Canton de Combeaufontaine

Combeaufontaine

590 hab. (Combellifontains) dont 40 à part, 1 219 ha dont 642 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Saône dans l’arrondissement de Vesoul, 12 km ONO de Pont-sur-Saône sur la N 19; petits ateliers de charpente métallique et matériel agricole, maison familiale rurale. La population communale a un peu repris depuis 1975 (350 hab.), et gagné 50 hab. de 1999 à 2008. Le village est le siège de la communauté de communes des Belles Fontaines, qui réunit 10 communes (2 100 hab.).

Le canton a 3 400 hab. (3 100 en 1999), 16 communes et 17 022 ha dont 5 473 de bois; la Saône fixe sa limite orientale et le relief s’anime un peu à ses abords. Bougey (85 hab., 856 ha dont 265 de bois), 8 km au NNO du chef-lieu, a un gros château des 16e-18e s. Semmadon (130 Semmadonnais, 1 082 ha dont 420 de bois), 4 km au NO du chef-lieu, conserve au nord-est du village la grange des Charmes (inscrite) qui dépendait de l'abbaye de Cherlieu et date en partie de 1151.

Arbecey (250 Arbecéens, 1 671 ha dont 657 de bois), à 5 km NE de Combeaufontaine, et Chargey-lès-Port (250 hab., 1 305 ha dont 627 de bois), à 9 km au NNO de Port-sur-Saône, sont de grandes communes boisées au nord-est du chef-lieu. Arbecey avait fusionné en 1972, sous le nom de Purgerot-Arbecey, avec Purgerot (380 hab., 1 411 ha dont 470 de bois), qui est juste au nord de Chargey dans une échancrure de la côte, et qui a une église inscrite, en partie du 12e s. avec sanctuaire et retable; mais la fusion a été défaite dès 1977.

Lambrey (80 hab., 608 ha), au pied de la côte jurassique à 9 km NNE de Combeaufontaine, est le siège de la communauté de communes des Vertes Vallées, qui réunit 9 communes (1 500 hab.) en rupture avec le chef-lieu. Sa voisine Aboncourt-Gesincourt (260 Aboncourtois, 1 068 ha), également au pied de la côte, est formée de deux villages réunis depuis 1964, qui se sont dépeuplés mais ont toutefois regagné 50 hab. de 1999 à 2008; elle abrite la fromagerie coopérative des Pâturages comtois (45 sal.), spécialiste de cancoillotte et en cours de développement (120 sociétaires).

Gevigney-et-Mercey (480 hab., 1 945 ha dont 218 de bois), à 11 km NNE du chef-lieu et à 4 km au SE de Jussey, est issue d'une fusion des années 1790; Gevigney est sur l'Ougeotte, Mercey un peu au sud; la commune abrite une fabrique de une fabrique de matériel de levage (Sahgev, 100 sal.), une entreprise de bâtiment (Carsana, 45 sal.) et un transporteur (Martin, 30 sal.), plus un centre d’aide par le travail; mais l'usine de câbles pour automobiles Cablitec (90 sal.) a été liquidée en 2008. La commune avait 1 200 hab. au début du 19e s., 700 en 1900 et le nombre de ses habitants reste stable depuis la guerre.