Canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

1 690 hab. (Sceycolais), 2 825 ha dont 1 804 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Saône dans l’arrondissement de Vesoul, 20 km ONO de la ville, sur la rive droite de la Saône; port de plaisance, canaux de dérivation de la Saône avec barrage à aiguilles et tunnel (avec la commune voisine d’Ovanches), datant des années 1837-1841 et 1876-1880, classés monuments historiques; musée de l’histoire du costume. Le bourg, qui fait partie des «petites cités comtoises de caractère», a un collège public et quelques ateliers: scierie Devaux (30 sal.); négoce de matériel agricole Agriest (55 sal.). La commune et son nom résultent d’une fusion ancienne (1807); la population est stable depuis 1975, un peu au-dessus du niveau des années 1930 à 1960 mais au-dessous de celui du 19e s.; elle s'est accrue de 90 hab. entre 1999 et 2008. Scey est le siège de la communauté de communes des Combes, qui groupe 26 communes et 6 900 hab.

Le canton a 6 600 hab. (6 200 en 1999), 26 communes et 22 661 ha dont 9 075 de bois; situé principalement dans la plaine de la Saône, il s’étend assez loin au sud du chef-lieu, mordant au SE sur les lambeaux de reliefs des plateaux de l’Ognon où l’altitude atteint 442 m au Grand Bois de Mailley à Mailley-et-Chazelot (610 hab., 2 503 ha dont 1 290 de bois), 13 km au SO de Vesoul, commune issue d'une fusion de 1808.

Chassey-lès-Scey (100 Chasséens, 438 ha dont 125 de bois), juste au sud de Scey, partage avec celle-ci le port de plaisance sur le canal de l’Est, assorti d’un parc de loisirs, et abrite une fonderie du groupe luxembourgeois Fiday-Gestion, spécialisée dans les tambours de freins pour camions (210 sal.). Juste en amont du chef-lieu, Ferrières-lès-Scey (160 Ferrièrois, 620 ha dont 206 de bois) a une entreprise de bâtiment (Rodeschini, 45 sal.).

À Ovanches (120 Ovanchois, 670 ha dont 199 de bois), 4 km au SSO de Scey en aval de Chassey, un canal avec souterrain et barrage à aiguilles recoupe une grande boucle de la Saône. Un peu au sud, Traves (360 Travésiens, 1 229 ha dont 507 de bois) au bord de la Saône, et Aroz (160 hab., 657 ha dont 217 de bois) un peu plus à l’est, se distinguent par un menhir et un dolmen, tous deux dits de la Pierre Percée.

Noidans-le-Ferroux (620 Noidannais, 1 399 ha dont 564 de bois), 13 km au SSO de Scey, a choisi de devenir station verte, ornée de créations d’architecture contemporaine, et d’équiper une base de loisirs de 18 ha avec sports aquatiques et swingolf, soutenue par la communauté de communes des Combes; transports BBC (65 sal.); la commune a gagné 40 hab. depuis 1999. Vers l’est à 7 km, Baignes (95 Baignois, 287 ha dont 72 de bois) a une ancienne fonderie, qui a fonctionné jusqu’en 1961; classée, elle a été acquise par le Conseil général.

Tout près, à Rosey (260 hab., 1 464 ha dont 739 de bois), 7 km à l’est de Noidans, qui a gagné 60 hab. depuis 1999, se trouve le musée d’art contemporain Morice Lipsi (sculptures, et peintures de H. Weber). Neuvelle-lès-la-Charité (230 hab., 1 320 ha dont 519 de bois), 4 km au SSO de Noidans, a une ancienne abbaye cistercienne de la Charité, classée, avec jardins; transports Maillot (40 sal.); la commune a eu plus de 700 hab. sans les années 1850 et s'est dépeuplée jusqu'en 1982 (190 hab.).