Canton de Givors

Givors

18 600 hab. (Givordins), 1 734 ha dont 345 de bois, chef-lieu de canton du département du Rhône dans l'arrondissement de Lyon, 20 km au SSO de Lyon sur la rive droite du Rhône au débouché du Sillon du Gier et sur la rive droite de cette rivière. Givors est depuis longtemps un centre d'industrie, qui avait bénéficié d'une verrerie royale en 1756 et d'un canal vers Rive-de-Gier. Grimod de la Reynière y naquit en 1758. Le centre-ville a été rénové, et le quartier du Canal aménagé par des élèves de Le Corbusier; nombreuses sculptures urbaines, théâtre et conservatoire; musée de la Résistance et de la déportation, maison du Rhône comme musée-exposition, halte fluviale; grande foire à la paperasse en novembre.

La ville avait déjà dépassé les 5 000 hab. en 1835, les 10 000 en 1875; elle est montée à 14 000 hab. en 1921, est restée à ce niveau jusqu'en 1954 puis a connu une nouvelle croissance jusqu'en 1982 (20 500 hab. sdc), avant de perdre 2 000 hab. Elle est surtout aujourd'hui un lieu d'habitat, et d'activités tertiaires: hypermarché Carrefour (500 sal.) et magasin Castorama (130 sal.), logistique de la Stef (entrepôts frigorifiques SLF, 140 sal.), traitement de déchets de laboratoires Labo Services (130 sal., groupe Teris); travaux publics Lamy (Vinci, 200 sal.). Elle abrite deux collèges et deux lycées publics dont un professionnel, un collège et un lycée privés, un centre hospitalier (127 lits médicaux, 200 en tout).

Une grosse verrerie (VMC-BSN), qui employait encore plus de 300 personnes, a fermé en 2003. L'industrie est représentée par le mécanicien Famer (pièces de turbines, 160 sal.), les additifs et carburants spéciaux du groupe Total (100 sal.), la fromagerie Valcrest (60 sal.) d'Union Scoff (Sociétés coopératives fromagères françaises), l'atelier de moules et modèles Novamoules (60 sal.). Givors est le siège de la communauté de communes Rhône Sud, qui ne comprend qu'elle et Grigny (26 300 hab.).

Le canton a 36 800 hab., 9 communes, 9 046 ha dont 1 617 de bois; il est limitrophe des départements de la Loire et de l'Isère; limité à l'est par le Rhône, il a pour axe la vallée du Gier, empruntée par la route, l'autoroute (A 47 vers Saint-Étienne) et la voie ferrée. La plupart des habitats sont proches du Rhône au nord du Gier, à Grigny, Millery et Montagny.

Le plateau, au nord comme au sud, est occupé par de petites communes, mise à part Saint-Andéol-le-Château (1 400 Andéolais, 995 ha), qui fait figure de village-centre 8 km à l'ouest de Givors; la commune n'avait pas 500 hab. en 1954 et croît depuis. Chassagny (1 100 Chassagnerots, 933 ha dont 363 de bois), 5 km au NO de Givors, a des fabriques d'emballages plastiques Hellion (90 sal.) et de pièces pour camions Alder (50 sal.); la commune n'avait que 240 hab. en 1962, 410 en 1975; elle a gagné 140 hab. de 1999 à 2006. Dans la vallée du Gier à 7 km OSO de Givors, à Saint-Romain-en-Gier (520 Saint-Romanais, 405 ha dont 200 de bois), se maintient une verrerie de bouteilles BSN-Glasspack, du groupe états-unien Owens Illinois (90 sal.); mais la commune a perdu quelques habitants de 1999 à 2005.


Grigny

8 000 hab. (Grignerots), 575 ha, commune du département du Rhône dans le canton de Givors, juste au nord du chef-lieu de l'autre côté du confluent du Gier et du Rhône. Elle a un nœud ferroviaire et des éléments d'attraction: parc du Manoir, bassin nautique, hôtel de ville du 17e s. avec de belles peintures, maisons bourgeoises du temps de la chapellerie et de la faïence lyonnaises, dont Grigny fut un centre; musée Hosotte d'objets anciens; un collège public, centre d'insertion des Potagers du Garon (réseau Cocagne). Vers l'ouest, la vallée encaissée du Garon, qui vient du nord et aboutit au confluent du Rhône et du Gier, introduit un couloir de circulation emprunté par la N 86 et une voie ferrée vers l'ouest de Lyon.

Hors d'une fabrique de systèmes de manutention Cinetic Transitique (85 sal., fonds britannique Barclays), l'activité est surtout liée aux transports: plate-forme logistique Easidys du groupe Casino (300 sal.); transports Catesson (140 sal., groupe Transjet) Isabelle Bourgeois (70 sal.) et Chevallier (50 sal.); bétons KP1 (120 sal., groupe belge Koramic); travaux publics du groupe Colas (Bouygues, 65 sal.). La population de Grigny n'a guère cessé d'augmenter durant tout le 19e et tout le 20e s., passant par 2 000 hab. en 1877, 4 000 en 1923, 8 000 en 1969 et culminant à 10 200 en 1975; puis elle a perdu plus de 2 500 habitants entre 1975 et 1990, mais vient d'augmenter de 700 hab. de 1999 à 2007, atteignant 8 600 hab. (sdc).


Millery

3 400 hab. (Millerots), 922 ha, commune du département du Rhône dans le canton de Givors, 7 km au nord du chef-lieu. Le gros village est sur le plateau au nord de Grigny, mais le territoire communal atteint à l'est la rive droite du Rhône; château de la Galilée, du 17e s., avec jardins en terrasses; autocars Favier (50 sal.). Millery a eu 1 500 hab. au milieu du 19e s., environ 1 100 dans la première moitié du 20e s., et s'est mise à croître après la dernière guerre. Mais sa population est restée à peu près étale de 1990 à 2005.


Montagny

2 300 hab. (Montagnerots), 830 ha, commune du département du Rhône dans le canton de Givors, 7 km au NNO du chef-lieu. L'habitat est dans la vallée du Garon, qu'empruntent N 86 et voie ferrée, et sur le plateau qui la domine à l'ouest. Montagny a plusieurs établissements notables: fabrique de machines Imeca du groupe Michelin (150 sal.), systèmes électroniques de mesures EFS (70 sal.), plate-forme logistique des pâtes alimentaires Lustucru frais (70 sal.). La commune n'avait que 470 hab. en 1954; sa population a crû surtout après 1970, passant les 2 000 hab. en 1986; mais elle n'a gagné que 30 hab. de 1999 à 2005.