 1999); négoce de bestiaux Socobeval (25 sal.).


Montreux-Jeune

330 hab. (Montreusiens), 336 ha dont 148 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 8 km OSO du bourg à la limite du Territoire de Belfort, sur le canal du Rhône au Rhin, face à Montreux-Vieux; belle mairie à colombage. Le cours de la Suarcine contourne le village par le nord et se dirige ensuite vers le sud-ouest le long du canal. Le finage s'étire vers le SSO dans un paysage de bois et d'étangs. La popuation s'est accrue de 50 hab. entre 1999 et 2007.


Montreux-Vieux

860 hab., 414 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 8 km OSO du bourg à la limite du Territoire de Belfort, près du canal du Rhône au Rhin. Devenue ville-frontière en 1871, la bourgade avait ensuite reçu une gare-frontière, ainsi qu’un grand temple protestant en 1903. C’est aujourd’hui un village-centre avec commerces et services, mais sa population diminuait depuis 1975 où elle avait dépassé 1 000 hab.; elle vient de se redresser (+ 80 hab. entre 1999 et 2007). Le nom de Montreux vient de monasterium.La voie ferrée frôle le village, tandis que le canal du Rhône au Rhin passe un peu plus au sud, pour l'essentiel dans la commune de Montreux-Jeune. Le finage s'étend surtout vers le nord-ouest et le nord-est où sont bois et étangs, dont celui des Grosses Gouttes.


Retzwiller

660 hab. (760 au recensement complémentaire de 2001), 410 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 2 km à l’ouest de la ville au bord du canal du Rhône au Rhin; quelques petites entreprises dont électromécanique Bihl (35 sal.). La commune est traversée par la canal, la voie ferrée et la D 419; au sud-ouest, le finage monte sur les collines boisées. La population a augmenté de 70 hab. entre 1999 et 2007.


Romagny

200 hab. (Romanichels), 289 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 6 km OSO du bourg, proche du Territoire de Belfort et bordée de bois à l'est; le nom fut Willern en allemand.


Saint-Cosme

90 hab., 271 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 9 km au NO de celle-ci, jouxtant le village de Bellemagny et limitrophe du Territoire de Belfort. La population était tombée à 38 hab. en 1968; elle augmente depuis.


Sternenberg

170 hab., 344 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 9 km NNO du bourg. Le village est un peu isolé dans les collines accidentées entre les vallées du Traubach et du Soultzbach; il est environné de bois et d'étangs et conserve une place avec un hangar à pressoir (Trottahisla); il s'y tient une foire aux livres d’occasion. La population remonte depuis les minima de 1962 et 1975 (62 et 66 hab.) et a encore gagné plus de 30 hab. de 1999 à 2007.


Traubach-le-Bas

490 hab., 678 ha dont 250 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 4 km NNO du bourg. Le village s'étire le long de la rive droite du Traubach, affluent de gauche de la Largue; son finage s'allonge d'ouest en est et toute sa partie occidentale, sur le relief, est boisée; constructions Schwob (120 sal.). Elle a gagné 90 hab. de 1999 à 2007.


Traubach-le-Haut

540 hab., 691 ha dont 190 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 5 km NNO du bourg au croisement de la D 14b et de la D 26; de belles maisons sundgoviennes à colombage agrémentent le village-rue qui s'étire sur la rive gauche du Traubach, affluent de gauche de la Largue; un quartier de villas s'est ajouté sur le relief exposé au sud. Des bois couronnent le relief du sud-ouest du finage, partagé avec Traubach-le-Bas. La population s'est accrue de 90 hab. entre 1999 et 2007.


Valdieu-Lutran

370 hab., 517 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 5 km à l’ouest du bourg. Le hameau de Valdieu, issu d’une abbaye, est sur le canal du Rhône au Rhin, au terme d’une série d’écluses et au passage d'une voie ferrée et de la D 419, et marque la ligne de partage des eaux entre Rhin et Rhône. Lutran est un peu au sud, au bord de la Lutter. Valdieu et Lutran ont fusionné en 1972 et la mairie est à mi-chemin des deux villages; gare, base ULM. La commune a gagné 50 hab. de 1999 à 2007.


Wolfersdorf

380 hab., 366 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton de Dannemarie, 1 km au nord du bourg de l’autre côté du canal, au bord de la Largue, rive gauche; anciennes tuileries, pont-canal, relais nautique. Le finage s'étend au nord de la vallée.