Canton de Port-sur-Saône

Port-sur-Saône

3 050 hab. (Portusiens), 2 459 ha dont 1 245 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Saône dans l’arrondissement de Vesoul, 11 km au NO de la préfecture sur la rive gauche de la Saône à la traversée de la N 19 et sur la voie ferrée de Langres à Belfort; gare, port de plaisance, grand pont du 18e s. sur la Saône; festival international de folkore, réserve naturelle de la grotte du Carroussel au nord de la commune, parc animalier de la Maladière au sud. Le finage s'étend à l'ouest de la Saône dans la forêt du Chanois.

La ville compte de petites fonderies d’art et une fabrique de lactosérums Eurosérum (groupe Entremont, 210 sal., depuis 1973) assortie d'une fromagerie au lait cru du même groupe (20 sal.); horlogerie Burdet (25 sal.), remorques agricoles Masson (25 sal.), fonderie d’aluminium Fodor (17 sal.); transports Bouquerod (60 sal.); supermarché Colruyt (16 sal.). La population communale croît depuis le creux des années 1930 (moins de 1 700 hab.) et a augmenté de 230 hab. entre 1999 et 2008. Le bourg est le siège du pays de Vesoul-Val de Saône, pays officiel associant Vesoul et le nord-ouest du département, par le regroupement de 10 communautés de communes, et portant sur 156 communes et 70 600 hab.

Le canton a 7 300 hab. (6 800 en 1999), 17 communes et 16 125 ha dont 6 546 de bois; il s’étend vers le NE le long de la Saône et sa partie orientale est très boisée. Conflandey (420 Confluendais, 530 ha dont 113 de bois), sur la rive droite de la Saône à 5 km au nord du chef-lieu, face au confluent de la Lanterne, conserve une tréfilerie de 170 emplois (560 en 2003, 390 en 2005), apparue en 1902 et restée propriété familiale sous le nom des Tréfileries de Conflandey, inscrite au second marché de Paris et qui possède, avec sa filiale Filmétal, d’autres usines dans les Vosges (Xertigny), à Port-d’Atelier (Faverney, Haute-Saône) et Rougement dans le Territoire de Belfort, ainsi qu’à Nitra en Slovaquie; grotte du Carrousel.

À l’est du canton, Auxon (440 Auxonnais, 1 251 ha dont 429 de bois) a une métallerie (Dalvard, 20 sal.) et n’est qu’à 8 km au nord de Vesoul; elle a gagné 40 hab. après 1999. Flagy (150 Flagylois, 970 ha dont 339 de bois), un peu au NE d’Auxon, est le siège et la commune la plus peuplée de la communauté de communes des Six Villages, qui ne totalisent que 810 hab. Bougnon (520 Bougnonnais, 918 ha dont 254 de bois), 5 km à l’est de Port-sur-Saône, est le siège de la communauté de communes Agir Ensemble (13 communes, 3 900 hab.) et a un chantier d’Eurovia (20 sal.); sa population s'est accrue de 70 hab. après 1999.

Villers-sur-Port (210 hab., 1 025 ha dont 224 de bois), à 4 km au NE du chef-lieu, accueille un atelier de mécanique Roussel (RFPM, 45 sal.) et une fonderie d'art Deroyaume (16 sal.). Scye (110 Scyeurs, 584 ha dont 210 de bois), 5 km au sud du chef-lieu a une fabrique d’emballages en bois (CBS, 45 sal.). Vauchoux (130 hab., 464 ha), 4 km SSO de Pont au bord de la Saône, a un atelier de panneaux de bois De Trévillers (25 sal.)

Le nord du canton est en contrebas de la côte du plateau du calcaire jurassique, que couronne le grand bois de Breurey. Breurey-lès-Faverney (570 Bruérois, 1 948 ha dont 1 159 de bois) est à 12 km au NE du chef-lieu, 4 km au SE de Faverney (canton d'Amance). Elle a eu 1 400 hab. vers 1850, un minimum à 370 hab. en 1968, et a gagné 50 hab. de 1999 à 2008.

Breurey partage de grands étangs de gravières avec Mersuay (270 hab., 1 175 ha dont 464 de bois), dans la plaine de la Lanterne. Meursay y a une fabrique de bétons (Boisseaux, 25 sal.) et une base de loisirs; sa population s'est accrue de 40 hab. après 1999. Équevilley (130 hab., 946 ha dont 408 de bois), à l'est, se distingue par son originale église (inscrite) des années 1780. Provenchère (290 Pervenchois, 582 ha dont 271 de bois), 10 km ENE du chef-lieu, insérée dans la forêt de Breurey, a plusieurs petits ateliers de bois et a gagné 80 hab. depuis 1999.