Canton de Digoin

Digoin

8 900 hab. (Digoinais) dont 320 à part, 3 472 ha dont 345 de bois, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l’arrondissement de Charolles, 25 km à l’ONO de celle-ci, au confluent de la Loire avec l’Arroux et la Bourbince et au début du canal du Centre, qui traverse la Loire par un pont-canal (1838) pour rejoindre le canal latéral à la Loire. Cette situation, et la nature des terrains, lui ont valu une précoce spécialisation dans la fabrication et l’expédition de céramiques; une carrière de kaolin est encore exploitée et l’industrie du «grès» maintient un millier de salariés dans le bassin.

La principale fabrique est Allia (à Sanitec, du groupe finlandais Metra), spécialiste de porcelaine sanitaire (850 000 lavabos par an, 320 sal.) dans une usine installée en 1917. Sarreguemines Vaisselle (FSDV, Faïenceries de Sarreguemines, Digoin et Vitry-le-François), venu de Lorraine en 1876 et dont l’usine locale a eu jusqu’à 1 700 salariés n’en emploie plus que 130 à la vaisselle de faïence. Grès et Poteries de Digoin, issue de l’artisanat local du 19e s., a dû cesser en 2002. Récemment, la firme Lyreco a investi un ancien site militaire pour son centre de fournitures interentreprises de matériel de bureau et d'entretien, qui emploie 180 personnes.

De moindre taille sont les armatures de fil métallique Totaro (25 sal.), les vêtements de travail Le Laboureur (30 sal.), la maçonnerie CBM (30 sal.) les travaux publics Bouhet (60 sal.). Dans le secteur tertiaire émergent un centre Leclerc (150 sal.) et un Intermarché (30 sal.), le travail temporaire Adecco (40 sal.), le gardiennage SIS (55 sal.); messageries Speedbox (35 sal.), transports Digoinnais (40 sal.) et Dantin (25 sal.), transports par cars Fontaimpe (30 sal.). La ville a un musée de la céramique et une maison de la Loire (Observaloire) à orientation pédagogique et touristique, un lycée général et un collège publics, un hôpital local (8 lits); maisons de retraite les Opalines (30 sal.) et Relais Tendresse (30 sal.); port de plaisance. La population communale décline depuis le maximum de 1975 (11 100 hab. sdc) et a perdu 400 hab. de 1999 à 2008. Digoin anime une communauté de communes du Val de Loire (8 communes, 13 700 hab.).

Le canton a 11 400 hab. pour 5 communes et 11 739 ha dont 2 125 de bois; limitrophe du département de l’Allier, il s’étire le long de la Loire. Hors Molinet qui est dans l’Allier, et donc en Auvergne, La Motte-Saint-Jean (1 250 hab., 2 132 ha dont 870 de bois) est la seule banlieue de Digoin, de l’autre côté de l’Arroux au NO de la ville; sa population a peu changé depuis 1980; elle avait été de 1 600 hab. en 1820 et en 1901, 1 000 en 1954; grand bois de la Motte au nord de la commune, nettoyage Savac (25 sal.). Saint-Agnan (700 hab., ), 10 km à l'ouest de Digoin sur le coteau de droite du val de Loire, se double à l'est sur le plateau du gros hameau de Saint-Denis; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2008; plastiques PVP (45 sal.)