Canton de l'Arbresle

Arbresle (L')

6 000 hab. (Arbreslois), 336 ha, chef-lieu de canton du département du Rhône dans l'arrondissement de Lyon, 24 km ONO de Lyon, au confluent de la Brévenne et de la Turdine et au carrefour de la N 7 et de la N 89 qui suit le sillon de la Brévenne. La ville conserve un château abbatial du 15e s. à deux tours et un donjon, des maisons anciennes. Barthélemy Thimonnier, l'inventeur de la machine à coudre, y est né en 1793. La commune a un collège et un lycée professionnel publics, un collège privé et une maison familiale rurale, une clinique de 34 lits. Elle a été le foyer du groupe et de la revue Économie et humanisme, fondé par le dominicain L.-J. Lebret en 1941.

Une grosse fabrique de matériel de dialyse du groupe allemand Fresenius (400 sal.) y est établie, mais à la limite de Savigny, où elle est parfois comptée; L'Arbresle a aussi des ateliers de pièces d'échappement pour automobiles (Comela, groupe Piroux, 90 sal.), de ressorts Scherdel (allemand, 85 sal.); supermarché U (50 sal.). La population a culminé à 3 600 hab. en 1886, est descendue à 2 700 en 1921 puis a repris une croissance assez lente mais continue. Elle a gagné 240 hab. de 1999 à 2006. La communauté de communes du pays de L'Arbresle groupe 18 communes et 31 600 hab.

Le canton a 33 800 hab., 18 communes, 16 528 ha dont 2 704 de bois; il est traversé du SO au NE par la vallée et le sillon géologique de la Brévenne et touche au nord à la vallée de l'Azergues. Tout près de L'Arbresle juste au SSE, Éveux (810 Éveusiens, 332 ha) abrite le couvent de la Tourette, œuvre de Le Corbusier achevée en 1959 pour les dominicains; la commune, qui n'avait que 250 hab. en 1954, a gagné encore 115 hab. de 1999 à 2005. Nuelles (510 Nuellois, 202 ha), juste au nord de L'Arbresle, accueille les Ateliers mécaniques de Nuelles (50 sal.); la commune n'avait pas 200 hab. entre les deux guerres.

Au nord-ouest, Bully, Sarcey (800 Sarceyrois, 999 ha), et Saint-Germain-sur-l'Arbresle(1 100 Saint-Germinois, 652 ha dont 200 de bois) prolongent le vignoble du Beaujolais avec respectivement 170, 289 et 162 ha de vignes. Saint-Germain, qui a gagné 140 hab. de 1999 à 2004, accueille un centre de recherche pharmaceutique des laboratoires MDS (canadien, 410 sal.), l'élevage d'animaux de laboratoire Charles River (370 sal., états-unien), une fabrique de scaphandres jetables en plastique pour centrales nucléaires, du groupe Bacou-Dalloz (50 sal.).

Savigny est au sud-ouest du chef-lieu, comme Bessenay et Sain-Bel. C'est dans les collines du versant droit de la Brévenne que furent exploitées les pyrites de fer, surtout à Sourcieux-les-Mines (1 800 Sourcieurois, 996 ha dont 300 de bois), 3 km SSE de L'Arbresle, et à Saint-Pierre-la-Palud. Les communes de l'est du canton, Lentilly, Fleurieux-sur-l'Arbresle, La Tour-de-Salvagny, Dommartin, sont dans le périurbain lyonnais et ont toutes dépassé 2 000 hab.


Bessenay

1 900 hab. (Bessenois) dont 80 à part, 1 401 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 10 km au SO du chef-lieu. Située dans les collines du versant gauche de la Brévenne, la commune s'est fait une réputation dans les vergers de cerisiers (130 ha sur 870 ha agricoles); maison forte du château du Mas. Bessenay a eu plus de 2 000 hab. dans toute la seconde moitié du 19e s., et jusqu'à 2 300 hab.; sa population était descendue à 1 300 hab. de 1946 à 1975; elle augmente depuis et a gagné 250 hab. entre 1999 et 2004, dépassant ainsi largement les 2 000 hab.


Bully

1 800 hab., 1 259 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, sur la N 7, 6 km au nord-ouest du chef-lieu dans la vallée de la Turdine. Le nombre d'habitants a augmenté de près de 300 entre 1999 et 2007, et a ainsi franchi la barre des 2 000. La commune avait eu plus de 1 800 hab. dans les années 1860, mais sa population était descendue à 950 hab. en 1931, avant de se stabiliser entre 1 000 et 1 100 hab. entre 1936 et 1975. Ses vignerons cultivent 289 ha de vignes; grosse cave coopérative, château du 15e s. à éléments renaissance, restauré; belles maisons de pierres blondes; «jardin de cocagne» avec production de légumes par un centre d'insertion.


Dommartin

2 400 hab. (Dommartinois), 722 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 11 km à l'est du chef-lieu; la N 6 passe à la bordure orientale de la commune, qui héberge un centre d'aide par le travail et centre pour infirmes moteurs cérébraux (260 sal.). Dommartin n'avait que 400 hab. en 1950 et a crû à partir de 1970 surtout.


Fleurieux-sur-l'Arbresle

2 000 hab. (Fleurinois), 951 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 4 km à l'est du chef-lieu sur la N 7; gare, carrière de «pierres dorées». Commune résidentielle, elle n'avait que 600 hab. en 1954 et a crû surtout dans le dernier quart du 20e s.; sa population n'a presque pas augmenté de 1999 à 2004.


Lentilly

4 800 hab. (Lentillois), 1 839 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 5 km ESE du chef-lieu. Elle est desservie par une gare et par la N 7, et a un collège public; fabriques de médicaments Merial (150 sal., filiale de Merck et Sanofi), de bijoux Ch. Perroud (150 sal., groupe Dalloz); canalisations Albertazzi (85 sal., groupe Serfim). La commune avait 1 100 hab. de 1920 à 1950, puis sa population a augmenté, atteignant 2 500 hab. en 1982. Elle a gagné 300 hab. de 1999 à 2004 et dépassé ainsi les 5 000 habitants.


Sain-Bel

1 900 hab. (Sain-Belois), 368 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 3 km au SSO du chef-lieu au bord de la Brévenne. Saint-Bel fut un village fortifié, et le siège des exploitations minières des environs. Le village conserve un château féodal et une église du 11e s., une gare du chemin de fer touristique de la Brévenne, et abrite une coopérative vinicole des coteaux-du-lyonnais; fabrique de silencieux Comela (ancienne filiale Renault, au groupe Piroux, 80 sal.). La population de la commune est passée de 600 hab. en 1851 à plus de 1 800 en 1896, puis descendue à 1 400 de 1930 à 1954, avant de reprendre peu à peu; elle a gagné 220 hab. de 1999 à 2006, dépassant ainsi largement les 2 000 hab.


Saint-Pierre-la-Palud

2 000 hab. (Saint-Pierrois), 753 ha dont 400 de bois, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 6 km au sud du chef-lieu dans les collines du versant droit de la vallée de la Brévenne. Des mines de pyrites de fer y furent exploitées; la commune a ouvert en 1982 un musée de la Mine. L'échine boisée du bloc de terrains anciens s'y franchit à 714 m au col de la Luère et monte à 741 m au crêt Bertet. Sa population a crû lentement du milieu du 19e s. (560 hab. en 1856) à 1954 (1 600 hab.), faibli ensuite (1 200 hab. en 1975) et augmente à nouveau; elle a gagné 220 hab. de 1999 à 2005.


Savigny (Rhône)

1 900 hab. (Savignois) dont 75 à part, 2 142 ha dont 272 de bois, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 4 km au SO du chef-lieu. Elle est née d'une abbaye bénédictine carolingienne dont subsistent une tour de l'Horloge du 14e s. et quelques bâtiments des 15e et 16e s., et que rappelle un musée lapidaire. La commune héberge une maison familiale rurale; son finage atteint à l'ouest la butte du mont Arjoux (815 m). Avenir Plast fabrique des articles de classement en matière plastique (35 sal.), SIAP fait du traitement de surfaces (75 sal.) et Calpi des peintures (50 sal.); métallerie Alsesa (50 sal.); l'usine Fresenius de L'Arbresle est en partie sur le territoire de la commune. Celle-ci n'avait plus que 960 hab. en 1962, contre 1 700 autour de 1850; sa population croît depuis, et a gagné 200 hab. de 1999 à 2004, dépassant les 2 000 hab.


Tour-de-Salvagny (La)

3 500 hab. (Tourellois), 843 ha, commune du département du Rhône dans le canton de L'Arbresle, 10 km à l'ESE du chef-lieu, juste à l'ouest de Dardilly à 13 km NO de Lyon; N 7 avec échangeurs. La commune partage avec Charbonnières-les-Bains les thermes et le grand casino du nord-ouest de Lyon (groupe Partouche, 260 sal.); un parc de loisirs de 20 ha est aménagé sur l'ancien hippodrome de Lyon. La commune héberge des installations du groupe Total en énergie solaire (Tenesol, 100 sal.), du groupe Vinci pour l'électricité (SDEL, 100 sal.); siège de la Fédération départementale des maisons familiales rurales. La population, longtemps stable aux environs de 600 hab., n'a atteint 700 hab. que vers 1950 et s'est mise à croître depuis, passant les 2 000 hab. en 1977.